MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
» Le printemps de Ouarzazate viendra un jour
Aujourd'hui à 13:13 par ulvi

» Des robots pour faire la guerre : est ce une bonne idée ?
Mer 29 Oct - 15:04 par Admin

» L'avenir de Ouarzazate est entre les mains des professionnels du tourisme
Jeu 23 Oct - 11:58 par ulvi

» Des kits pour détecter les traces de porc et d’alcool
Mar 21 Oct - 14:49 par Admin

» Êtes vous d’accord pour la vente des médicaments en dehors des pharmacies ?
Mar 21 Oct - 13:49 par Admin

» Quelle est la plus grande menace du monde ?
Mar 21 Oct - 10:19 par Admin

» Billets de la SNCF
Ven 17 Oct - 11:04 par Admin

» Un nouveau Maroc est possible, une nouvelle Ouarzazate aussi
Mer 15 Oct - 11:01 par ulvi

» M3ALEM.COM votre portail des artisans au Maroc
Mar 14 Oct - 10:59 par aminepage152

Octobre 2014
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
Partagez | 
 

 L'entreprise est obligé de délivrer des bulletins de salaires à ses collaborateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages: 6488
Points: 14087
Réputation: 134
Date d'inscription: 05/05/2008

MessageSujet: L'entreprise est obligé de délivrer des bulletins de salaires à ses collaborateurs   Ven 12 Déc - 12:00

Salam,

L’article 370 du Code du travail au Maroc rend obligatoire la délivrance du bulletin de salaire par l’entreprise à ses salariés. Ce bulletin doit être libellé clairement, et comporter tous les détails de la rémunération versée. Toute entorse à cette directive est punie par la loi, article 375, qui rappelle que le défaut de cette délivrance et de ces détails coûtera à l’entreprise une amende allant de 300 à 500 DH. L’amende est appliquée autant de fois qu’il y a de salariés à l’égard desquels les dispositions de l’article 370 n’ont pas été observées, sans toutefois que le total des amendes dépasse le montant de 20 000 DH.

Quand l’entreprise déclare à ses salariés une rémunération, celle-ci est supposée automatiquement brute.

Les indemnités sont logiquement considérées comme des remboursements au salarié des frais engagés par lui dans le cadre de son travail. Cette définition ne se vérifie malheureusement pas dans tous les cas. Ainsi, par exemple, l’indemnité de logement, qui est en réalité une prime, a gardé le terme d’indemnité depuis des années alors qu’elle est soumise aux retenues cotisations CNSS et fiscales.
Cette «indemnité» n’est pas prise en considération dans le calcul des cotisations de l’assurance de prévoyance groupe souscrite auprès d’une compagnie d’assurance privée, ni dans celui des cotisations retraite complémentaire auprès de la CIMR.

L’indemnité de transport est supposée déboursée par le salarié pour se rendre à son travail, elle n’est soumise ni aux cotisations sociales ni fiscales si son montant est raisonnable.

Si l’entreprise alloue une indemnité de transport de 2500 DH à un salarié dont le salaire de base est de l’ordre de 5000 DH, ni la CNSS ni le fisc ne toléreront un tel montant non soumis.

L’indemnité de panier, actuellement plafonnée à 20 DH par jour travaillé par le fisc, n’est pas soumise si les conditions sont respectées.
Conditions fiscales : maximum 20 DH par jour travaillé et montant inférieur ou égal à 20% du salaire brut imposable par jour du salarié bénéficiaire.
Conditions CNSS : maximum 2 fois le Smig horaire journalier et montant inférieur ou égal à 20% du salaire brut imposable par jour du salarié bénéficiaire.

Les entreprises sont également tenues de renseigner le bulletin par des informations permettant de retrouver l’émetteur du bulletin ainsi que le bénéficiaire, à travers les renseignements comme le nom de l’entreprise, son adresse, son affiliation à la Cnss, les nom et prénom du salarié, son numéro d’identification au sein de l’entreprise, ses numéros d’immatriculation à la Cnss, de Cin, etc.
Le numéro d’identification à la CIMR et ou à l’APG sont des données utiles mais non obligatoires.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 

L'entreprise est obligé de délivrer des bulletins de salaires à ses collaborateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA ::  ::  :: -