MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juin 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 SSD Interne 1 To SATA III à 71,99€
71.99 € 100.64 €
Voir le deal

 

 Les boulangers réclament 20 centimes de plus pour les baguettes

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Les boulangers réclament 20 centimes de plus pour les baguettes  Empty
MessageSujet: Les boulangers réclament 20 centimes de plus pour les baguettes    Les boulangers réclament 20 centimes de plus pour les baguettes  Icon_minitimeJeu 20 Oct - 12:18

Les boulangers se plaignent de l’augmentation des intrants (sel, énergie, main-d’œuvre…) et réclamaient une augmentation de 0,20 DH du prix de la baguette.

Le gouvernement ne veut pas en entendre parler et le maintient à 1,20 DH. En contrepartie, il propose aux boulangers un contrat-programme dont les grandes lignes sont déjà arrêtées.

L’Etat verse une subvention pour les 10 millions de quintaux de blé tendre, produit localement ou importé, destinés à ce type de pain, pour maintenir le prix seuil de la farine à 350 DH le quintal. Cette subvention est versée soit aux minotiers soit aux revendeurs ou aux organismes stockeurs (silos). Bref, à la sortie, le prix de la farine était garanti, mais les frais de transport et des sacs sont à la charge des boulangers et pâtissiers. Les termes du contrat-programme sont différents car, en plus du prix seuil garanti par le gouvernement, il est prévu un tarif préférentiel et unique pour l’électricité.

De plus, les boulangers et pâtissiers vont être éligibles aux programmes d’encouragement gouvernementaux, Rawaj et Moussanada, pour assurer leur développement.

Le contrat-programme comprend aussi une partie contraignante pour les professionnels, car il introduit un cahier des charges qui stipule des exigences sur la qualité, la sécurité, l’emplacement des locaux et leur mise à niveau, mais aussi l’engagement de déclarer le personnel à la CNSS et de souscrire pour son compte à une couverture médicale.

Des mesures qui peuvent, en partie, représenter des garanties directes ou indirectes pour le consommateur, mais également des moyens d’assurer le développement du secteur. L’Etat s’engage par la même occasion à subventionner une école de panification et de pâtisserie, tout comme il veut initier une politique pour contrer l’informel, notamment par des mesures d’encouragement, en concertation avec les professionnels pour qui cela représente de la concurrence déloyale. On peut dire, finalement, qu’une fois le contrat-programme entériné, le prix de la baguette restera à son niveau pour encore longtemps. Mais, encore une fois, cela ne résout nullement le problème une fois pour toute. Car à chaque augmentation du prix des matières premières, il faudra revenir à la table des négociations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Les boulangers réclament 20 centimes de plus pour les baguettes  Empty
MessageSujet: Re: Les boulangers réclament 20 centimes de plus pour les baguettes    Les boulangers réclament 20 centimes de plus pour les baguettes  Icon_minitimeMar 1 Nov - 3:10

La profession va devoir bénéficier d’un tarif préférentiel d’électricité à l’instar de l’industrie. Jusqu’à présent, elle était assujettie au tarif des ménages. Le bénéfice de ce tarif court pour les heures creuses (de 23 à 18 heures). Mais à la condition de prévoir un compteur propre au matériel électrique utilisé par la boulangerie.

Couvrant la période 2011-2012, le contrat-programme cible surtout l’accompagnement du secteur via la formation et le plan Rawaj.

Quant à la formation, un premier projet vient d’être initié par la profession. Cette dernière est en passe de créer sa propre école spécialisée. A cet effet, la Fédération nationale des minotiers a fourni le foncier et France Export Céréales doit assurer tous les équipements nécessaires à la formation. «L’école sera opérationnelle en octobre 2012».

Le gouvernement s’engage à soutenir la mise en place d’autres écoles. Avec à la clé la réalisation par les organismes dédiés (OFPPT et Anapec) de programmes spécifiques de formation.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Les boulangers réclament 20 centimes de plus pour les baguettes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crédit Coopératif : 5 centimes pour un clic pour l'association de votre choix
» Trop de sel dans les baguettes
» Des députés réclament une commission d'enquête sur le port de la burka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Commerce et industrie.ma-
Sauter vers: