MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juillet 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Le deal à ne pas rater :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay Doll avec artbook
10.80 €
Voir le deal

 

 Une loi qui pourrait entrainer une hausse des prix de l’électricité

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Une loi qui pourrait entrainer une hausse des prix de l’électricité  Empty
MessageSujet: Une loi qui pourrait entrainer une hausse des prix de l’électricité    Une loi qui pourrait entrainer une hausse des prix de l’électricité  Icon_minitimeVen 26 Nov - 23:45

Le Parlement a définitivement adopté, dans la soirée du mercredi 24 novembre, le projet de loi sur la "nouvelle organisation du marché de l'électricité" (Nome), censée favoriser la concurrence entre les fournisseurs dans l'Hexagone.

Cette réforme va notamment obliger EDF – très avantagé par un parc nucléaire amorti qui lui permet de produire à bas coûts – à vendre à son prix de revient jusqu'à 25 % de sa production nucléaire à ses concurrents (GDF Suez, Poweo, Direct Energie...).

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir, rejointe par la CGT et d'autres syndicats, redoute que la "loi Nome" n'entraîne une forte augmentation des tarifs de l'électricité "de 7 % à 11 % dès la mise en place de la loi" et même "de 21 % à 28 % d'ici à 2015" pour les particuliers.

Cette augmentation dépendra largement du prix auquel EDF devra vendre son courant à ses concurrents. Devra... ou voudra ! Car si le gouvernement doit fixer ce prix par décret dans les prochaines semaines, l'opérateur historique fait pression pour qu'il soit d'au moins 42 euros par mégawattheure, alors que que ses concurrents réclament un tarif proche de 35 euros, prix de revient de l'électricité nucléaire d'EDF.

"Dans tous les cas, ce prix de 35 euros est très au-dessus des coûts de production et du niveau actuel intégré dans les tarifs réglementés, qui est estimé à 31 euros par mégawatheure par la Commission de régulation de l'énergie (CRE), avance UFC Que Choisir. Et comme ces tarifs réglementés [payés par les 28 millions de clients particuliers d'EDF au "tarif bleu"] seront désormais fonction du prix de vente de l'électricité nucléaire d'EDF à ses concurrents, ce texte va mécaniquement les faire exploser." Elle réclame donc un prix de vente "au coût de production actuel".

Jusqu'à présent, pour prendre quelques centaines de milliers de clients "résidentiels" à EDF, Poweo ou Direct Energie ont vendu au même prix que lui, voire moins cher, une électricité qu'ils achetaient 7 euros à 8 euros de plus. Il n'est pas étonnant qu'ils aient toujours perdu de l'argent sur le segment des particuliers depuis leur création en 2002-2003. Et qu'il y a un an, Poweo et Direct Energie aient renoncé à toute démarche commerciale pour séduire les clients à EDF.

Leur survie, suspendue aux décisions du gouvernement, est désormais une question de mois.

Le PDG d'EDF, Henri Proglio, justifie les 42 euros et la hausse à venir des tarifs par la nécessité de réinvestir massivement, notamment dans la modernisation du parc de 58 réacteurs nucléaires. Prolonger de dix ans la durée d'exploitation d'une seule tranche coûte 600 millions d'euros, indique-t-il.

Un réacteur EPR (troisième génération) coûte de 4 à 5 milliards d'euros. Le réseau de distribution, géré par sa filiale ErDF, a lui aussi besoin d'investissements massifs pour se moderniser. Et il faudra renforcer les interconnexions de lignes à haute tension aux frontières ne serait-ce que pour sécuriser l'approvisionnement en cas de défaillance d'un pays européen. La période bénie de l'électricité bon marché est révolue.

www.lemonde.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Une loi qui pourrait entrainer une hausse des prix de l’électricité  Empty
MessageSujet: Re: Une loi qui pourrait entrainer une hausse des prix de l’électricité    Une loi qui pourrait entrainer une hausse des prix de l’électricité  Icon_minitimeMer 20 Avr - 0:50

EDF devra vendre à ses concurrents jusqu'à un quart de son électricité d'origine nucléaire au prix de 40 euros le mégawattheure à compter du 1er juillet, puis de 42 euros à partir du 1er janvier 2012. Cette annonce a été faite, mardi 19 avril sur Europe 1, par le ministre de l'industrie .

L'Etat a ainsi tranché en faveur d'EDF, alors que ses concurrents souhaitaient bénéficier d'un prix bien moins élevé dans le cadre de la loi sur la nouvelle organisation du marché de l'électricité (dite loi NOME), qui entre en vigueur le 1er juillet.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Une loi qui pourrait entrainer une hausse des prix de l’électricité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui profite de la hausse des prix alimentaires ?
» Assurance Auto au Maroc : Une hausse des prix en vue ???
» Les prix à la pompe en France : vers plus de hausse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Eau, electricité, poste...fr-
Sauter vers: