MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juillet 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
-41%
Le deal à ne pas rater :
🚿 Lot de 12 gels douche DOP « Douceurs d’enfance » à ...
15.99 € 27.10 €
Voir le deal

 

 Hausse des salaires : oui, mais...

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Hausse des salaires :  oui, mais...   Empty
MessageSujet: Hausse des salaires : oui, mais...    Hausse des salaires :  oui, mais...   Icon_minitimeJeu 14 Avr - 17:38

A l’exception de la Confédération démocratique du travail (CDT), qui a décliné l’invitation, comme elle le fait depuis 2 ans, les autres syndicats, au nombre de 4, en plus de la CGEM, se sont réunis lundi 4 avril avec le Premier ministre, en guise d’ouverture de la session de printemps du dialogue social.

Il y avait là l’Union marocaine du travail (UMT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), la Fédération démocratique du travail (FDT), l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Le Premier ministre, Abbas El Fassi, dans ses déclarations d’après la réunion, a confirmé que l’augmentation des salaires a constitué le point central des discussions de cette séance. Et, nouveauté, le chef de l’Exécutif semble avoir pris bonne note de cette revendication puisque, a-t-il fait savoir, celle-ci sera «en partie» satisfaite.

le gouvernement a laissé, en effet, entendre qu’il acceptait cette doléance mais qu’aussitôt le Premier ministre, comme pour y apporter un bémol, mettait en évidence «l’énormité» pour de l’effort financier qu’exige la satisfaction d’une telle demande. Il s’agirait, d’une enveloppe estimée à 43 milliards de DH.

Dans tous les cas, la question sera discutée au sein des deux commissions créées lors de cette réunion : une commission du secteur privé et une autre pour le public. La première entame ses réunions jeudi 7 avril et la seconde dès mardi 5 avril. Normalement, les syndicats en seront fixés avant le 1er Mai.

Compte tenu de la conjoncture, surtout sociale et politique, il est permis de penser que les syndicats espèrent aller aux festivités de la fête des travailleurs (le 1er Mai) avec au moins une bonne nouvelle à annoncer à leurs adhérents et sympathisants, celle de la hausse des salaires.

La question est de savoir comment le gouvernement s’y prendra pour satisfaire cette revendication, même si c’est en partie seulement !

Une baisse d’impôts : Il faudra alors, nécessairement, une Loi de finances rectificative. Et puis, ce ne serait pas suffisant puisque l’UMT, par exemple, revendique non seulement un abattement fiscal mais en même temps une hausse générale des salaires et une augmentation du Smig.

Ça complique encore plus pour le dans le privé car c’est l’entreprise qui décide. Ce n’est sans doute pas à la CGEM de demander à ses adhérents de relever les salaires. En revanche, le Smig, c’est l’autorité gouvernementale qui le décide. Est-ce que le gouvernement le fera.

Du coup, cette question d’augmentation des salaires, aussi bien dans le privé comme dans le public, n’est pas claire. Déjà que le gouvernement, qui a promis de mettre 15 milliards de DH supplémentaires pour la Compensation, semble avoir du mal à les trouver effectivement, on se demande comment il s’y prendra pour augmenter les fonctionnaires ? A moins qu’il ne faille voir dans les déclarations du Premier ministre des promesses fermes avec des dates effectives plus éloignées. On a déjà vu des augmentations décidées en 2004 mais servies effectivement en deux tranches en 2006 puis en 2007.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Hausse des salaires :  oui, mais...   Empty
MessageSujet: Re: Hausse des salaires : oui, mais...    Hausse des salaires :  oui, mais...   Icon_minitimeJeu 28 Avr - 11:46

Le gouvernement marocain a convenu d'augmenter le salaire des agents de la fonction publique à partir du mois de mai ainsi que le salaire minimum à compter de juillet, a annoncé, mardi 26 avril, la télévision nationale.

Le gouvernement augmentera de 600 dirhams (50 euros) net les salaires des fonctionnaires de la fonction publique à compter du 1er mai. Cette décision intervient après les manifestations importantes de dimanche, pour la troisième fois, dans plusieurs villes du Maroc pour un changement politique et social profond.

Les premières avaient eu lieu le 20 février, d'où le nom du mouvement de contestation, dans le contexte des révolutions et troubles secouant différents pays arabes.

Au début de la réunion, mardi soir, entre les syndicats et le gouvernement, le premier ministre marocain, Abbas El-Fassi, a "salué le climat de sincérité et la ferme volonté affichée par les syndicats les plus représentatifs (...) pour défendre les intérêts de la classe ouvrière".

L'un des dirigeants de la Fédération démocratique du travail (FDT), Abdelmalek Aferyate, a pour sa part déclaré que "cette augmentation sert les intérêts des salariés, même s'il faut institutionnaliser le dialogue social. Celui-ci ne peut être que conjoncturel".

Le gouvernement et les syndicats se sont également mis d'accord sur le "relèvement de la pension minimale de retraite de 600 dirhams (50 euros) à 1 000 dirhams (90 euros) et du quota de promotion interne à 33 % en deux étapes – de 28 % à 30 % à partir de janvier 2011 et de 30 % à 33 % à partir de janvier 2012".

Mardi, le roi Mohammed VI a annoncé que le salaire minimum agricole (SMAG) serait "valorisé" au Maroc et a demandé que l'ouvrier agricole bénéficie de couverture et d'assistance médicales. Le SMAG, qui correspond au salaire mensuel d'un ouvrier agricole au Maroc, est fixé actuellement à 150 euros par mois.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Hausse des salaires :  oui, mais...   Empty
MessageSujet: Re: Hausse des salaires : oui, mais...    Hausse des salaires :  oui, mais...   Icon_minitimeJeu 26 Mai - 22:42

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, a adopté un projet de décret 2-11-247 portant augmentation de 15% du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) dans les secteurs de l'industrie, du commerce, des professions libérales et de l'agriculture.

Cette augmentation, répartie en deux tranches pour les secteurs de l'industrie, du commerce, des services et de l'agriculture, entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2011 à raison de 10% et à partir du 1 er juillet 2012 (5%).

Ainsi, le SMIG dans les secteurs de l'industrie, du commerce et des services s'établira à 11,70 dirhams l'heure à partir du 1er juillet 2011, puis à 12,24 DH/heure à partir du 1er juillet 2012.

S'agissant du secteur agricole et forestier, le salaire journalier minimum se situera à 60,63 DH à compter du 1er juillet 2011 et sera de 63,39 DH à partir du 1er juillet 2012.

Eu regard à la conjoncture actuelle que traverse le secteur du textile-habillement et afin de préserver la compétitivité de cette activité, il a été décidé d'augmenter le SMIG dans ce secteur de 15% sur six tranches (1er juillet et 1er décembre 2011, 1er juillet et 1er décembre 2012, 1er juillet et 1er décembre 2013).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Hausse des salaires :  oui, mais...   Empty
MessageSujet: Re: Hausse des salaires : oui, mais...    Hausse des salaires :  oui, mais...   Icon_minitimeVen 27 Mai - 20:00

Comme convenu lors du dialogue social, la retraite minimale sera de 1.000 dirhams. Si la date d’entrée en vigueur de la mesure est prévue pour juillet au niveau de la CNSS, aucune indication n’est fournie pour les retraités de la fonction publique.

La revalorisation des pensions devrait passer par une modification de la loi dans le cas de la CMR. Et donc le passage par le circuit législatif s’avère nécessaire.

Pour les salariés du privé, la mesure doit être entérinée par le conseil d’administration de la CNSS prévu pour fin juin. Par la suite, elle devrait faire l’objet d’un décret qui rappellera l’effet rétroactif de la mesure.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Hausse des salaires :  oui, mais...   Empty
MessageSujet: Re: Hausse des salaires : oui, mais...    Hausse des salaires :  oui, mais...   Icon_minitimeMar 31 Mai - 15:38

1,06 dirham par heure de plus pour les salariés payés au Smig. La mesure, qui a suscité les débats avant sa validation, vient de dépasser le cap du Conseil de gouvernement tenu jeudi 26 mai à Rabat. Le décret sera publié incessamment au Bulletin officiel pour permettre aux entreprises de répercuter la hausse du Smig sur le bulletin de paie du mois de juillet.

Etalée en deux tranches pour l’industrie, le commerce, les services et l’agriculture, la hausse sera de 10% à partir du 1er juillet 2011 et de 5% dès juillet 2012. Le Smig, qui est horaire, sera plus exactement de 11,70 dirhams (hors charges sociales) en juillet prochain avant de s’établir à 12,24 dirhams l’heure à partir de juillet 2012.

L’exception est toutefois maintenue pour le secteur du textile pour lequel la revalorisation du salaire minimum horaire s’effectuera sur 3 ans mais en 6 tranches: juillet et décembre 2011, juillet et décembre 2012 ainsi que juillet et décembre 2013.

Dans ce secteur, l’augmentation de juillet sera de 2,5%. Il s’agit de la dernière tranche de l’augmentation du Smig décidée en 2008 et étalée sur 4 ans.

Dans le secteur agricole, le Smag passera à 60,63 DH par jour dès juillet 2011 avant de s’établir à 63,39 DH à partir du 1er juillet 2012. Les statistiques de la CNSS relèvent que 54% des salariés du régime agricole déclarés en 2010 perçoivent un salaire inférieur au Smag.

Pour autant, dans ce secteur, les pouvoirs publics sont favorables à la mise en place d’un salaire minimum identique à celui en vigueur dans les autres activités. L’idée est là, elle a été abordée lors du dialogue social mais sa concrétisation supposera un amendement du code du travail.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé





Hausse des salaires :  oui, mais...   Empty
MessageSujet: Re: Hausse des salaires : oui, mais...    Hausse des salaires :  oui, mais...   Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hausse des salaires : oui, mais...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salaires de footballeurs de la ligue
» Les salaires dans la fonction publique marocaine
» L'entreprise est obligé de délivrer des bulletins de salaires à ses collaborateurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Argent.ma-
Sauter vers: