MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)

Partagez | 
 

 Les cabinets ministériels ne connaissent pas la crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Les cabinets ministériels ne connaissent pas la crise   Sam 28 Nov - 20:40

Le constat revient au député René Dosière, qui en épluchant le document budgétaire de Bercy fait le constat suivant : Le nombre de conseillers des cabinets ministériels avait crû de 17,2% entre 2008 et 2009, pendant que la rémunération moyenne mensuelle des personnels contractuels de ces cabinets avait augmenté de 12,8% pour atteindre 7157 euros brut.

- Le nombre de conseillers ministériels est passé de 534 à 626 en un an (+17,2%).
- Les effectifs globaux des cabinets (conseillers, chauffeurs, cuisiniers, secrétaires, gardes du corps...) ont progressé de 11,1% (3.277 personnes).
- Le personnel d'intendance (cuisines...) est celui qui a le plus augmenté (+17,8%).
- S'agissant des traitements, la rémunération mensuelle moyenne des membres contractuels (non fonctionnaires) de ces cabinets a augmenté de 12,8% sur la même période pour s'établir à 7.157 euros brut.
- Le montant global des indemnités de sujétion particulière (primes de cabinet) s'élève à 31,7 millions d'euros sur l'ensemble de l'année 2009, soit une progression de 20,6%. Ces primes ont bénéficié à 3.465 personnes, pour un montant moyen de 9.155 euros.

Mettant à part le Premier ministre, René Dosière a effectué un "palmarès" des ministres selon différents critères.
- Jean-Louis Borloo (Ecologie) se classe premier pour le nombre de conseillers (39) et de chauffeurs de son ministère (48),
- Brice Hortefeux (Intérieur) se classe premier pour le nombre de membres de son cabinet, hors conseillers (232)
- Bernard Kouchner (Affaires étrangères) se classe premier pour le personnel d'intendance (40) et les agents de sécurité (59).
- Le cabinet le plus féminin est celui d'Henri de Raincourt (Relations avec le Parlement) avec 45% de femmes.
- Les cabinets les moins féminins sont ceux de M. Hortefeux et de Christine Lagarde (Economie).


Dans un communiqué à la teneur assez technique, Matignon "s'étonne des erreurs commises dans les calculs". Pour les services du Premier ministre, "entre la mi-2008 et la mi-2009, les effectifs globaux des cabinets ont augmenté de 1,1%, et non de 17,2%" . "Ils sont passés de 619 membres à 626 membres", argumente le cabinet qui estime que l'élu fait "une erreur de méthode".

"Il a omis de comptabiliser dans la somme des effectifs 2008 les cabinets qui, depuis, ont disparu, tel que le secrétariat à l'Industrie, alors qu'il comptabilise bien dans la somme de 2009 le cabinet du ministre auprès de la ministre de l'Economie, de l'Industrie et de l'emploi, chargé de l'Industrie", ajoute le cabinet. Matignon explique qu'en "sous-estimant la base de référence 2008, il obtient donc un taux d'augmentation des effectifs bien supérieur à la réalité, alors que ces effectifs sont restés pratiquement constants, malgré la création du ministère de la Relance".

Et "pour ce qui est de l'évolution de l'enveloppe consacrée aux rémunérations complémentaires des membres de cabinets (ISP), René Dosière commet les mêmes erreurs sur la base de référence 2008, ce qui conduit aux mêmes erreurs de calcul", affirme le communiqué. Et d'expliquer que "l'augmentation de la dotation d'ISP est ainsi de 8,4% et non de 20,6% globalement, ce qui correspond à une augmentation moyenne de 6,7%". Avant d'ajouter : "Il est à noter que l'ISP n'est qu'une partie de la rémunération des membres de cabinet et que cette augmentation de l'ISP n'implique pas une augmentation correspondante de la rémunération d'ensemble".

Reste, si l'on reprend les calculs d'ensemble, une hausse tout de même bien supérieure à l'inflation. L'argument de base de René Dosière, qui comparait les efforts demandés à la fonction publique en général à ce qui prévaut dans les cabinets ministériels, reste donc valable, même s'il a perdu de sa force.

On attend la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Les cabinets ministériels ne connaissent pas la crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Professions réglementées: le ministre de l'Économie a reconnu s'être trompé et a révélé avoir reçu des menaces de mort "de certains officiers ministériels".
» Circulaire ministérielle No 28 de 23/09/2014 ,,,glissement des catégorie,,,,
» Tamaghra n’Tazarth : Fête de la figue...
» Matériels Hifi
» A celle qui connaissent la rupture conventionnelle URGENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Administation et services de l'état.fr-
Sauter vers: