MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
    Septembre 2017
    LunMarMerJeuVenSamDim
        123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930 
    CalendrierCalendrier

    Partagez | 
     

     Don d'organe en france

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
    AuteurMessage
    Admin
    Admin
    avatar

    Nombre de messages : 6566
    Points : 14240
    Réputation : 135
    Date d'inscription : 06/05/2008

    MessageSujet: Don d'organe en france    Jeu 18 Juin - 1:04

    En France, la loi Caillavet garantit depuis 1976 le don d'organe gratuit (anonymat entre donneur et receveur), anonyme, et le consentement présumé du donneur (la loi présumant que tout individu consent au prélèvement d'organe après sa mort).

    Les dons manquent cruellement : plus de 13 000 patients sont en attente d'une greffe, dont 9 600 concernant un rein.

    Il existe deux types de donneurs :
    - le donneur d'organe vivant, dans le cadre de la famille proche,
    - le donneur cadavérique, c'est-à-dire un individu mort à qui l'on prélève des organes.

    Le système en France repose sur une véritable solidarité nationale grâce à l'Agence de biomédecine, qui coordonne l'offre et la demande à l'échelle nationale. Ainsi tout le monde a les mêmes chances de bénéficier d'un don.

    La procédure est très encadrée : dans les cas d'un donneur d'organe vivant, un juge et un comité d'éthique interrogent le proche qui va donner son organe. Ce sont eux qui donnent, ou non, leur feu vert. C'est une garantie supplémentaire qui rassure la famille, c'est aussi une preuve de la rigueur éthique que nous devons préserver.

    En France le donneur vivant est obligatoirement du cercle très proche du malade en attente : son père, sa mère, un frère, une sœur ou un enfant. Il est question d'élargir le cercle des donneurs vivants vers les oncles, les tantes et les cousins.

    La loi sur la bioéthique de 2004 doit être révisée,

    Le système de l'accord implicite pose également problème, car il n'est pas toujours respecté. La loi stipule que toute personne est considérée comme consentante au don d'éléments de son corps après sa mort en vue d'une greffe. Mais après sa mort, les proches du défunt peuvent s'opposer au prélèvement d'organe, ce qui arrive dans 30 % des cas. Ce qui pose problème, c'est que même si la volonté de la famille prime, c'est le testament d'une personne majeure que l'on trahit.
    Revenir en haut Aller en bas
    http://www.mizania.com
     
    Don d'organe en france
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Changement de vitesses? changement d'allure !

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    MIZANIA :: France :: Forum France :: _Solidarité et entraide.fr-
    Sauter vers: