MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)

Partagez | 
 

 Centrafrique : la mort de Saleh Dido, le dernier musulman de Mbaiki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6567
Points : 14241
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Centrafrique : la mort de Saleh Dido, le dernier musulman de Mbaiki   Ven 7 Mar - 13:58

La France et les officiers de « Sangaris » avaient décidé de faire de Mbaiki, une bourgade au sud-est de Bangui, un symbole de « vie ensemble entre les communautés » et de « réconciliation ».
 
Pari perdu. Des milliers de musulmans chassés de leurs villages et réfugiés à Mbaiki se sont résolus à partir.
 
Sauf un : Saleh Dido était le dernier musulman de Mbaiki. Commerçant, transporteur et maire-adjoint, il avait, contre l'avis de sa famille, décidé de rester en Centrafrique.
 
« Je suis né ici. J'ai fait des enfants ici. Je suis à la mairie depuis 5 ans, j'ai prêté serment, je suis patriote. Pourquoi devrais-je partir ? Je veux vivre dans mon pays… » Ainsi parlait Saleh Dido.
 
Son grand-père était venu du Tchad en 1918, et lui se sentait centrafricain. Il reconnaissait que la purification ethnique avait vaincu la coexistence intercommunautaire, puisqu'il était le dernier musulman. Il reconnaissait que les miliciens anti-balakas étaient « venus trois fois [le] menacer » et que « rien ne les empêchait de [le] tuer ». Pourtant il restait.
 
Depuis trois semaines, les hommes de Sangaris ne sont pas revenus à Mbaiki, et ceux de la force africaine Misca restaient dans leur base, ne patrouillant jamais. Les anti-balakas étaient, comme sur le territoire de la moitié de la Centrafrique, les maîtres de la ville.
 
Les tueurs sont venus chercher Saleh Dido chez lui, dans le quartier de Baguermi, vendredi 28 février 2014, a-t-on appris par une enquêtrice d'Amnesty International. Il a fui sa maison pour chercher refuge à la gendarmerie. Les miliciens l'ont intercepté sur la route. Ils lui ont tranché la gorge.
 
Après sa mort, les voisins chrétiens du dernier musulman de Mbaiki ont protégé sa femme, enceinte, et ses enfants, qui ont plus tard été évacués par la Misca vers Bangui, en attendant un convoi ou un avion vers l'étranger.

Paix sur son âme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Centrafrique : la mort de Saleh Dido, le dernier musulman de Mbaiki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vente d'une tête d'un condamné à mort guillotiné
» La fin du dernier repas
» Peine de mort en Australie
» Peine de mort en Grande-Bretagne
» Ferdinand LIPS est mort...et Brett kebble a été assassiné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Union du Maghreb, des pays arabes, musulmans et africains.ma-
Sauter vers: