MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)

Partagez | 
 

 Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
justice



Nombre de messages : 481
Points : 624
Réputation : 2
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 64
Localisation : grenoble france

MessageSujet: Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane   Mar 19 Mai - 21:10

Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane

Citation :
Question : 
Est-il permis de jeûner après la mi-Chaabane ? J’ai entendu dire que le Prophètel’avait interdit … ?

Réponse : Louange à Allah 
Abou Dawoud (3237) et at-Tirmidhi (738) et Ibn Madia (1651) ont rapporté d’après Abou Hourayraque le Messager d’Allaha dit : « Cessez de jeûner dès la mi-Chaabane » [ déclaré authentique par al-Albani dans Sahihi at-Tirmidhi, 590].Ce hadith indique l’interdiction de jeûner après le mi-Chaabane. C’est-à-dire à partir du 16ème jour.

Cependant, il a été rapporté d’autres hadith qui indiquent qu’il est permis de jeûner (pendant ce temps) :
Al-Boukhari (1914) et Mouslim (1082)  ont rapporté d’après Abou Hourayraque le Messager d’Allaha dit :
« Ne jeûnez pas un jour ou deux (juste) avant le début du Ramadan. Mais si l’un d’entre vous a l’habitude de le faire, il peut la maintenir ». Ceci indique qu’il est permis à celui qui en a l’habitude de jeûner après la mi-Chaabane. C’est le cas de celui qui jeûne (toujours) le lundi et le jeudi ou un jour sur deux etc.
Al-Boukhari (1970) et Mouslim (1156)  ont rapporté qu’Aïcha  a dit : 
« Le Messager d’Allahjeûnait tout le mois de Chaabane, il le jeûnait sauf peu (de jours). [ C’est la version de Mouslim.]
An-Nawawi  a dit : « Sa parole : « il jeûnait tout le mois ; il le jeûnait sauf peu » la deuxième phrase explique la première… Ce hadith indique qu’il est permis de jeûner après la mi-Chaabane si c’est pour poursuivre un jeûne commencé dans la première moitié du mois.

Les Chafiites ont concilié tous ces hadith et dit : « Seul celui qui en a l’habitude ou celui qui poursuit un jeûne déjà commencé sont autorisés à jeûner après la mi-Chaabane. Selon l’avis jugé juste par la plupart d’entre eux, l'interdiction formulée dans le hadith implique la prohibition. Mais une partie d’entre eux soutient qu’elle n’implique que la réprobation.[ Voir al-Madjmou’, (6/399-400) et Fateh al-Bari, 4/129.]
An-Nawawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit dans Riadh as-salihine (p. 412) :
« Chapitre sur l’interdiction de jeûner après la mi-Chaabane sauf pour celui qui poursuit un jeûne commencé auparavant et celui qui a l’habitude de jeûner le lundi et le jeudi ».
La majorité des ulémas jugent le hadith interdisant de jeûner après la mi-Chaabane faible et déclarent par conséquent qu’il n’est pas réprouvé de jeûner après la mi-chaabane…
Al-Hafiz a dit : « Selon la majorité des ulémas, il est permis de jeûner facultativement après la mi-Chaabane et ils ont jugé le précédent hadith faible. .. Ahmad l’a même déclaré contestable »[Extrait de Fateh al-Bari… Al-Bayhaqui et at-Tahawi l’ont jugé faible…]
D’après Ibn Qudama dans al-Moughni, l’imam Ahmad  a dit à propos du hadith : « Il n’est pas retenu… nous avons interrogé Abd Rahman ibn Mahdi à son sujet et il ne l’a pas reconnu authentique et ne nous l’a pas transmis… al-Alaa est un homme sûr et seul le présent hadith lui été contesté ». Al-Alaa en question est Al-Alaa ibn Abd Rahman , il a rapporté le dit hadith d’après son père qui le tenait d'Abou Hourayra.
Ibn al-Qayyim  a dit en substance en réponse à ceux qui ont jugé le hadith faible : « Ce hadith est authentique selon les critères adoptés par Mouslim. Le fait que seul Al-Alaa l’ait rapporté ne constitue pas une cause de faiblesse puisque al-Alaa est un homme sûr… Mouslim a cité dans son Sahih plusieurs hadith rapporté par lui d’après son père qui le tenait d’Abou Hourayra» .. Et puis il a poursuivi : « quant au fait de croire qu’il est contredit par les hadith qui permettent le jeûne de Chaabane, il ne tient pas debout. Car ces hadith s’appliquent au cas où on jeûne la seconde moitié du mois après avoir jeûné la première et au cas de celui qui a l’habitue de jeûner pendant la 2ème moitié de Chaabane… Le hadith d’al-Alaa interdit l’initiation d’un jeûne isolé et inhabituel après la mi-Chaabane.
Interrogé à propos du hadith qui interdit l’observance du jeûne après la mi-Chaabane, Cheikh Ibn Baz  a dit : « Le hadith est authentique comme l’a dit le frère, Cheikh Nassir ad-Dine al-Albani. Il s’applique à l’initiation du jeûne après la mi-Chaabane. Quant à celui qui jeûne la majeure partie du mois, il se conforme à la Sunna. ».[Voir Madjmou fatawa Cheikh Ibn Baz, 15/385.]
Cheikh Ibn Outhaymine  a dit dans charh Riadh –as-Salihine (3/394) :
« A supposer que le hadith soit authentique, l’interdiction qu’il véhicule n’implique pas la prohibition mais la réprobation, conformément à l’avis de certains ulémas. Mais il ne s’applique pas à celui qui poursuit un jeûne habituel; celui-là conserve son habitude même après la mi-Chaabane.

Aussi la réponse se résume-t-elle ainsi : l’interdiction qui frappe le jeûne effectué dans la seconde moitié de Chaabane implique soit la prohibition soit l’interdiction. Toujours est-il qu’elle ne concerne pas celui qui poursuit un jeûne habituel et celui qui jeûne tout le mois. Allah  le Très Haut le sait mieux.
La sagesse qui sous-tend cette interdiction est quele jeûne ininterrompu risque de rendre le fidèle trop faible pour observer le jeûne du Ramadan.. Mais on peut dire : s’il jeûne tout le mois de Chaabane, il sera plus affaibli ! On y répond en disant que celui qui jeûne tout le mois de Chaabane s’habitue au jeûne et en souffre moins que les autres.
Al-Qari a dit : « l’interdiction tend à purifier (le fidèle). Elle exprime la compassion dont la Umma est entourée et qui fait qu’on veut lui éviter d’être trop affaiblie pour affronter le jeûne du Ramadan avec vigueur… Quant à celui qui jeûne tout le mois de Chaabane, il s’habitue au jeûne et n’en souffre plus. Allah le sait mieux. 

[size=32]~ ¤ ~[/size]
Question :
J’ai entendu qu’il ne nous est pas permis de jeûner (juste) avant le début du Ramadan . Est-ce exact ?
Réponse : Louange à Allah 
Des hadith rapportés d’après le Prophète  interdisent le jeûne de la deuxième moitié de Chaabane sauf dans deux cas :
Le premier est celui d’une personne qui a l’habitude de jeûner (pendant cette période) comme celui qui jeûne le lundi et le jeudi… Celui-là peut maintenir son habitude pendant la 2e moitié de Chaabane …
Le deuxième cas est celui de la personne ayant décidé de jeûner tout le mois de Chaabane, du début à la fin. Cette pratique est permise.

Parmi les hadith allant dans ce sens, citons ceux-ci :
« Al-Boukhari (194) et Mouslim (1082)  ont rapporté d’après Abou Hourayra  que le Messager d’Allah  a dit :
« Ne jeûnez pas un jour ou deux (juste) avant le début du Ramadan. Mais si l’un d’entre vous a l’habitude de le faire, il peut la maintenir ».
« Abou Dawoud (3237) et At-Tirmidhi (738) et Ibn Madia (1651)  ont rapporté d’après Abou Hourayra que le Messager d’Allah  a dit :
« Cessez de jeûner dès la mi-Chaabane ».[ déclaré authentique par al-Albani dans Sahihi at-Tirmidhi, 590 ]
« An-Nawawi a dit : « La parole du Prophète  : « Ne jeûnez pas un jour ou deux (juste) avant le début du Ramadan. Mais si l’un d’entre vous a l’habitude de le faire, il peut la maintenir » est une interdiction claire d’anticiper le Ramadan par le jeûne d’un ou deux jours par quelqu’un qui n’a pas l’habitude de jeûner (juste) avant l’entrée du Ramadan et n’a pas jeûné tout le mois de Chaabane. Si on n’a pas cette habitude et si on n’a pas jeûné tout le mois de chaabane, le jeûne d’un ou deux jours avant le Ramadan est alors interdit.
« At-Tirmidhi (686) et An-Nassaï (2188)  ont rapporté qu’Ammar Ibn Yassir  a dit :
« Celui qui jeûne le jour incertain désobéit à Aboul Qassim ».
Al-Hafiz dit dans Fateh al-Bari : « on a déduit du hadith l’interdiction de jeûner le jour incertain puisque le Compagnon n’a pas exprimé une opinion personnelle ».

Le jour incertain est le 30e de Chaabane au soir duquel le croissant lunaire n’est pas aperçu à cause de la présence de nuages ou pour d’autres raisons. On l’appelle jour incertain parce qu’il peut être le 30e jour de Chaabane comme il peut être le 1er jour de Ramadan … Aussi est-il interdit de le jeûner à celui qui n’a pas l’habitude de le faire…
An-Nawawi  a dit dans al-Madjmou’ (6/400) à propos du jeûne du jour incertain : « Si on le jeûne facultativement dans le cadre d’un jeûne continue ou d’un jeûne qui se fait un jour sur deux ou d’un jeûne qui vise un jour déterminé comme le lundi, si cela coïncide avec le jour incertain, il n’y a aucune divergence de vues au sein de nos condisciples qu’il est permis alors de le jeûner… Ceci s’atteste dans le hadith d’Abou Hourayra 
« Ne jeûnez pas un jour ou deux (juste) avant le début du Ramadan. Mais si l’un d’entre vous a l’habitude de le faire, il peut la maintenir ». Si le jeûne du jour ne repose sur aucune justification particulière, il est alors interdit »[ Citation remaniée.]
Cheikh Ibn Outhaymine  a dit dans son commentaire du hadith : « Ne jeûnez pas un jour ou deux (juste) avant le début du Ramadan » : « Il y a aucune divergence de vues au sein des ulémas sur la question de savoir si l’interdiction formulée dans ce hadith implique une prohibition ou une réprobation. L’avis juste est qu’il s’agit d’une prohibition. Ceci est surtout le cas quand le jour jeûné se trouve être celui dit « incertain ».Voir Charh Riadh Sahihine, 3/394.

Cela étant, le jeûne effectué dans la seconde moitié de Chaabane se présente sous deux formes :
1/ Jeûner du 16e au 28e jour. Ceci est réprouvé sauf de la part de quelqu’un qui a l’habitude de jeûner réquemment ;
2/ Jeûner le jour incertain c’est-à-dire un jour ou deux juste avant le début du Ramadan. Ceci est interdit sauf à celui qui a l’habitude de jeûner fréquemment.

Allah  le sait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://bouyafar.com
justice



Nombre de messages : 481
Points : 624
Réputation : 2
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 64
Localisation : grenoble france

MessageSujet: Re: Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane   Mar 19 Mai - 21:11

Le Ramadan Expliqué Aux Jeunes

Citation :
Titre:Le Ramadan Expliqué Aux Jeunes
Auteur:Yacoub Roty
Catégorie:Ramadan (Le jeûne) 
Type de fichier:pdf
Taille des fichiers:MB
Description:Ce livre est directement abordable par les enfants dès l'âge de 8 ans. Il offre aux parents la matière voulue pour intéresser et instruire les plus petits. Il fournit aux adolescents et aux adultes toute la structure de jeûne et le détail de ses règles.
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bouyafar.com
justice



Nombre de messages : 481
Points : 624
Réputation : 2
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 64
Localisation : grenoble france

MessageSujet: Re: Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane   Mar 19 Mai - 21:12

Les Règles de Le Jeune Ramadan Fiqh Al Sunna

Citation :


















Titre:Les Règles de Le Jeune Ramadan
Fiqh Al Sunna
Auteur:Sayed Sabiq
Catégorie:Ramadan (Le jeûne) 
Type de fichier:pdf
Taille des fichiers:3.38 MB
Description:Le jeûne,les mérites et bienfaits du Ramadan, actes obligatoires, actes interdits, actes tolérés, cas du malade, voyageur, enceinte,prières surrérogatoires, Tarâwi. Laylatul Qadr Réparation du jeûne manqué. La Zakat aumône  autre jours de l'année.





.............................
[url=http://www.islamicbulletin.org/french/ebooks/html/jeune du ramadan_fr/jeune du ramadan_fr.htm][/url]   



Dernière édition par justice le Mar 19 Mai - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bouyafar.com
justice



Nombre de messages : 481
Points : 624
Réputation : 2
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 64
Localisation : grenoble france

MessageSujet: Re: Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane   Mar 19 Mai - 21:15

Ce que vous devez savoir sur le jeûne du ramadan

Citation :
Titre:Ce que vous devez savoir sur 
le jeûne du ramadan
Auteur:Salîm El-Hilâli
Catégorie:Ramadan (Le jeûne)
Type de fichier:pdf
Taille des fichiers:696 KB
Description:Ce livre qui est une adaptation du livre « la manière de jeûner du Prophète durant ramadan » vous permettra de bien comprendre les différentes règles du ramadan, car il est demandé au musulman d’apprendre avantd’agir.
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bouyafar.com
justice



Nombre de messages : 481
Points : 624
Réputation : 2
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 64
Localisation : grenoble france

MessageSujet: Re: Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane   Lun 25 Mai - 20:48

Les Secrets du Jeûne

Citation :
La pratique du jeûne est un mystère qui n'est rattaché à rien d'extérieur, un mystère auquel nul autre qu'Allah Le Très-Haut ne participe, même pas les anges-témoins qui ne peuvent écrire Sa récompense. Il a été rapporté que les hommes entrent au Paradis grâce à la miséricorde divine, et que là, leurs rangs dépendent de leurs dévotions. Et puisque la récompense du jeûne est infinie, celui qui recherche les plus hauts degrés du Paradis devrait l'observer.
Junayd  disait : « Le jeûne est la moitié de la foi. » Le jeûne désigné dans cette parole est la faim. Elle est le moyen de s'élever spirituellement et de nourrir son âme, car plus le corps a faim et plus l'âme est nourrie : c'est une angélisation de l'être humain dans le sens où l'on cherche à ressembler aux anges, dans la limite des possibilités humaines.

 L'homme ne peut s'élever spirituellement que s'il se détache de ce monde et de tout ce qui s'y rattache. La dimension spirituelle de l'homme, l'âme (ar-rûh)a besoin de se nourrir par l'adoration, et de s'épanouir en réduisant les effets des désirs et plaisirs charnels : c'est l'état de l'ascèse (zuhd). Pour y parvenir en empruntant le plus court chemin, le meilleur moyen est la faim du jeûne. C'est une épreuve par laquelle le Musulman montre son amour pour l'Éternel, et que rien ne peut le détourner de Lui. Allah (magnifié soit Son Nom) dit :
{ Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants. }[ Sourate 2 - Verset 155 ]
Ils ont mérité la bonne nouvelle quand ils ont enduré et patienté au moment de ces épreuves, dont la faim fait partie. Le Prophète  mangeait très peu et passait, parfois, deux mois sans que le feu ne soit allumé dans sa maison. 
 Un jour, 'Umar ibn al-Khattâb  sortit de nuit, il rencontra Abû Bakr -as-Siddiqqui lui demanda ce qu'il faisait là, à cette heure de la nuit. 'Umar lui répondit que c'était à cause de la faim et qu'il avait noué autour de son ventre une pierre pour en diminuer la douleur. Abû Bakr lui répondit qu'il était sorti pour la même raison et qu'il avait noué, lui aussi une pierre autour de son ventre. Alors qu'ils marchaient ensemble, ils rencontraient le Prophète alors qu'il avait noué autour de son ventre deux pierres.

Le jeûne implique plusieurs obligations

- Ne pas manger et s'abstenir de rapports sexuels licites durant la journée ;
- Préserver sa vue de regards pleins de désirs, et pour l'ouïe ;
- Se préserver d'écouter la mécréance (kufr) ou la médisance (ghayba) ;
- Tenir sa langue afin qu'elle ne profère pas de paroles interdites vaines ou mauvaises, et garder son corps afin qu'il ne cherche pas à assouvir ses désirs et à transgresser les ordres divins.

Celui qui se comporte de cette manière observe véritablement son jeûne, car les effets immédiats du jeûne sont contenus dans la stricte observance de toutes ces règles, sinon il n'a pas de raison d'être.
Le Messager  a dit :
« Plus d'un retire de son Jeûne que la faim et la soif ».
Et dans un autre hadith :
« Celui qui ne s'abstient pas de mentir et d'agir en pur mensonge, Allah n'a que faire de son renoncement à son manger et à son boire. » 
Aussi :
« [... ] "Le jeûne est un bouclier (contre l'Enfer). Quand l'un de vous jeûne, qu'il s'abstienne de dire des obscénités et d'élever la voix. Si quelqu'un l'insulte ou le provoque au combat, qu'il se contente de dire : « Je suis en état de jeûne. »
Sahl Tustarî disait : « Quand Allah a créé le monde d'ici-bas, Il a mis dans l'excès de la nourriture, la désobéissance et l'ignorance, et Il a mis dans la faim, la science ('ilm) et la sagesse (hikma). »
Abû Sulaymân Dârânî disait : « La clé d'ici-bas est l'excès dans la nourriture et la clé de l'au-delà est la faim. »
AI Hujwîrî disait : « La faim aiguise l'intelligence et améliore l'esprit et la santé. »On rapporte une parole qui dit : « Rendez vos ventres affamés et vos corps assoiffés et éprouvés pour que, peut-être, vos cœurs puissent contempler la Grandeur d'Allah en ce monde. »
L'Imam Ghazâlî  nous dit : « Sache que le jeûne est de trois degrés : le jeûne des communs des musulmans, le jeûne des élus, le jeûne de l'élite des élus d'Allah. » 
Le jeûne des communs des musulmans consiste à s'abstenir d'assouvir ses instincts sexuels et de s'abstenir de manger et de boire. Le jeûne des élus d'Allah Le Très-Haut consiste, en plus des abstentions précédentes, à préserver l'ouïe, la vue, la langue, les membres et tous les sens de tout ce qui est interdit. Le jeûne de l'élite des élus est le jeûne du coeur, il consiste à le préserver de toute idée basse et de tout ce qui le détourne d'Allah Le Très-Haut et de son rappel (dhikr).

En ce qui concerne le jeûne des élus, qui est celui des mystiques, il s'acquiert par six conditions :


  • La première est de préserver la vue de tout ce qui est interdit et de toute vision qui fait oublier Allah Le Très-Haut. Le Prophète  a dit : « La vision interdite est une flèche du Diable, celui qui s'en garde par crainte d'Allah, Allah  lui donne en échange une foi dont il trouve la douceur dans son coeur. »




  • La deuxième est de s'abstenir de parler de choses futiles, de paroles basses et ostentatoires, de la polémique (al-mira), de la médisance (al-ghayba) et du mensonge (al-kadhib) ; obliger la langue à se taire (si ce n'est pour des adorations), s'occuper du rappel et de la lecture du Coran.


Sufyân Thawrî disait : « La médisance gâche et annule le jeûne. » - Mujâhid disait : « Deux choses gâchent et annulent le jeûne : la médisance et le mensonge. »
La preuve est dans le verset qui dit :
{ [... ] Et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Non ! vous en aurez horreur. Et craignez Allah, car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux. }[ Sourate 49 - Verset 12 ]


  • La troisième est de préserver l'ouïe car Allah  Le Très-Haut, parlant des hypocrites dans le Coran, dit :


{ Ils sont attentifs au mensonge et voraces de gains illicites [... ] }[ Sourate 5 - Verset 42 ]
Ceux qui profèrent des paroles illicites et ceux qui les écoutent sont sur le même pied d'égalité. Le jeûne de l'ouïe, comporte le fait de ne pas écouter la mécréance, Allah  Le Très-Haut dit à ce sujet :
{ Dans le Livre (le Coran), Il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les versets d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous dans l'Enfer. } [ Sourate 4 - Verset 140 ]


  • La quatrième consiste à préserver les membres, mains et pieds, de tout péché, et à se garder de toute nourriture douteuse ou illicite. Il n'est pas pensable de s'abstenir de ce qui est licite pour jeûner et de rompre ce jeûne par ce qui est illicite.




  • La cinquième ; au moment de la rupture du jeûne, le croyant ne doit pas manger excessivement, sinon il perd l'effet du jeûne de sa journée. Comme on l'a dit, le but du jeûne est de maîtriser ses désirs et ses instincts pour les minimiser au maximum afin de se fortifier spirituellement : { [... ] Ainsi atteindrez-vous la piété. }


Le secret du jeûne consiste à affaiblir les forces des désirs, instincts et passions qui sont les armes redoutables du Diable jusqu'à ce que l'ego (nafs) soit maîtrisé. Ceci n'est possible que si, à la rupture du jeûne, le musulman ne prend que le même repas consommé avant le jeûne, sans récupérer tous les repas de la journée.
Mâlik ibn Dînâr a dit : « Celui qui a vaincu les désirs de ce bas monde ; celui-là, Satan a peur de son ombre. » On a dit à un croyant : « Tu ne désires rien ? » Il a répondu : « Je désire rien désirer. »
Aussi, il est préférable qu'il ne cherche pas à éviter de ressentir la faim, pendant la journée, en dormant exagérément. Car il ne sentira son cœur pur que s'il éprouve la faim et la soif au point de faire ses prières de nuit et son dhikr aisément jusqu'à ce que le Diable ne convoite plus son coeur et qu'il puisse contempler le Royaume des cieux.
Pendant le Ramadhân, la nuit du destin (laylatulqadr) est, en quelque sorte, l'accomplissement de tout cela :

{ La nuit d'al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci, descendent les Anges ainsi que l'Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube. }[ Sourate 97 - Versets 3 à 5 ]



  • La sixième est que ton coeur soit suspendu entre l'espoir (rajâ') et la crainte (khawf) ; l'espoir que ton jeûne soit accepté par Allah  Le Très-Haut et d'être parmi les gens de la Proximité, et la crainte de le voir refusé et d'être parmi ceux qu'Allah Le Très-Haut a repoussés. Ce sentiment doit d'ailleurs accompagner toute adoration.


Abû Umâma  a dit :
« Je suis venu voir le Prophète  et je Lui ai demandé : « Ô Messager d'Allah ! Ordonne-moi un acte qui me fasse entrer au Paradis. Il a dit : « Observe le jeûne, il n'a pas d'égal » Et je suis revenu lui demander une deuxième fois, Il m'a dit : « Observe le jeûne, il n'a pas d'égal »
On a dit à Ahnaf ibn Qays : « Tu es vieux et le jeûne t'affaiblit. » Il a répondu : « Je le fais pour un long voyage. Endurer l'adoration est moins dur que d'endurer Son châtiment. »
Yahyâ ibn Mu'âdh disait : « La faim est une lumière, et le rassasiement est un feu, et les désirs sont les bûches qui s'enflamment et qui ne s'éteignent qu'en brûlant celui qui s'en accommode. »




*

Comment profiter de son Jeûne

Citation :
Préserver ses membres de tous les péchés( voir rappel : jeûne complet )



  • L’intention et la sincérité


[size=32]L[/size]e Prophète a dit dans deux hadith rapportés par Boukhari et Muslim : 
« Les actions ne valent que par les intentions et chacun n’a pour lui que ce qu’il a eu réellement l’intention de faire… »
... donc mettre l'intention exclusive de jeûner pour Allah , et non pour les “ que dira-t-on ? ”, ou par peur des remarques d’autrui. Louanges à Allah, c'est uniquement pour plaire à son Créateur que le croyant jeûne. Ne pas hésiter aussi, à multiplier les intentions, avoir l’intention de lire le Coran ou de visiter un frère, car on sait que si notre intention était réelle et sincère, même si on n'a pu la faire alors Allah  nous en donne la récompense.



  • L'espérance de la récompense divine pour son jeûne


[size=32]L[/size]e croyant jeûne pour plaire à son Seigneur, pour augmenter sa foi, fortifier le lien qui le lie à son Créateur, se faire pardonner ses péchés, comme le Prophète  nous l’explique :
« Les cinq prières rituelles, la prière du vendredi jusqu’au vendredi suivant, le jeûne du mois de Ramadan jusqu’au Ramadan prochain, tous ont un effet absolutoire si on évite les graves péchés. » [ Rapporté par Mouslim ]
Aussi :
« Qui jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés » [ Rapporté Boukhari et Mouslim ]



  • Les actes d'adoration



La prière :
[size=32]D[/size]ans le Coran Allah  ne cesse de nous exhorter à la prière : " wa aqimou Salat" Il est dit : « La salât fut la première et la plus importante chose ordonnée par Allah, et elle sera la première et la plus importante chose sur laquelle il faudra compter lors du jugement dernier » Donc, incha Allah, ne pas hésiter à redoubler d'effort, pour sa prière, et aussi, ne pas hésiter à ajouter les prières surérogatoires que nous a enseigné le Prophète , car c'est là que réside la solution pour augmenter notre niveau de foi. De plus le prophète  veillait les nuits de Ramadan.
« À la dernière décade (dix derniers jours), il réveillait toute sa famille, ceux qui étaient capables de prier, grand et petits. »[ Rapporté par Mouslim ]

Le Dhikr (le rappel) :

Dans le Coran Allah  nous dit :
{ Souvenez-vous de Moi donc, Je vous récompenserai. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi ! } [ Sourate 2 - Verset 152 ]
- Demander à Allah  Son pardon par "l'istighfar".
Par exemple :
« Ô Allah ! Tu es mon Seigneur, il n'y a de Dieu que Toi, c'est Toi qui m'a créé et je suis Ton serviteur, je suis soumis à Tes promesses autant que je le puis, je cherche refuge auprès de Toi contre le mal que j'ai commis, je me rends devant Toi avec les bienfaits dont Tu m'as comblé et je me rends devant Toi avec mon péché. Pardonnes-moi car nul autre que Toi n'absout les péchés. »
Chadad Ibn Aws  rapporte que le Prophète  a dit :
« La meilleure façon de demander pardon de ses péchés consiste à dire : 
Allahouma anta rabbi la ilaha illa anta, khalaqtani wa ana âbdouke, wa ana âla âhdika wa wâdika massta-tâte, aôudhou bika mine charri ma çanâte, abou-ou laka bi nîmatika âlaya wa abou-ou bidhanbi, fa ghfirli, fa innahou la yaghfirou dhounouba illa ante.
Celui qui invoquera Allah de la sorte le soir de façon convaincu, s'il devait mourir la nuit, il entrerait au Paradis. De même pour celui qui le dit le matin » [ Rapporté par Boukhari ]
- Les prières sur le Prophète  : Allahouma salli wa salam 'ala Mohamed
- Les tasbih : " SoubhanAllah" - "Elhamdoulilah" - "Allahou Akbar" - "La Ilaha Il Allah" - [ "Louange à Allah" - " Gloire à Allah" - "Allah est Grand" - "Il n'y a nul autre divinité digne d'être adoré sauf Allah " ]

{ … Les invocateurs d'Allah en abondance et les invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense }[Sourate 33 - Verset 35 ]

Le Coran 
«[size=32] L[/size]e jeûne de Ramadan intercédera pour l’homme le Jour de la Résurrection. Le jeûne dira : “ Seigneur ! je l’ai empêché de boire et de manger pendant le jour ” Le Coran dira “ Seigneur ! Je l’ai empêché de dormir la nuit. Accepte notre intercession pour lui ! » [ Rapporté par Ahmed et Nassa’i ]
Il est dit que le Prophète  multipliait la lecture du Coran durant ce mois. De plus le lecteur du Coran bénéficie d’une grande récompense : Selon Ibn Mas’oud  le Messager d'Allah  a dit :
« Celui qui lit une seule lettre du Coran s’inscrit une bonne action et la bonne action a dix fois son salaire. Je ne dis pas que “ Alif, Lam, Mim ” (lettres énigmatiques se trouvant au début de certains chapitres du Coran) est une lettre, mais Alif est une lettre, Lam est une lettre et Mim est une lettre » [ Rapporté par At Tirmidi ]

La charité
[size=32] C[/size]omme on ressent ce que ressentent les pauvres, bien que nous savons que nous allons bien manger le soir incha Allah, cela doit nous inciter à donner au Nom d'Allah Le Très Haut .
« Le Prophète  était le plus généreux des humains et plus encore en Ramadan, quand Gabriel venait le voir. »[ Rapporté par Boukhari ]

Et si on en a l’occasion : de faire El ‘Omra( le petit pèlerinage) :
[size=32]L[/size]e Prophète  a dit :
« Une ‘omra pendant le mois de Ramadan, vaut un grand pèlerinage en ma compagnie » [ Rapporté par Boukhari et Mouslim ]




  • En plus de ceci, essayer de faire tous les actes qui nous feront aimer d'Allah tels :


Les visites en Son Nom, (malades, amis, personne isolée, …)
Aide de toutes sortes (parole, sourire, salut, donner de son temps, ses biens, …)
Être bon avec les autres (parente, famille, voisin, entourage…)
Prêcher la bonne parole (prescrire le bien et proscrire le mal..)



  • Se rendre des comptes


C'est-à-dire, se demander chaque jour si notre jeûne a été accepté par Allah , qu'est ce qu'on a fait pour Lui plaire, avons-nous été irréprochables dans nos actes… Car il est dit : «L'intelligent est celui qui se demande des comptes à lui-même … »

En conclusion
« Durant le mois de Ramadan, on doit être à la recherche du pardon et du repentir, nous devons également faire tout notre possible pour attirer sur nous la Miséricorde Divine, et ce, en pratiquant et en multipliant nos œuvres pieuses en général. Sans oublier, bien entendu, d'accorder une attention particulière à la protection de notre jeûne de tout ce qui pourrait le souiller et diminuer ainsi de son mérite »
Allah  Le Très Miséricordieux nous accorde l’immense bienfait de pouvoir revivre de nouveau un de ces mois magiques, alors demandons à Allah  Le Tout Miséricordieux de nous faire profiter de ce mois afin de goûter à la douceur de la foi et à ses délices.
Faisons que ce mois soit une continuation dans notre comportement et nos actes d'adoration, dans tous les autres mois et tout au long de notre vie.







Le Jeûne Complet

Citation :
« Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l'enfer fermées, tandis que les “ chayatines ” (démons) sont enchaînés » [ Rapporté par Boukhari et Muslim ]
[size=32]B[/size]ien qu’il semble être un mois de restrictions et d’interdits, le 9ème mois du calendrier lunaire est un mois qui est attendu partout dans le monde par la communauté musulmane. Et ceci n’est pas fortuit, car les croyants savent bien que “ Ramadan ” , n’est pas un mois comme les autres, car il renferme d’énormes trésors dont le musulman profite ici-bas et dans l’au-delà. Le mois de Ramadan est un excellent moyen pour s'attirer La miséricorde, et Le pardon divin car il est dit :
« Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés »[ Rapporté par Boukhari et Muslim ]
Pour tout acte d'adoration, Allah  nous a donné une description de la récompense, mais le jeûne nul n'en connaît le salaire, car il est dit :
« Tout ce que fait le fils d’Adam est pour lui-même sauf le jeûne, il est pour Moi et c’est Moi qui en donne la récompense… »[ Hadith unanimement reconnu authentique ]
Parmi les indénombrables vertus du jeûne, ce dernier est aussi une protection infaillible, car le Prophète  a dit :
« Le jeûne préserve de l'enfer tel un bouclier au combat »[ Rapporté par Ahmed ]
On peut encore se faire une idée du mérite du jeûne en soulignant qu'au Jour du jugement dernier, Allah  invitera les jeûneurs à entrer par la porte de "Rayane", la porte des "rafraîchissements", qui ne sera franchie que par eux. On retiendra donc que Ramadan est un mois béni, un mois qui a des avantages ici-bas, et dans l'au-delà !
Ce que le musulman doit retenir, c'est que le jeûne ne consiste pas uniquement à se priver de nourriture, boissons, relations intimes … Mais cela doit être un jeûne complet et sincère qui nous fera profiter pleinement de La récompense divine.À cet effet, nous allons énumérer quelques points importants :

Pratiquer le jeûne de la langue [en contrôlant sa langue]
La langue est à l'origine de beaucoup de maux et de problèmes, elle peut blesser plus profondément qu'une arme, et est capable de semer la discorde et de briser des ménages... Tout musulman doit tenir sa langue, ne pas prononcer des mots grossiers, il ne doit pas non plus dire des paroles vaines, ni calomnier, ni médire, ni mentir…
Le Prophète  a dit :
« Quand l’un de vous jeûne, qu’il s’abstienne de dire des choses obscènes et d’élever la voix. Si quelqu’un l’insulte ou le provoque au combat, qu’il se contente de dire : “ Je suis en état de jeûne ”… »[ Hadith unanimement reconnu authentique ]

Pratiquer le jeûne des yeux [en maîtrisant son regard]
Allah  a dit :
{ Prescris aux croyants de tenir leurs yeux baissés et de dominer leurs sens. Cela les rendra plus purs. Allah sait tout ce qu’ils font. } [ Sourate 24 - Verset 30 ]
Comme on le sait, le regard en islam est autorisé, mais uniquement dans le licite, car il est dit Allah  nous a donné deux yeux, mais avec cela, Il nous a donné deux "couvercles" pour les préserver des choses qu'Allah n'aime pas et ces couvercles sont : les paupières.
La vue est l'une des portes qui mène au coeur, et pour preuve, lorsque l'on regarde une mauvaise image, elle nous reste en tête des jours voir des années, et par conséquent elle tache notre coeur, qui devient plus lourd a l'adoration d'Allah .

Pratiquer le jeûne de l'ouïe [en se préservant les oreilles]
Allah  nous dit :

{ Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance ! L'ouie, la vue et le cœur ; sur tout cela, en vérité, on sera interrogé } [ Sourate 17 - Verset 36 ]
Le musulman doit se préserver des mauvaises paroles, même s’il ne les dit pas. Il doit aussi veiller à ne pas les entendre. Il veille aussi à ne pas détourner son cœur de l'adoration d'Allah , en évitant ce qui rend son cœur faible, tel écouter de la musique, prêter l'oreille à la médisance, le colportage, les mots grossiers, les paroles vaines…

Pratiquer le jeûne du corps en général [en se préservant les membres]
Le "nafs" ou ego : En le soumettant à l'adoration. Comme on le sait, notre nafs n'aime que se reposer, ne pas se fatiguer... et pour y remédier, nous l’éduquons par le biais du jeûne, en ne lui donnant pas satisfaction et en le soumettant aux actes d'adorations.
Le coeur : En le nettoyant des choses de ce bas monde auquel il est souvent rattaché, et en le faisant "jeûner" en le privant des choses qu'il aime, et entre autres en donnant les biens auxquels il est trop lié, car un attachement excessif aux biens nous rend difficile l'attachement à notre Créateur.
Les mains : En ne prenant que les choses qui plaisent à Allah , [en s'interdisant les gestes grossiers, persécuteurs, ou injustes...]
Les pieds : En ne se rendant que vers les endroits qui plaisent à Allah 

Le Jeûne est donc avant tout une cure pour tout le corps
Et Allah est Seul Savant.

Revenir en haut Aller en bas
http://bouyafar.com
justice



Nombre de messages : 481
Points : 624
Réputation : 2
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 64
Localisation : grenoble france

MessageSujet: Re: Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane   Mer 27 Mai - 16:05

"Jeûner pendant le mois de Sha'bân est une Sunna, de même qu'il est Sunna d'en jeûner la plus grande partie, au point que 'Aishah a dit :



« Je ne l'ai pas vu jeûner plus que pendant le mois de Sha'bân. »
(Al-Bukhârî)


En raison de ce hadith, il convient de beaucoup jeûner pendant le mois de Sha'bân.


Les savants ont dit : le jeûne du mois de Sha'bân est semblable aux prières surérogatoires accompagnant les prières obligatoires.


Il est semblable à une introduction au mois de Ramadhân et un acte surérogatoire accompagnant le mois de Ramadhân.


C'est pour cette raison que le jeûne est prescrit pendant le mois de Sha'bân.




De la même manière, le jeûne de six jours pendant le mois de Shawwâl a été prescrit, comme un acte surérogatoire avant et après l'acte obligatoire.


Le jeûne pendant le mois de Sha'bân contient un autre profit qui est d'établir et de préparer l'âme au jeûne, afin qu'elle soit prête à jeûner le mois de Ramadhân, et que son accomplissement lui soit aisé."

Source : Fatâwâ Arkân Al-Islâm, n°443. ( sheykh sâlih ibn al 3outhaymîn)
copié de salafs.com
Revenir en haut Aller en bas
http://bouyafar.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane   Aujourd'hui à 21:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeûne de la dernière 15aine du mois de Cha'abane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henri Laval dit "Bébert" - Dernière exécution publique à Nantes - 1920
» Halte au gâchis dernière publication de Omar AKTOUF
» Marie-Claire Emma - dernière femme condamnée à mort - 1973
» Impression talon de paie
» Je vous signale la diffusion de l'EXCELLENT: V pour Vendetta sur la 10 right now

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Religion.ma-
Sauter vers: