MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)

Partagez | 
 

 Maroc : RAMED effectif en 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Maroc : RAMED effectif en 2012   Lun 2 Jan - 12:36

Pour mieux comprendre ce que c'est que la RAMED voir le lien suivant : http://www.mizania.com/content/view/33/59/1/7/

Le ministère de la santé vient de publier une circulaire qui définit la desserte des centres hospitaliers dans le but d’assurer une bonne répartition des patients et d’éviter des perturbations de la filière des soins et du système de financement des hôpitaux.

Car il faut souligner que l’octroi par l’Etat des subventions de fonctionnement et l’affectation des ressources humaines se fait en fonction de la population vivant dans la zone où se trouve chaque hôpital.

L’organisation hospitalière marocaine est structurée, faut-il le noter, autour de 4 niveaux de soins :
- Centre de santé prodiguant des soins de base
- L’hôpital provincial
- L’hôpital régional.
- Centre hospitalier universitaire,

La région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, les soins sont prodigués dans le Centre hospitalier universitaire Ibn Sina sur présentation de la carte Ramed -ou du récépissé de dépôt du dossier- et d’une fiche de liaison signée par le médecin traitant.

La région d’El Gharb-Chrarda-Bni Hssen doivent aller à l’hôpital Al Idrissi de Kénitra.

Tanger : les malades sont accueillis à l’hôpital Mohammed V de la même ville,

Tétouan : l’Hôpital civil.

Benslimane : l’hôpital provincial.

Les régions de Meknès-Tafilalet, Fès-Boulmane, Taza-Al Hoceima-Taounate et de l’Oriental : Centre hospitalier universitaire Hassan II de Fès.

Les régions de Chaouia-Ourdigha, Doukkala-Abda, Tadla-Azilal et du Grand Casablanca, les malades sont pris en charge dans les hôpitaux dont ils relèvent sur présentation d’une fiche de liaison signée par l’administration du CHU Ibn Rochd.

Les régions de Marrakech-Tensift-El Haouz, Souss-Massa-Draâ, Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, Guelmim-Smara et Oued Dahab-Lagouira seront pris en charge au niveau du Centre hospitalier Mohammed VI de Marrakech.

Il importe de noter que ladite circulaire accorde aux médecins chefs des hôpitaux le pouvoir de déroger à cette règle du lieu de résidence pour les patients se trouvant dans une situation exceptionnelle, notamment dans le cas de certaines pathologies ne pouvant être prises en charge par les hôpitaux régionaux. Un dossier regroupant les pièces justificatives de la dérogation, signé par le médecin-chef du lieu de résidence, devra être constitué en vue de permettre un suivi.

J'avoue ne pas avoir tout compris. Est ce que quelqu'un qui tousse à Laâyoune est obligé de monter à Marrakech pour se faire soigner ????


Dernière édition par Admin le Lun 16 Avr - 23:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Maroc : RAMED effectif en 2012   Mer 11 Jan - 17:12

Le nouveau ministre de la santé considère la généralisation RAMED comme une priorité.

La généralisation de ce système sera rapide (La mesure n'est toujours pas entré en vigueur mais ça ne devrait pas tarder)

Il ajoute qu'il faut que les patients puissent accéder aux soins avant d’aborder le recouvrement. Il faudra réduire la part supportée par les ménages à moins de 20% contre 58% actuellement.

Le secteur a réalisé des acquis. La mortalité maternelle mais aussi infantile ont baissé. Il y a un début de moralisation, la carte sanitaire a été adoptée mais n’est pas encore mise en œuvre. Le taux d’occupation est de 56%, les ménages participent à 58%. La mortalité pré-hospitalière, due aux accidents graves de la voie publique, est de 63%. Mais il y a des insuffisances.

Les rapports annuels de l’OMS jugent sévèrement la réactivité du système national de santé, considéré comme faible. Ce qui classe le Maroc dans la queue du peloton des pays à économie similaire.

Les raisons d’un tel classement sont multiples.
- L’extrême complexité du système de santé qui se caractérise par une multitude d’intervenants sans harmonisation ni coordination de leurs activités.
- Le financement est faible et fragmenté.
- L’absence d’une politique agressive et cohérente en matière de santé.



Dernière édition par Admin le Ven 13 Juil - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Maroc : RAMED effectif en 2012   Mer 14 Mar - 12:24

Après plusieurs années de suivi de ce projet:

http://mizania.forumdediscussions.com/t1861-les-malades-justifiant-des-certificats-d-indigence-sont-soignes-gratuitement-dans-les-hopitaux-publics

http://mizania.forumdediscussions.com/t1495-le-ramed-sera-generalise-progressivement-a-partir-de-fevrier-2010

http://mizania.forumdediscussions.com/t2519-bilan-critique-de-la-phase-pilote-de-la-ramed-la-generalisation-seloigne

j'ai le plaisir de vous annoncer qu'il est enfin en place :

S.M. le Roi Mohammed VI a lancé à Casablanca par du Régime d'assistance médicale pour les économiquement démunis (Ramed).

La nouvelle constitution stipule le droit de tous aux soins de santé, à la protection sociale et à la couverture médicale.

Après une période de maturation et d'expérimentation au niveau de la région de Tadla-Azilal, dont les résultats se sont avérés encourageants, le Ramed sera enfin généralisé à l'ensemble des régions du Maroc.

La population cible :
Atteindre 8,5 millions de Marocains, parmi les plus démunis, soit 28% de l'ensemble de la population.

Parmi ceux-ci :

- 4 millions de personnes vivant dans l'extrême pauvreté. Ils bénéficieront de la gratuité totale des soins, selon les critères d'éligibilité retenus,

- 160.000 autres, parmi les pensionnaires des établissements pénitentiaires et des orphelinats et les personnes sans domicile fixe seront éligibles de droit.

- 4,5 millions de personnes en situation de vulnérabilité bénéficieront de la gratuité partielle, moyennant une cotisation annuelle de 120 dirhams plafonnée à 600 dirhams par famille.

Les soins concernés
Le nouveau régime est applicable dans :
- Les hôpitaux publics,
- Les centres de santé
- Les structures sanitaires étatiques,

RAMED propose le même panier de soins couvert par l'Assurance maladie obligatoire (AMO). Les soins pris en charge portent sur :
- L’hospitalisation, y compris l'accouchement,
- Les consultations spécialisées externes et de médecine d'urgence,
- Les analyses de biologie et l'imagerie médicale (sauf scannographie).
- Les prestations relatives à l'exploration fonctionnelle,
- Les évacuations sanitaires inter-hospitalières en cas d'urgence
- Les actes de rééducation fonctionnelle.

Carte Ramed
Pour obtenir la carte Ramed, renouvelable tous les ans, le chef de famille doit constituer un dossier comprenant notamment les attestations de scolarisation des enfants à sa charge et des attestations de salaire, de vie collective et de résidence, qu'il doit déposer auprès des bureaux des autorités locales avec un formulaire de demande disponible sur place ou téléchargeable sur le site www.ramed.ma.

Il se voit alors remettre un récépissé valable pour 3 mois lui donnant accès à titre exclusif aux soins d'urgence, en attendant la validation de son dossier. S'il appartient à la catégorie bénéficiant de la gratuité partielle des soins, l'intéressé doit verser une cotisation annuelle de 120 dirhams par personne pour obtenir sa carte d'adhésion. Il en est exonéré le cas échéant.

Médicaments :
Le budget alloué au programme Ramed s’élève à 3 milliards de DH pour 2012. Les professionnels s’attendent à un marché annuel d’environ 2,3 milliards dédiés à l’achat de médicaments destinés aux structures hospitalières. Toutefois, auprès de la tutelle, la prudence est de mise. Une chose est sûre: en 2011, le montant consacré à l’achat de médicaments a déjà atteint 1,5 milliard de DH.

À fin 2011, le secteur a réalisé un chiffre d’affaires global de 8,3 milliards de dirhams contre 7,9 milliards en 2010. Le générique représente 2,5 milliards de dirhams.

Sur les 2,07 milliards de dirhams que représentent les achats de génériques, 70% seront consacrés à l’achat de médicaments destinés aux maladies chroniques telles que l’hypertension, le diabète, le cancer ou encore l’insuffisance rénale.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Maroc : RAMED effectif en 2012   Lun 16 Avr - 12:51

La déclaration faite à la MAP, le 9 avril, de Hossein El Ouardi, ministre de la santé, annonçant que le Ramed démarrera en 2013, en a déboussolé plus d’un.

Alors, le Ramed a-t-il démarré ou non ?

Officiellement et administrativement, le Ramed a bel et bien démarré, seulement il faut d’abord que les personnes potentiellement éligibles aient leurs cartes pour pouvoir accéder aux soins, et la procédure peut prendre jusqu’à 3 mois.

Avec la délivrance des cartes, l’année 2012 sera consacrée également à la mise à niveau des structures publiques de soins pour éviter aux patients du Ramed d’aller payer chez le privé, ce qu’ils n’auront pas pu avoir dans le système de santé publique.

Enfin, il faudra également rendre opérationnel le partenariat public-privé qui permet aux hôpitaux de faire appel aux médecins du secteur privé en vue de pallier leur déficience en compétences médicales, là où il y a lieu.

Bref, le Ramed est lancé, mais il faudra un an pour le rendre pleinement fonctionnel. En attendant, il est bon de savoir que les personnes qui ont déposé un dossier pour une carte Ramed peuvent se faire soigner gratuitement pour les situations d’urgence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Maroc : RAMED effectif en 2012   Ven 13 Juil - 18:23

Un premier bilan :

Depuis le lancement du Ramed, 58.989 personnes ont pu accéder aux hôpitaux grâce à leurs cartes.

Le taux d’inscription des ayants droit à l’Agence Nationale d’Assurance Maladie (ANAM) a été estimé à 9% au 26 juin dernier, dont 59 % sont issus du milieu rural.

3 interventions chirurgicales de greffe du rein ont été effectuées jusqu’à présent à des personnes disposant de la carte Ramed.

Au total, près de 160.000 demandes soumises par des personnes désirant bénéficier du Régime ont été validées à la date du 22 juin 2012.

Reste que j'ai eu quelques retour du terrain :

- Patients : J'avoue n'avoir qu'un seul témoignage d'une personne à qui un hôpital a réclamé divers attestation en plus de la carte RAMED ce qui a obligé cette personne à payer un moquadem pour avoir le document manquant.

- Médecins : le personnel médical déclare subir des agressions de la part de la population. «des gens pensent qu’avec le Ramed, tous les hôpitaux sont équipés en médicaments, ressources humaines et matérielles nécessaires, alors que la réalité est à l’appauvrissement des ressources». Ils mettent en cause la communication ministérielle, qui «exacerbe les relations patients/personnel médical».

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maroc : RAMED effectif en 2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maroc : RAMED effectif en 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trajet = Temps de travail effectif ?
» le nouveau d'acomba prévu pour janvier 2012
» Maroc : un dessin animé koweitien suscite la colère des internautes ...
» mutuelle 2012
» Facturation 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Santé.ma-
Sauter vers: