MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juillet 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Le deal à ne pas rater :
Promos Nike : Jusqu’à -50% de réduction !
Voir le deal

 

 L'huile de palme dans le viseur

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

L'huile de palme dans le viseur  Empty
MessageSujet: L'huile de palme dans le viseur    L'huile de palme dans le viseur  Icon_minitimeVen 19 Mar - 20:57

Alors que Greenpeace vient de lancer une campagne ciblant les barres Kit Kat, accusées de contribuer à la mort des orang-outans, Nestlé renonce à s'approvisionner auprès du producteur indonésien d'huile de palme responsable de la déforestation.

Face aux risques d'atteintes irrémédiables à leur image auprès des consommateurs, les grands groupes de l'agroalimentaire reculent. Après Unilever en décembre, Nestlé est le 2ème à abandonner la société Smart, filiale de Sinar Mas, poids lourd de l'économie indonésienne, à cause de la déforestation.

Smart est l'un des principaux producteurs indonésiens d'huile de palme, un produit dont 80% de la production mondiale provient de deux pays, l'Indonésie elle-même, et la Malaisie voisine ; et il vient de perdre ses contrats pour approvisionner le groupe agroalimentaire suisse après le lancement d'une campagne particulièrement agressive de Greenpeace.


Nestlé a indiqué dans un communiqué avoir "remplacé la société indonésienne Sinar Mas par un autre fournisseur pour les prochains approvisionnements" d'huile de palme, utilisée notamment dans la fabrication de gâteaux ou de friandises. L'annonce est intervenue quelques heures à peine après le lancement, mercredi, notamment en Europe, de la fameuse campagne de Greenpeace liant les barres chocolatées Kit Kat, l'un des produits phares de Nestlé, à la disparition des orang-outans.

"L'Indonésie connaît l'un des plus importants rythmes de déforestation de la planète : l'équivalent d'un terrain de foot de forêt disparaît toutes les 15 secondes. Les plantations de palmiers à huile sont l'un des principaux moteurs de cette catastrophe écologique", affirme notamment Greenpeace dans sa campagne.

La pub qui a forcé la décision :



Dernière édition par Admin le Mar 20 Nov - 14:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

L'huile de palme dans le viseur  Empty
MessageSujet: Re: L'huile de palme dans le viseur    L'huile de palme dans le viseur  Icon_minitimeJeu 25 Mar - 22:47

Nestlé et Unilever ne sont pas les seuls à avoir pris leurs distances avec des producteurs indonésiens.

- Findus, fabricant d'aliments surgelés, vient d'annoncer sa volonté de faire disparaître, courant 2010, l'huile de palme de ses gammes, au profit du colza,

- Casino la supprime des produits alimentaires à sa marque, pour des raisons de "qualité nutritionnelle, car elle est riche en acides gras saturés, et pas les bons"

Les critiques des mauvaises pratiques en matière de culture de l'huile de palme pointent le fait que certains producteurs abattent des forêts et suppriment des tourbières pour faire place aux palmiers. Pratiquée de manière extensive, cette déforestation augmente les émissions de gaz à effet de serre, bouleverse l'équilibre de la faune et la flore, et peut avoir un impact négatif sur les populations locales de petits paysans.

L'utilisation d'huile de palme pour la fabrication de biocarburants accentue la nécessité de trouver des solutions, étant donné les objectifs ambitieux en matière de carburants verts affichés notamment par l'Europe.

Production
L'huile de palme compte pour un tiers de la production totale d'huiles végétales consommées dans le monde, légèrement plus que le soja. L'huile de palme présente l'avantage d'offrir un rendement à l'hectare 10 fois plus grand que le soja et 6 fois plus important que le colza.

Consommation
L'huile de palme est utilisée par l'industrie agroalimentaire (80 % de ses débouchés), mais aussi pour la fabrication de cosmétiques (19 %). Les biocarburants ne représentent que 1 %, mais leur part est amenée à augmenter. L'huile de palme est présente dans près de 50 % des aliments proposés dans les supermarchés. Il se consomme en moyenne 20 kilos d'huile (toutes origines confondues) par an par habitant dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

L'huile de palme dans le viseur  Empty
MessageSujet: Re: L'huile de palme dans le viseur    L'huile de palme dans le viseur  Icon_minitimeMar 20 Nov - 14:33

Le gouvernement français vise à imposer une taxe additionnelle de 300 euros par tonne aux importations d'huile de palme destinées à l'alimentation, pour des raisons de santé publique.

L'amendement a suscité des réactions jusqu'en Afrique et en Asie.

Le Conseil malaisien de l'huile de palme, une organisation de promotion de la filière, a multiplié les communiqués, insistant sur le fait que le beurre, le fromage ou les huiles hydrogénées étaient bien plus mauvais pour la santé que les 2 kilos d'huile de palme par an consommés par chaque Français.

L'Initiative pour l'analyse des politiques publiques, un think tank nigérian, s'est adressé directement à François Hollande, lui demandant de rejeter cette "taxe coloniale" tout en affirmant que la culture du palmier à huile "réduit la pauvreté et améliore la vie de millions d'Africains".

Ces réactions s'inscrivent dans la contre-offensive récente du secteur de l'huile de palme, qui estime son produit injustement dénigré en France.

Fin juin 2012, l'Association ivoirienne des producteurs de palmiers à huile a déposé plainte contre Magasins U devant le tribunal de commerce de Paris. Elle accuse le distributeur d'avoir mené une campagne mensongère pour justifier le retrait de l'huile de palme des produits diffusés sous sa marque. Le tribunal doit rendre sa décision le 5 décembre.

"POINT DE FUSION"

En septembre 2012, le ministre malaisien des industries de plantation et des matières premières, Tan Sri Bernard Dompok, est venu à Paris pour y rencontrer Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, dans le but affiché de "rectifier la perception de l'huile de palme" en France. "Nous pensons que la méfiance de l'Europe n'est pas justifiée et nous sommes préoccupés par cette situation", a déclaré le ministre. La Malaisie et l'Indonésie assurent 85% de la production mondiale d'huile de palme.

Le rejet de l'huile de palme tel qu'il se manifeste en France semble n'avoir aucun équivalent au monde. "La France est le pays d'Europe où on trouve le plus d'entreprises agro-alimentaires ayant renoncé à mettre de l'huile de palme dans leurs produits", témoigne Sylvain Angerand, de l'association Les Amis de la Terre.

Les premières campagnes menées par les organisations non gouvernementales comme Les Amis de la Terre, Greenpeace ou WWF pour sensibiliser l'opinion aux dégâts environnementaux et sociaux provoqués par le développement des grandes plantations industrielles de palmiers à huile en Asie du Sud-Est ont commencé dans les années 2000. Elles étaient ciblées sur la déforestation et la protection des orangs-outans et n'évoquaient pas les aspects sanitaires.

"L'angle nutritionnel n'a émergé vraiment qu'à partir de 2009, et seulement en France, quand certaines entreprises, notamment des distributeurs, ont compris qu'il y avait un intérêt commercial et en termes d'image à ne plus utiliser d'huile de palme dans leurs produits, explique Jérôme Frignet, de Greenpeace. C'était un dévoiement: nous n'avons jamais demandé que l'on boycotte l'huile de palme en général, mais seulement celle produite en ayant recours à la déforestation."

Entretemps, l'huile de palme s'était vue parée de tous les maux du point de vue de la santé et de la nutrition. Un phénomène sans doute lié à sa généralisation dans les plats préparés et de nombreux produis alimentaires, en raison de son faible coût, de ses qualités de conservation et de sa texture incomparable, d'une tenue excellente puisque son point de fusion est supérieur à 35 °C.

"PAS DANGEREUSE EN TANT QUE TELLE"

"C'est un produit fantastique pour l'industrie agroalimentaire, affirme Thierry Desouches, porte-parole de Magasins U. Tellement fantastique qu'on en trouve partout, même sans le savoir. Ce manque de transparence est pour beaucoup dans la défiance qui existe aujourd'hui." La réglementation en vigueur oblige seulement à faire figurer la mention "huile végétale" sur les produits en contenant.

Le groupe Ferrero, dont le produit-phare, le Nutella, est devenu le symbole de cette "invasion cachée", s'est senti obligé de faire une mise au point par l'intermédiaire de deux pages de publicité parues vendredi 16 novembre dans plusieurs quotidiens français, dont Le Monde.

"Mais le travail préalable d'explication n'a sans doute pas été fait, constate Thierry Desouches. Et quand une idée ou un fantasme commence à s'auto-alimenter, si vous n'intervenez pas immédiatement pour ramener de la rationalité, eh bien la machine s'emballe."

Selon un avis de l'ex-Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) datant de 2010, le principal défaut de l'huile de palme est de contenir en quantité de l'acide palmitique, l'un des trois acides gras saturés dont il est avéré qu'ils favorisent le risque d'accident cardio-vasculaire.

"L'huile de palme n'est pas toxique, ni même dangereuse en tant que telle, affirme le biochimiste Philippe Legrand, l'un des auteurs de l'avis. Elle est nécessaire à un enfant africain en pleine croissance. Mais dans un pays où nous nous dépensons peu et où nous mangeons trop, il est souhaitable d'en limiter l'apport."

Un rapport préconise une consommation modérée

Le Fonds français pour l'alimentation et la santé doit rendre public, mercredi 21 novembre 2012, un "état des lieux" des enjeux nutritionnels, sociaux et environnementaux de l'huile de palme. Les conclusions d'une version provisoire de ce rapport, dont LeMonde a eu connaissance, militent en faveur d'une consommation modérée de cette huile dont la France importe environ 150 000 tonnes par an.

Le rapport recommande "de faire en sorte que les niveaux de consommation d'huile de palme actuellement observés en France n'augmentent pas significativement".

"Les stratégies d'éviction [du marché français] s'avéreraient nettement contre-productives, écrivent également les auteurs. On encouragerait alors indirectement la production d'huile de palme non durable." Le Fonds français pour l'alimentation et la santé a été créé en 2011 à l'initiative de l'Association nationale des industries agroalimentaires (ANIA).

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/11/19/l-huile-de-palme-une-mefiance-tres-francaise_1792612_3244.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé





L'huile de palme dans le viseur  Empty
MessageSujet: Re: L'huile de palme dans le viseur    L'huile de palme dans le viseur  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'huile de palme dans le viseur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cautionnement bancaire dans le viseur de l’UFC-Que Choisir
» La justice donne raison à La Poste dans la non-prise en compte des CDD dans le calcul de l'ancienneté
» Y a t il plus de psychopathes dans la rue ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: _Environnement.fr-
Sauter vers: