MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)

Partagez | 
 

 Le recul en trompe-l’œil de la pauvreté en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Le recul en trompe-l’œil de la pauvreté en France   Jeu 20 Oct - 12:52

La pauvreté a baissé en France en 2009, selon un rapport du gouvernement cité mercredi par Libération, mais le mode de calcul est contesté par les associations et ne correspond pas à celui de l'Insee.

Dans ce "Rapport au Parlement" émanant du ministère des solidarités et de la cohésion sociale que s'est procuré le quotidien, "la proportion de pauvres dans la population est passée de 13,1 % en 2006 à 11,8 % en 2009". Ce rapport sur le "suivi de l'objectif de baisse d'un tiers de la pauvreté en cinq ans" doit être rendu public chaque année depuis 2009.

Le ministère n'était pas en mesure dans l'immédiat de fournir ce document. Selon Libération, il cite des chiffres précis : on comptait 7,5 millions de pauvres en 2007 et 7,1 millions en 2009.

Mais le rapport s'appuie principalement sur un indicateur, "la pauvreté monétaire ancrée dans le temps" qui conserve le seuil de pauvreté passé, simplement ajusté de l'inflation. Il n'est pas le même que celui publié chaque année par l'Insee, à savoir l'indicateur de "pauvreté monétaire relative", qui tient compte de l'évolution du revenu médian.

Il est donc critiqué par plusieurs associations d'aide aux démunis, comme ATD Quart monde, qui estime que son mode de calcul fait mécaniquement baisser le taux de pauvreté. Selon la dernière étude de l'Insee publiée fin août, la proportion de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de 954 euros par mois, a augmenté en 2009 pour atteindre 13,5 % de la population vivant en France métropolitaine. En 2009, 8,2 millions de personnes étaient considérées comme pauvres, contre 7,84 millions en 2008, a détaillé l'institut de statistiques.

Dans un entretien à Libération, la ministre des solidarités, Roselyne Bachelot, estime que le rapport est "d'une certaine façon le reflet" de la crise financière. "La pauvreté est un phénomène complexe qui ne peut se mesurer à travers un seul indicateur", a-t-elle aussi argué.

Les chiffres :

8,2 millions de pauvres en France. En août, l'Insee donne le chiffre pour l'année 2009. Il concerne les personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté (avec moins de 954 euros mensuels). La hausse entre 2008 et 2009 est de 4 %.
Une situation sanitaire préoccupante. D'après un rapport publié par l'association Médecins du monde (MDM) à l'occasion de la Journée internationale du refus de la misère (le 17 octobre) sur l'accès aux soins des plus démunis, la recrudescence de la pauvreté mettrait la France au seuil d'un "krach sanitaire". On constate notamment une hausse de la tuberculose considérée comme une "maladie de la pauvreté".

4 millions de personnes sans complémentaire santé. 30 % des personnes non protégées par une complémentaire santé renoncent aux soins pour cette raison, d'après l'enquête "Santé protection sociale 2008".

Femmes enceintes et enfants. 8 % des femmes enceintes qui sont passées par les centres de MDM étaient sans domicile et 68 % n'avaient pas accès aux soins prénataux ordinaires. 12 % des patients reçus sont âgés de moins de 18 ans - la moitié ayant moins de 7 ans. Seulement un tiers des enfant de moins de 6 ans sont à jour dans leurs vaccinations. Les pourcentages sont calculés sur la base des 38 606 consultations effectuées par MDM en 2010.

Hébergement d'urgence. 133 000 personnes vivent actuellement dans la rue. Seuls 400 logements sont prévus pour les personnes en sortie de rue, dans quatre villes de France.

Demandeurs d'asile. En 2010, 20 % des demandeurs d'asile ont été déboutés, 30 % environ ont une place dans les logements prévus en Centre d'accueil de demandeurs d'asile (CADA).




Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Le recul en trompe-l’œil de la pauvreté en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le nombre de grèves et de manifestations est une cinglante preuve de l’énorme recul de l’UGTA sur le terrain des luttes ouvrières.
» Y a t-il une solution pour ne plus confondre la droite de la gauche ?
» nolan.maman : Nouvelle sur le Forum
» #TMCweb3 : Carte de la #pauvreté : les 1.300 quartiers prioritaires dévoilés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: _Solidarité et entraide.fr-
Sauter vers: