MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)

Partagez | 
 

 Nouveau cahier de charge de la télé marocaine : les mesures qui font débat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Nouveau cahier de charge de la télé marocaine : les mesures qui font débat    Lun 16 Avr - 15:50

Publicité

- L’interdiction de la publicité pour les jeux de hasard (25 millions de DH de recettes). Le ministre propose de rajouter 2 minutes de publicité par jour, sachant que chaque minute permet de dégager 10 millions de DH par an.

Le patron de 2M avance manque à gagner immédiat évalué à 50 millions de DH dû à l’interdiction de la réclame sur les jeux de hasard et SMS chat, et la réduction du temps de publicité….

Le ministre explique que cette interdiction est basée sur la loi 77-03 qui interdit toute publicité susceptible de porter atteinte aux publics mineurs. Ainsi, restreindre cette publicité à une tranche horaire particulière serait hors la loi.

Religion

- Les deux premières chaînes marocaines doivent diffuser, quotidiennement, les 5 rappels de la prière. S’ajoute à cela l’obligation de diffuser l’intégralité de la prière du vendredi en début d’après-midi et les prières des fêtes religieuses.

- La programmation religieuse des deux chaînes nationales s’intéressera davantage à l’effort d’interprétation et ce, pour revoir les préceptes islamiques à l'aune de la société moderne.

- 2M devra, également, augmenter la durée de ses programmes religieux à 52 minutes par semaine au minimum.

- Présence d’un mufti sur certaines émissions. L’obligation concerne les émissions de débats de société, les émissions pour les jeunes et les programmes religieux.


Les langues :
- 80% des émissions de la première chaîne publique diffusées en langue arabe et seul le Journal Télévisé (JT) de la nuit sera en français.

- 2M consacrera 50% de sa grille à la langue l’arabe, 30% à l’amazigh et aux autres dialectes, notamment le hassani. Les 20% de la grille restants seront consacrés aux langues étrangères. La chaîne dispose d’une marge d’erreur de 5%.

=> Conséquence : le journal télévisé de 20h45 deviendrait en arabe au lieu du français actuellement.

Le quota des 80-20% entre langues arabe et étrangères s’applique au référentiel de programmation. Ce dernier s’étend de 6h30 jusqu’à 8h30 et de midi à minuit. L’ancien cahier des charges de 2M prévoyait une part de 23% de langues étrangères dans le référentiel de programmation, alors que le nouveau en impose 20% avec une marge de 5%, soit 25%.

- La chaîne Al Maghribia, qui devra diffuser en 4 langues: l’arabe, le français, l’espagnol et l’anglais.

Rigidité :

- Les horaires du journal télévisé sont fixes.

Les radios nationales

- Mêmes obligations religieuses que les deux premières chaînes

- En outre, les radios nationales se voient obligées de dédier 70% de leur programmation à la chanson marocaine, suivie de la chanson arabe et étrangère.



Cette modification des cahiers des charges a été adoptée par la Haute Autorité de la communication et de l’Audiovisuel (HACA) et été présentée le 31 mars dernier.

Les chaînes Al-Oula et 2M devront les appliquer à partir du 1er mai.

D’autres mesures sont passées inaperçus :

- La chaîne parlementaire, sera placée sous la supervision du Parlement, et gérée techniquement par la SNRT.

- El Khalfi se penche aussi sur la création d’une chaîne dédiée à la famille et à l’enfance, en partenariat avec le département de Bassima Hakkaoui.

- Restructuration de la MAP, à travers la mise en place d’un nouveau plan stratégique (2012-2016).

- Au niveau de la formation, El Khalfi mise sur la création d’une Académie de la communication, avec des instituts spécialisés dans les domaines de la presse, l’audiovisuel et cinéma, ainsi que la publicité et l’internet. L’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel et du cinéma, dont le décret de création a été publié dans le BO, sera opérationnel dès octobre prochain.

- Le développement des émissions d’information, la régionalisation et la découverte de talents (article 19 du cahier des charges).

- 2M est obligée de passer par appel d’offres pour avoir recours à la production externe. Exceptionnellement, l’entreprise peut recevoir des propositions qui sont soumises à une commission de sélection des programmes. Cette commission est constituée à parts égales entre des membres de l’entreprise et d’autres membres externes, désignés par son conseil d’administration. Ainsi, le processus de sélection des programmes devrait être mieux encadré, plus équitable et plus transparent.

2M, créée en mars 1989, a été la 1ère chaîne commerciale privée au Maroc, en Afrique et dans le monde arabe… Les pays du Golfe se sont réveillés après. l’Etat détient 72% du capital de 2M, l’ONA 21% et les actionnaires privés 7%.

Un avis a été transmis en février 2006 par le régulateur audiovisuel au Souverain. Il recommande une réorganisation progressive de l’audiovisuel public en vue de créer à terme un holding. Celui-ci devra regrouper «des entités organisées selon une logique de métiers: télé, radio, télédiffusion, production, publicité, archives, marketing…) à même (…) de remédier aux insuffisances organisationnelles et managériales et d’assurer la mise à niveau souhaité». Chaque société (2M et la SNRT) doit «conserver son originalité et son identité éditoriale». Le holding devra «assurer la coordination du pôle public, rationaliser l’organisation de ses entités...». Ce processus «doit être mené avec le souci permanent de valoriser les ressources humaines, harmoniser leurs statuts, améliorer leurs qualifications et leurs conditions de travail».



Dernière édition par Admin le Dim 13 Mai - 23:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Nouveau cahier de charge de la télé marocaine : les mesures qui font débat    Ven 27 Avr - 15:23

S.M. Mohammed VI a reçu dimanche 22 avril, dans l’après-midi, le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, ainsi que le ministre d’Etat Abdellah Baha et Mustapha Khalfi le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

Le sujet de cette audience était les cahiers des charges des chaînes de TV et de radios du secteur public.

Lors de cette audience, le Souverain a rappelé aux membres du gouvernement qu’ils devaient veiller au respect de la Constitution, laquelle exige explicitement le pluralisme linguistique, culturel et politique.

L’intervention royale s’est faite en raison de l’article 42 de la nouvelle Constitution. Cet article lui commande de «veiller au bon fonctionnement des institutions constitutionnelles, à la protection du choix démocratique et des droits et libertés des citoyens et citoyennes et des collectivités».




Dernière édition par Admin le Dim 13 Mai - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Nouveau cahier de charge de la télé marocaine : les mesures qui font débat    Lun 7 Mai - 22:37

Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a chargé Nabil Benabdallah, ministre de l’Habitat, de présider une commission interministérielle pour reprendre le dossier en main.

La commission est composée de plusieurs ministres qui représentent les différentes composantes de la majorité. Il s’agit de Abdallah Baha, Mustapha El Khalfi, Mustapha Ramid, Nizar Baraka, Mohamed Louafa et Driss Dahak (SGG).

Les membres de cette commission ont décidé de demander au prochain conseil de gouvernement de leur accorder le feu vert pour réaménager certains points qui ont focalisé les critiques des politiques et des professionnels du secteur.

Il s’agira d’identifier les points qui posent problème et qui devront être traités.

Le résultat du travail de cette commission devra être proposé au cours du Conseil de gouvernement suivant.

Le choix de Nabil Benabdallah pour piloter cette opération s’explique par son expérience dans le domaine. Il a été ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement dans celui de Driss Jettou. A son actif notamment la libéralisation du secteur audiovisuel et la signature du contrat-programme avec la presse écrite. Le patron du PPS est également à l’origine de la loi 07-03 sur laquelle s’est basé Mustapha El Khalfi pour élaborer ses cahiers des charges.

Nabil Benabdallah s’est abstenu de se prononcer sur les points qui feront l’objet de réaménagement par la commission.

Les points qui sont susceptibles d'évoluer :

- Le multilinguisme et la place du français, particulièrement à 2M et son journal de 20h45,
- La publicité de la loterie
- Le volet religieux des cahiers des charges, particulièrement la diffusion sur 2M des appels quotidiens à la prière et la prière du vendredi. Elle devra modifier ce point, qui relève en principe des prérogatives du Souverain, commandeur des croyants.
- L’indépendance des médias publics par rapport au pouvoir politique.
- Dans les émissions pour les jeunes et les femmes, les cahiers des charges imposent aux responsables de faire appel aux hommes de religion.

Autre critique, les cahiers des charges n’avaient pas transité par le Conseil de gouvernement où sont représentées les différentes sensibilités de la majorité. Celles-ci n’ont pas été associées.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Nouveau cahier de charge de la télé marocaine : les mesures qui font débat    Lun 14 Mai - 15:11

Le Conseil de gouvernement a décidé, jeudi 10 mai, la prorogation de l’application des cahiers des charges actuels des deux sociétés du pôle public de l’audiovisuel jusqu’à la publication des nouveaux au Bulletin officiel, après l’introduction des modifications qui s’imposent.

C’est ce qu’a affirmé Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, lors d’un point de presse au terme d’une réunion du Conseil.

Cette décision a été prise suite à une recommandation de la commission ministérielle chargée des cahiers des charges, selon El Khalfi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau cahier de charge de la télé marocaine : les mesures qui font débat    

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau cahier de charge de la télé marocaine : les mesures qui font débat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau arrété préfectoral
» un nouveau systéme monétaire international... ça se précise
» NOUVEAU POSTE
» Ajouter un nouveau poste au réseau acomba
» CALCUL CHARGE SOCIAL POUR LES NULS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Spectacle, loisirs, sport et culture.ma-
Sauter vers: