MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Qui peut sauver les musulmans birmans ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Qui peut sauver les musulmans birmans ?   Dim 24 Mar - 2:03

La Birmanie a connu durant 3 jours (20-22 Mars 2013) de véritables pogroms antimusulmans qui ont fait au moins 32 morts. à Meiktila, ville située entre la capitale Naypyidaw et Mandalay

Des gangs armés de jeunes extrémistes bouddhistes, parfois appuyés par des moines, ont :

- saccagé des mosquées
- brulé des commerces musulmans depuis mercredi
- des cadavres brûlés gisant le long des rues


L’origine de cet incident est une rixe dans une boutique vendant de l'or. Un vendeur d'or musulman s'est disputé avec un client bouddhiste. Le différend s'est rapidement transformé en émeute menée par des nationalistes bouddhistes.

De nombreux témoignages font état d'une passivité des forces de l’ordre aux premières heures et de menaces envers les journalistes qui cherchent à couvrir l’événement.

Cette nouvelle série de violences dirigées contre la minorité musulmane s'est produite après les graves émeutes interconfessionnelles qui avaient éclaté en juin et septembre 2012 dans l'Etat de l'Arakhan, au nord-ouest de la Birmanie. Au moins 150 personnes, majoritairement des musulmans, avaient été tuées dans ces incidents provoqués par le viol d'une femme bouddhiste.

La Birmanie conte une soixantaine de millions d’habitants. Environ 4% de la population (soit 2.4 millions) est musulmane, la plupart des disciples sont d'origine indienne.

En Arakhan, les quelque 800 000 membres de l'ethnie rohingya, composée de musulmans d'origine bengalie, dont beaucoup sont implantés en Birmanie depuis des lustres, représente une minorité réprimée durant de longues années au temps de la junte militaire : les Rohingyas ne jouissent pas de la citoyenneté birmane et sont déchus de la plupart des droits accordés aux 135 autres ethnies du "Myanmar".

EXPLOSION DE VIEILLES RANCŒURS

Les émeutes antimusulmanes ne sont cependant pas un phénomène totalement nouveau en Birmanie : durant la colonisation britannique, des centaines de musulmans furent tués lors de semblables pogroms dans les années trente, à une époque où la Grande-Bretagne pratiquait une politique d'immigration consistant à encourager les Indiens à s'établir dans le pays à des fins d'exploitation agricole.

Il y avait alors 500 000 Indiens vivant en Birmanie, la moitié d'entre eux étaient musulmans. Plus récemment, les musulmans avaient aussi été les cibles de violences en 1997 et 2001.

Certains spécialistes remarquent que la démocratisation en cours depuis le retrait de la junte militaire au printemps 2011 a permis l'explosion de vieilles rancœurs et de séculaires frustrations d'ordre ethnico-religieuses.

L'Etat d'urgence a été imposé à Meiktila et dans les districts environnant par le président birman Thein Sein, une décision qui va permettre à l'armée de ramener l'ordre. Le contexte actuel de démocratisation avait eu cependant pour effet de confiner les soldats dans leurs casernes au terme de presque un demi-siècle de junte militaire...

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2013/03/23/birmanie-apres-les-emeutes-un-calme-precaire-regne-a-meiktila_1853189_3216.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Qui peut sauver les musulmans birmans ?   Jeu 11 Avr - 15:17

Selon les témoignages, il semble que ce ne soit pas forcément l'œuvre d'une foule en colère agissant spontanément.

Tout semblait très coordonné pour une simple dispute ayant mal tournée. Il ne s'agissait pas uniquement de personnes énervées, mais surtout de gens extérieurs au secteur, probablement des hommes de main, et de bouddhistes radicaux.

La police a aussi été étrangement passive. Et c'est l'armée qui a été appelée pour rétablir l'ordre.

Les principales organisations musulmanes de Birmanie ont demandé une protection active des forces de sécurité contre les violences religieuses, les accusant même de passivité face aux émeutiers, dans une lettre ouverte au pouvoir obtenue jeudi par l'AFP.

"Les vies et les biens de la communauté de l'islam, les mosquées et écoles religieuses de Birmanie ne sont plus en sécurité et la situation est inquiétante", peut-on lire dans ce texte envoyé le 26 mars 2013 à la présidence.

Selon Nyunt Maung Shein, le président du conseil des affaires islamiques. "Ces attaques violentes incluent des incendies volontaires et des massacres qui méritent une punition sévère", poursuivent les quatre organisations signataires, qui accusent les forces de sécurité de "négligence" et de passivité.

"Les massacres et dégâts sur les bâtiments religieux et propriétés sont imputables à la faiblesse de la protection et des actions prises par les autorités responsables", accusent les auteurs de la lettre.


Une situation qui inquiète la communauté internationale. Les Etats-Unis ont indiqué surveiller la manière dont le pouvoir s'appliquerait à "restaurer l'ordre et maintenir la paix en respectant les droits de l'homme et la loi", selon un porte-parole du département d'Etat.

https://www.facebook.com/photo.php?v=157586734416134
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Qui peut sauver les musulmans birmans ?   Ven 2 Mai - 12:10

Le choix de la Birmanie pour le tournage du jeu télévisé de M6 « Pékin Express » n'est pas passé inaperçu.

Une mobilisation d'internautes, émanant de la sphère musulmane et focalisée sur le sort de la minorité musulmane des Rohingyas, a abouti au désistement de plusieurs sponsors de l'émission.

Il en est ainsi des marques H&M, Guy Degrenne, Twins for Peace, Bollywood Sari, Sari City ou encore Mercurochrome, dont les logos ont disparu ces derniers jours de la liste des partenaires sur le site de l'émission.


A l'origine de ces défections, une mobilisation sur Internet à base de tempête de tweets sous le mot-dièse #PekinExpress, de pétition (« victorieuse ») sur Avaaz, d'appels au boycott, de page Facebook « contre Pékin Express en Birmanie » dotée de plus de 12 800 mentions "J'aime"... C'est tout d'abord une campagne de l'association humanitaire « basée sur les valeurs islamiques » Baraka City qui a lancé le mouvement. La première page de son site Internet annonce la couleur : « Parce que les divertissements ne se font pas dans la souffrance d'autrui, nous sommes #contrepekinexpress2014. » Le mot-dièse sur Twitter est bientôt suivi de messages d'indignations – « ne soyez pas complices dans votre canapé » – et d'images de camps de réfugiés brûlés ou d'enfants piétinés.

   
Rapidement, le blogueur Al-Kanz, spécialiste de la communauté musulmane et qui compte plus de 17 000 abonnés sur Twitter, se lance dans la bataille. Il écrit plusieurs notes sur le sujet, notamment un « guide pour une mobilisation efficace sur Twitter » afin de relancer le mouvement en optant pour un mot-diese plus condensé : #PekinExpress. Finalement, selon le blogueur, contacté par Arrêt sur images, ce sont en fait les courriers d'une poignée de personnes qui auront eu raison du soutien des marques. « Statistiquement, c'était important d'avoir beaucoup de partages sur Facebook pour faire peur à M6. Mais il suffisait que dix personnes écrivent à une marque pour qu'elle prenne peur, car ce sont dix arbres qui cachent l'Amazonie », explique-t-il.

Al-Kanz, Fateh Kimouche de son vrai nom, estime que « M6 doit annuler la diffusion ». Ou, au minimum, qu'elle informe, par un documentaire ou un bandeau en bas de l'émission, de la situation des Rohingyas en Birmanie. Déchus de leur nationalité en 1982 par la junte militaire au pouvoir, les membres de cette minorité seraient, selon l'ONU, « l’ethnie la plus persécutée au monde ». L'ONU parle de crimes contre l'humanité et l'ONG Human Rights Watch d'« une campagne de nettoyage ethnique à l'encontre des musulmans rohingyas dans l'Etat d'Arakan depuis juin 2012 », orchestrée par les autorités birmanes.

Joint par StreetPress dans son article « Pékin Express en Birmanie : la muslimosphère s'indigne », M6 répond de son côté que « la question des Rohingyas sera abordée par M6 dans le cadre d’un de ses magazines d’information » et que Pékin Express « n’a pas vocation à traiter du contexte géopolitique ». Sur Europe 1, le présentateur Stéphane Rotenberg s'est défendu de « cautionner » le régime birman : « Aller quelque part, ce n’est pas cautionner un régime : vous allez aux Etats-Unis, vous n’êtes pas forcément pour la peine de mort. (…) Faire une émission de divertissement en Birmanie, c’est aller vers le peuple birman, qui ne doit pas être confondu avec son régime », justifie-t-il.

Source : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/05/01/oeilleres-accuse-dignorer-un-genocide-en-birmanie-pekin-express-est-lache-par-ses-sponsors/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui peut sauver les musulmans birmans ?   Aujourd'hui à 15:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui peut sauver les musulmans birmans ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peut il virer ma collègue?
» PRESTASHOP qui peut m'aider?
» peut on ouvrir une entreprise avec un diplome d' auxilliaire
» peut on tout faire seul?
» ou je peut trouver les proposotions du nouveaux statue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Union du Maghreb, des pays arabes, musulmans et africains.ma-
Sauter vers: