MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)

Partagez | 
 

 Les états, les banques et les marchés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Les états, les banques et les marchés   Mar 3 Jan - 14:11

Qu’on peut aussi appeler : le bon, la brute et le truand

Lors du début de la crise en 2008, la Réserve fédérale américaine a secrètement prêté aux banques en difficulté la somme de 1 200 milliards au taux incroyablement bas de 0,01 % (au lieu des 1% habituels).

Quand 3 ans plus tard les états sont à leur tour en difficulté, les marchés financiers pour les remercier n'acceptent plus de prêter quelques milliards à des taux d'intérêt inférieurs à 6, 7 ou 9 % (soit entre 600 et 900 fois le 0.01%).

Dans le premier cas, on sauvé les banques et leurs actionnaires et traders ont pu à nouveau jouer avec l’argent pour gonfler leurs dividendes, bonus … Rien ne nous a été épargné : spéculation même sur les produits alimentaires, méthodes obscures …

Pour remercier les états, les marchés les ont asphyxiés par de tels taux d'intérêt, les gouvernements sont "obligés" de bloquer les retraites, les allocations familiales ou les salaires des fonctionnaires et de couper dans les investissements, ce qui accroît le chômage et va nous faire plonger bientôt dans une récession très grave.

Les chiffres sont parlants :

En 2012, la France doit emprunter quelque 400 milliards : 100 milliards qui correspondent au déficit du budget (qui serait quasi nul si on annulait les baisses d'impôts octroyées depuis 10 ans) et 300 milliards qui correspondent à de vieilles dettes, qui arrivent à échéance et que nous sommes incapables de rembourser si nous ne nous sommes pas réendettés pour les mêmes montants quelques heures avant de les rembourser.

Le budget de l'Italie présente un excédent primaire. Il serait donc à l'équilibre si l'Italie ne devait pas payer des frais financiers de plus en plus élevés.

Extraits d’un papier de Michel Rocard, ancien premier ministre, et Pierre Larrouturou, économiste sur lemonde.fr

Voir ce sujet sur la dette de la France : http://www.mizania.com/content/view/262/66/




Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Les états, les banques et les marchés   Ven 7 Sep - 11:32

M. Obama a poursuivi la stratégie économique de sauvetage des banques lancée par George W. Bush, tandis que son plan de relance était présenté comme la transition nécessaire en attendant que le crédit bancaire afflue à nouveau - ambition considérable pour un plan trop modeste.

Mais les Américains voient bien que la finance n'a aucun intérêt à rouvrir le robinet du crédit. Les banques gagnent de l'argent grâce à la spéculation sur les matières premières, à la vente à découvert et aux saisies immobilières. Certainement pas en risquant leurs capitaux dans des projets d'activité économique, à supposer que les entreprises aient envie d'investir, ce qui n'est de toute façon pas le cas.

BRAVO la patriotisme
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Les états, les banques et les marchés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» marché de l'or / l'enjeu des banques centrales
» chine : rififi sur le marché du cuivre !!!!
» rappel historique sur la manipulation du marché de l'or
» Effet de la crise sur la segmentation du marché
» Banderole pour expo, marché,...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Administation et services de l'état.fr-
Sauter vers: