MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)

Partagez | 
 

 L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012   Lun 12 Sep - 23:39

Après :

La réduction du nombre de permis de travail
L’augmentation des reconductions aux frontières
Le taux d’échec des immigrés
Le débat sur la double nationalité


En voilà deux nouveaux épisodes :

- Nouvelle circulaire pour les naturalisations
- Et un sondage comme quoi l’immigration n’est pas forcément bénéfique.

Sur la circulaire, c’est un acte normal dans l’exercice de ses fonctions. Et on ne peut pas reprocher à quelqu’un de se rappeler d’un sondage plus d’un autre.


Le problème c’est de mettre ces deux actes en avant. Sur les circulaires et sur les sondage de ne voir que ces deux là.

Je vous laisse découvrir la dernière sortie :

Le ministre de l'intérieur annonce dans un entretien accordé à L'Express qu'il a donné aux préfets de nouvelles instructions concernant les conditions de naturalisation des étrangers.

Le ministre choisit également de citer "un sondage" qui indiquerait que dans plusieurs pays européens, "l'immigration n'est pas perçue comme allant de soi, qu'elle n'est pas considérée comme forcément bénéfique."

Claude Guéant, exige que les étrangers voulant s'installer en France aient une "maîtrise de la langue française" comparable à celle "d'un élève en fin de scolarité obligatoire". En France, l'enseignement est obligatoire jusqu'à l'âge de 16 ans, ce qui correspond généralement à la fin du collège ou à dix années de scolarité.

"Je viens de signer une circulaire destinée aux préfets pour les guider dans l'instruction des demandes", annonce-t-il, en soulignant que "les conditions de l'assimilation – c'est le mot utilisé par le Code civil – doivent être étroitement vérifiées. (...) Un étranger qui souhaite s'installer durablement en France doit épouser notre communauté de destin et donc en accepter les principes les plus élémentaires, comme l'égalité hommes-femmes et la laïcité".

Claude Guéant tente de relancer la polémique sur le rôle de l'immigration en France : "Je veux que l'identité de la France et les choix de vie des Français soient respectés. Il existe une bien-pensance générale : on ne peut plus poser certaines questions sans être accusé de racisme. Un sondage effectué dans plusieurs pays européens indique que l'immigration n'est pas perçue comme allant de soi, qu'elle n'est pas considérée comme forcément bénéfique. On a le droit de dire cela sans être raciste !"



Dernière édition par Admin le Dim 7 Avr - 14:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012   Jeu 13 Oct - 22:04

Deux décrets et un arrêté parus mercredi au Journal officiel renforcent le contrôle du niveau de français exigé des candidats à la nationalité française, qui devront comprendre le "langage nécessaire à la gestion de la vie quotidienne".

Ces nouvelles dispositions concernent les "étrangers demandant l'acquisition de la nationalité française" par "naturalisation" ou "mariage" avec un Français, selon les textes.

- Un premier décret de la loi du 16 juin 2011 sur l'immigration stipule que "tout déclarant doit justifier d'une connaissance de la langue française caractérisée par la compréhension des points essentiels du langage nécessaire à la gestion de la vie quotidienne et aux situations de la vie courante ainsi que par la capacité à émettre un discours simple et cohérent sur des sujets familiers". "Le niveau de langue ne sera plus évalué au cours d'un entretien individuel par un agent de préfecture", désormais supprimé, "mais il appartiendra à l'étranger d'en justifier par la production d'un diplôme ou d'une attestation délivrée par un organisme reconnu par l'Etat ou par un prestataire agréé", ajoute le texte.

Les diplômes demandés doivent être "délivrés par une autorité française, en France ou à l'étranger, sanctionnant un niveau au moins égal au niveau V bis de la nomenclature nationale des niveaux de formation", ou "au moins équivalent au niveau B1 du Cadre européen de référence pour les langues du Conseil de l'Europe", indique un arrêté publié simultanément. Le niveau B1 du Cadre européen de référence correspond à une personne qui peut notamment "comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s'il s'agit de choses familières, raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée".

Concernant les attestations de niveau de langue, elles pourront être délivrées par des organismes de formation titulaires du label qualité "Français langue d'intégration", institué par un second décret mercredi. Ce label "est attribué pour une durée de trois ans" aux organismes de formation, dont l'enseignement devra privilégier "la forme orale et la lecture", mais aussi l'apprentissage "des usages, des principes et des valeurs nécessaires à l'intégration dans la société française", selon le décret. Les attestations peuvent également être délivrées par des organismes certificateurs organisant des tests de langue de niveau B1, comme le "test de connaissance du français (TCF), du Centre international d'études pédagogiques", le "test d'évaluation du français (TEF), de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris", le "business language testing service français (BULATS), de l'université de Cambridge", et le "test de français international (TFI), d'Education Testing Service (ETS Global)", précise le JO.

D'après le quotidien économique Les Echos, qui cite une estimation du ministère de l'Intérieur, "environ 1 million d'étrangers présents sur le territoire national ne parlent pas le français". Depuis 2003, plus de 100.000 personnes (133.808 en 2004) obtiennent chaque année la nationalité française soit "par décret", soit "par déclaration", selon les chiffres officiels.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012   Jeu 17 Nov - 22:50

Claude Guéant veut sanctionner les étrangers qui boudent les cours d'intégration.

Ils seraient 5000 à ne pas suivre les formations linguistiques qui leur sont proposés.

Le ministre de l'intérieur a rappelé que la loi prévoit des sanctions pouvant porter sur le renouvellement des cartes de séjour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012   Jeu 2 Fév - 16:06

Un décret qui durcit les conditions d'acquisition de la nationalité française a été publié mardi par le ministère de l'intérieur.

Pour obtenir leur naturalisation, les étrangers devront, dès juillet 2012, témoigner d'une meilleure connaissance de la langue, de l'histoire et de la culture françaises.

- "L'hymne de la France est : 1) la Marseillaise ; 2) la Versaillaise ; 3) la Paimpolaise ?"

- "La loi est votée par : 1) le président de la République ; 2) l'Assemblée nationale et le Sénat ; 3) les habitants de la France ?"

- "Brigitte Bardot fut : 1) une actrice de cinéma ; 2) la créatrice d'une maison de couture ; 3) la première femme championne de boxe ?"

C'est à ce type de questions que devront bientôt répondre les postulants à la nationalité française, lors de leur entretien à la préfecture. Le test, un questionnaire à choix multiples de 10 questions, portera sur la géographie, la littérature, les monuments, ainsi que sur les grands principes qui fondent l'unité nationale.

Le test est gratuit en France

Le programme d'évaluation a été élaboré par un groupe d'historiens et d'experts. Soixante questions ont déjà été testées auprès de 2 000 candidats, avec un taux de réussite compris entre 70 % et 80 % (le minimum requis devrait être autour de 60 %). Et les questions devraient être régulièrement modifiées pour éviter que les candidats n'apprennent les réponses par cœur.

FAMILIER AVEC LA CULTURE COLLECTIVE

"Quand on est Français, il faut qu'on soit intégré dans la nationalité, dans la culture de notre pays, qu'on respecte ses valeurs", avait déclaré le ministre de l'intérieur Claude Guéant au mois d'octobre dernier, alors que la France accorde chaque année sa nationalité à plus de 100 000 étrangers (plus de 108 000 en 2009, dont 44 % de Maghrébins, suivis des Turcs et des Russes).

Selon le texte officiel, l'étranger souhaitant devenir français doit "justifier d'une connaissance de la langue française caractérisée par la compréhension des points essentiels du langage nécessaire à la gestion de la vie quotidienne et aux situations de la vie courante, ainsi que de la capacité à émettre un discours simple et cohérent sur des sujets familiers dans ses domaines d'intérêt".

Il doit également "justifier d'une connaissance de l'histoire, de la culture et de la société françaises correspondant au niveau de connaissance attendu, dans ces matières, d'un élève de fin de primaire".

Place Beauvau, on assure qu'"il ne s'agit pas de poser des questions supposant un savoir encyclopédique, mais de s'assurer que les personnes désirant devenir françaises disposent d'une culture suffisante pour se sentir familière des éléments fondateurs de notre mémoire collective. Ainsi, il ne sera pas posé de questions sur les dates."

DES LOIS SIMILAIRES EN ALLEMAGNE ET EN GRANDE-BRETAGNE

En Allemagne, une loi similaire s'assure, depuis octobre 2008, que les candidats à la naturalisation possèdent un niveau satisfaisant de connaissance sur "la politique dans une démocratie" (15 questions), "l'histoire et la responsabilité" (7 ou 8 ), "le peuple et la société" (7 ou 8 ), le Land (3) où est passé le test. Il existe une banque de 310 questions, accessible sur Internet.

Le test coûte 25 euros Outre-Rhin et le candidat doit répondre, en 60 minutes, à au moins 17 des 33 questions à choix multiples (52 %). En 2009, 98 % des 65 000 candidats ont réussi le test.

En Grande-Bretagne, le test dure 45 minutes, comprend 24 questions à choix multiples et coûte 60 euros. Les thèmes concernés sont disponibles en ligne sur le site UK Border Agency et développés dans un livret que les postulants sont invités à lire : "Life in the United Kingdom : a Journey to Citizenship Handbook". Immigration, évolution du rôle des femmes, population, régions, on y trouve toutes les réponses aux questions susceptibles d'être posées. En 2009, plus de 90 % des candidats ont réussi le test.

Faite un test sur : http://www.planet.fr/quiz/dossiers-de-la-redaction-et-vous-obtiendriez-nationalite-francaise.161982.1466.html?action=run


Dernière édition par Admin le Ven 25 Mai - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012   Lun 16 Avr - 12:45

Nicolas Sarkozy veut renégocier l'accord franco-algérien sur l’immigration

Nicolas Sarkozy a déclaré, vendredi 13 avril 2012, vouloir, s'il est réélu, renégocier un certain nombre d'accords sur l'immigration passés avec des "pays amis" ou "voisins", notamment l'Algérie. Une renégociation qui participerait, selon lui, à atteindre son objectif de "diviser par deux" les flux migratoires.

Nicolas Sarkozy n'a pas ciblé l'accord franco-algérien au hasard. Les Algériens - avec les Tunisiens - sont soumis à un régime juridique d'entrée et de séjour en France particulier qui date de 1968 et est plus avantageux, sur certains points, que celui de droit commun appliqué aux autres ressortissants étrangers.

Héritage de la période coloniale, c'est lui qui permet, en grande partie, que l'immigration algérienne demeure l'un des flux les plus importants d'entrées en France, aujourd'hui.

En matière de titre de séjour, selon les derniers chiffres officiels, avec 24000 titres délivrés - dont plus de 16000 pour motifs familiaux -, les Algériens ont été le plus gros contingent d'étrangers à accéder au territoire hexagonal, en 2010. D'après l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), ils représentaient aussi, en 2008, avec plus de 700000 personnes recensées, la part la plus grande des 5,3 millions d'immigrés vivant dans l'Hexagone.

Si la politique des visas s'est beaucoup durcie, ces dernières années, entre la France et l'Algérie, l'accord franco-algérien est relativement souple sur les motifs de régularisation.

Après 10 ans de présence en France - dès lors qu'il peut le prouver -, un sans-papier algérien a, par exemple, accès de plein droit à un titre de séjour. Chose impossible pour un sans-papier d'une autre nationalité, sauf s'il a entre-temps, éventuellement, fondé une famille.

Après 5 ans de présence régulière en France pour raisons familiales - 10 ans s'il est célibataire -, un Algérien a accès automatiquement à une carte de séjour de 10 ans. Pour les autres nationalités, l'accès à ce titre est bien plus difficile, et beaucoup doivent se contenter de renouveler des titres de séjour d'une validité d'un an. Des titres qui compliquent fortement l'accès aux bons logements ou au crédit.

Si un ressortissant algérien souhaite se marier avec une Française, il n'est pas obligé d'être en situation régulière lors de sa demande. Il lui suffit d'être en mesure de prouver qu'il est "rentré" en France de façon régulière, avec un visa de tourisme ou étudiant, par exemple. Que celui-ci soit arrivé à échéance n'est pas un motif de refus.

Les chances de M. Sarkozy de renégocier rapidement cet accord sont toutefois maigres. Le sujet est très sensible en Algérie. Trois avenants ont déjà été signés depuis 1968, et c'est avec peine que Paris tente, depuis un an, d'en faire parapher un 4ème à Alger.

En 2008, suite à la signature d'un accord bilatéral avec Tunis, Paris avait certes réussi à supprimer la régularisation automatique des Tunisiens sans papiers après 10 ans de présence. Mais cet accord prévoyait des quotas d'entrées de travailleurs en France en échange de l'aide de Tunis dans le renvoi des sans-papiers. Or, ces quotas n'ont jamais été atteints.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012   Dim 22 Avr - 12:36

Je reprend ce passage :

Admin a écrit:


- "Brigitte Bardot fut : 1) une actrice de cinéma ; 2) la créatrice d'une maison de couture ; 3) la première femme championne de boxe ?"


L’actrice Brigitte Bardot a annoncé qu'elle allait voter Marine Le Pen en 2012 qui "a dédiabolisé" le FN .

Ne doit on pas retirer la question la concernant !!??? la question mérite d'être posée.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012   Jeu 26 Juil - 15:58

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a annoncé, mercredi 25 juillet devant la commission des lois du Sénat, qu'il allait revenir sur les critères de naturalisation introduits par son prédécesseur Claude Guéant.

"Je m'apprête à revenir sur les critères introduits subrepticement par mon prédécesseur", a annoncé M. Valls, souhaitant faire de la nationalité un moteur de l'intégration et non le "résultat d'une course d'obstacles aléatoire et discriminante". <= une belle phrase

Le ministre a précisé que le nombre de naturalisations avaient beaucoup baissé ces dernières années et que "cette chute résult[ait] d'une politique délibérée d'exclure de la nationalité des gens méritants et ne posant aucune difficulté". Pour M. Valls, "le défi de l'immigration sera relevé si la naturalisation n'est plus vécue, ou perçue, comme la fin d'un parcours du combattant, mais comme l'issue d'un processus d'intégration qui a sa part d'exigences".

Une loi prévue pour entrer en vigueur au 1er juillet prévoyait que tout étranger aspirant à acquérir la nationalité française devrait :
- justifier d'un niveau de maîtrise du français équivalent à la classe de 3e,
- avoir une connaissance minimale de la culture et de l'histoire de la France,
- signer une charte "des droits et des devoirs du citoyen".

M. Valls n'a pas donné de précisions sur les critères qu'il compte modifier.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012   Jeu 27 Sep - 16:39

Doit on retirer la nationalité anglaise à David Cameron

La presse britannique ironisait jeudi 27 septembre sur "l'examen de citoyenneté raté" de David Cameron, qui a échoué à répondre à quelques questions liées à l'histoire de son pays lors de l'émission télévisée de l'animateur vedette David Letterman diffusée mercredi 26 septembre 2012 aux Etats-Unis.

Le premier ministre a calé sur :

- "Qui a composé Rule Britannia ?", chant patriotique connu de tous les Britanniques. Hésitant, il a proposé Edward Elgar, avant de s'entendre dire qu'il s'agissait en fait de Thomas Arne, qui a mis en musique un poème de James Thomson.

- La Magna Carta, charte du XIIIe siècle limitant les pouvoirs de la royauté. Le premier ministre a donné sans encombre sa date (1215) et expliqué son importance pour la fondation de la démocratie. Mais il a séché sur la traduction du latin à l'anglais ("Grande Charte").

Ces lacunes du dirigeant conservateur, passé par le prestigieux collège privé d'Eton et diplômé d'Oxford en philosophie, politique et économie, n'ont pas échappé à la presse britannique. "David Cameron rate son test de citoyenneté au Late Show de David Letterman", titrait l'édition en ligne du Guardian, pour qui le premier ministre "pourrait avoir du mal au contrôle des passeports, à son retour de son voyage aux Etats-Unis et au Brésil".

Mais le Telegraph juge toutefois que si "Dave a raté l'épreuve d'histoire, il a réussi l'examen dans son ensemble". "Qu'a-t-on appris ce soir ? Que le collège d'Eton et un diplôme d'Oxford ne font pas de vous quelqu'un d'omniscient. Deuxièmement, que David Cameron est humain, fait des erreurs et peut en rire", juge le journal. "C'est bête ! Ma carrière s'achève avec votre show", a plaisanté le premier ministre pris en défaut.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012   Aujourd'hui à 3:16

Revenir en haut Aller en bas
 
L’immigration se précise comme thème aux présidentielles 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un nouveau systéme monétaire international... ça se précise
» Comme le veux la tradission je me predente à mon tour
» Quel thème utilisez vous ?
» les congee payé sont ils considerés comme du travail effecti
» Thème 20 LES RISQUES CHEZ LES JEUNES CONDUCTEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Administation et services de l'état.fr-
Sauter vers: