MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juin 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

 

 Rappel de la loi en matière de déchéance de la nationalité

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Rappel de la loi en matière de déchéance de la nationalité Empty
MessageSujet: Rappel de la loi en matière de déchéance de la nationalité   Rappel de la loi en matière de déchéance de la nationalité Icon_minitimeDim 15 Aoû - 20:47

Que dit la loi ?
 
Tout d’abord que, pour perdre sa nationalité, il faut l’avoir acquise (c’est-à-dire ne pas être né en France de parents français).
 
Par ailleurs, la Déclaration universelle des droits de l'homme expose clairement que l'on ne peut pas créer d’apatride : « tout individu a droit à une nationalité » et « nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité » ;
 
Enfin, la loi indique qu'une déchéance de nationalité ne peut être prononcée par le Conseil d'Etat uniquement si les faits reprochés « se sont produits antérieurement à l'acquisition de la nationalité française ou dans le délai de dix ans à compter de la date de cette acquisition ».
 
On ne peut donc priver de nationalité qu’une personne non française de naissance, qui possède une autre nationalité et qui est française depuis moins de dix ans.
 
Il faut avoir commis un délit précis
 
Les motifs de déchéance de nationalité sont :
 
   - Crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation
 
   - Terrorisme    
 
    - Crime ou délit prévu au chapitre 2 du titre III du livre IV du code pénal » (espionnage, sédition, haute trahison militaire...) ;
 
    - Le fait de se soustraire « aux obligations résultant pour lui du code du service national » ;
 
    - Le fait de s'être « livré au profit d'un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France ».
 
La procédure est donc pour le moins complexe. Et c’est sans doute pour cela que les cas de déchéance sont très rares : 21 cas au total entre 1989 et 2010, dont 14 avant 1998 et l’interdiction de créer des apatrides. A chaque fois, il s’agissait d’« atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation » ou de « terrorisme ».


Dernière édition par Admin le Mar 2 Sep - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Rappel de la loi en matière de déchéance de la nationalité Empty
MessageSujet: Re: Rappel de la loi en matière de déchéance de la nationalité   Rappel de la loi en matière de déchéance de la nationalité Icon_minitimeLun 6 Sep - 17:19

Nicolas Sarkozy a tranché lors d'une réunion à l'Elysée sur la déchéance de la nationalité. Il a été décidé de "retirer la nationalité française, dans un délai de 10 ans après l'accession à la nationalité française, à ceux qui portent atteinte à la vie d'une personne dépositaire d'une autorité publique, en particulier les policiers et les gendarmes", selon un communiqué de l'Elysée publié lundi à 13 heures.

Lot de consolation pour Brice Hortefeux : "S'agissant de la polygamie, les sanctions pour fraude aux prestations sociales seront renforcées", se contente de dire le communiqué.

De même, l'Elysée est prudent sur la fin de l'acquisition automatique de la nationalité française par les mineurs délinquants. Il a été décidé de conduire "une mission d'expertise (...) pour examiner les conditions d'une extension de la procédure d'opposition à l'acquisition de la nationalité aux mineurs condamnés à de la prison".

S'y ajoute :

-la création d'une peine de prison de 30 ans incompressible pour les assassins de policiers et de gendarmes,

-la généralisation des peines planchers pour les auteurs de violences aggravées (commises en bandes ou à l'encontre d'une personne vulnérable ou envers un représentant de la force publique),

-l'élargissement des recours à la surveillance judiciaire par bracelet électronique "pour les multirécidivistes condamnés au terme de leur peine".

-La justice des mineurs sera renforcée avec la possibilité de "convocation directe des récidivistes devant le tribunal pour enfant".


-les préfets verront leurs pouvoirs renforcés, "pour faire cesser l'occupation illicite de propriétés publiques ou privées et l'évacuation des campements illégaux".


Ces mesures seront soumises au Parlement dans la perspective d'une entrée en vigueur avant la fin de l'année 2010.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Rappel de la loi en matière de déchéance de la nationalité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débat sur la double nationalité en France
» Qu’est ce que vous rappel ce passage ?
» La convention en matière de sécurité sociale liant le Maroc et la France actualisée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Justice.fr-
Sauter vers: