MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juin 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Le Deal du moment :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga ...
Voir le deal
10.95 €

 

 29ème rencontre des musulmans de France

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

29ème rencontre des musulmans de France Empty
MessageSujet: 29ème rencontre des musulmans de France   29ème rencontre des musulmans de France Icon_minitimeJeu 15 Mar - 2:04

organisée par
L’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF)

du vendredi 6 avril 2011
au lundi 9 avril 2011
au Parc des Expositions Paris-Le Bourget

thème :
"Foi, réforme et espérance"

Le site de la rencontre :
http://www.uoif-ramf.fr/

Au programme ; des conférences, des tables rondes,
des soirées artistiques, expositions
(associations, commerces et entreprises),
un programme d’activités spirituelles…

Voir également cette vidéo bien faite :
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

29ème rencontre des musulmans de France Empty
MessageSujet: Re: 29ème rencontre des musulmans de France   29ème rencontre des musulmans de France Icon_minitimeJeu 29 Mar - 22:17

4 prédicateurs musulmans ont été interdits d'entrée sur le territoire français, soupçonnés d'avoir appelé "à la haine" et à "la violence", ont annoncé jeudi les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères dans un communiqué conjoint.

"A la demande du président de la République, Nicolas Sarkozy, le gouvernement a décidé d'interdire l'entrée sur le territoire français de 4 personnalités étrangères invitées au congrès de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans) qui se tiendra au Bourget du 6 au 9 avril 2012", selon le communiqué.

Les 4 prédicateurs sont :

- le Palestinien Akrima Sabri,
- le Saoudien Ayed Bin Abdallah Al Qarni
- le Saoudien Abdallah Basfar,
- l'Egyptien Safwat Al Hijazi.

Ces noms s'ajoutent à ceux des religieux qui ont, renoncé à venir
- le qatari Youssef Qaradaoui
- l'égyptien Mahmoud Al Masr

Selon les ministères. Le gouvernement regrette par ailleurs l'invitation par l'UOIF de l'intellectuel suisse Tariq Ramadan "dont les positions et les propos sont contraires à l'esprit républicain, ce qui ne rend pas service aux musulmans de France".

Le président Sarkozy a appelé la semaine dernière l'émir du Qatar lui-même pour lui dire, au sujet de l'influent Qaradaoui, titulaire d'un passeport diplomatique qatari, que "ce monsieur n'était pas le bienvenu sur le territoire de la République française", avait dit le chef de l'Etat.

"Les positions et les propos tenus par ces personnes qui appellent à la haine et à la violence portent gravement atteinte aux principes de la République et, dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l'ordre public", expliquent Beauvau et le Quai d'Orsay.

Selon une source gouvernementale française :
- Akrima Sabri aurait affirmé que "des centaines de femmes sont prêtes à se sacrifier ou à sacrifier leurs propres enfants" pour la cause palestinienne.
- Al Qarni aurait lui qualifié, dans un ouvrage, les juifs de "frères des singes et des porcs".
- Al Hijazi, il aurait revendiqué son antisémitisme appelant sur une chaîne de télévision à "dévorer les juifs avec (les) dents", selon la même source.
- Abdallah Basfar, il aurait légitimé "le fait de battre son épouse si elle n'obéit pas à son mari", a-t-on ajouté.

Pour autant, "le gouvernement protège la liberté de tous les cultes et est attaché à ce que les musulmans de France puissent vivre librement leur foi" et "est attaché à la liberté d'expression, droit fondamental garanti par la constitution", ajoute le communiqué.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

29ème rencontre des musulmans de France Empty
MessageSujet: Re: 29ème rencontre des musulmans de France   29ème rencontre des musulmans de France Icon_minitimeMer 11 Avr - 11:15

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 29 MARS 2012 - TARIQ RAMADAN :"Réponse à MM. les Ministres Alain Juppé et Claude Guéant"

Communiqué de presse
Du 29 mars 2012

Réponse à MM. les Ministres Alain Juppé et Claude Guéant

Le Ministre de l’Intérieur et le Ministre des Affaires Etrangères viennent, dans un communiqué commun, d’annoncer l’interdiction d’entrer sur le territoire faite à quatre savants et personnalités musulmanes, « MM. Akrima Sabri, Ayed Bin Abdallah Al Qarni, Safwat Al Hijazi, Abdallah Basfar » et ce, après avoir annoncé que « MM. Youssef Al Qaradawi et Ahmed Al Masri » n’étaient pas les bienvenus en France.

Ces décisions sont plus symboliques que cohérentes et logiques. Le Gouvernement français tient à montrer de la fermeté et, en cela, commet deux maladresses de taille : en agissant ainsi, il entretient l’amalgame en associant des savants musulmans de renommée mondiale aux dérives violentes et extrémistes de groupuscules que ces derniers ont eux-mêmes condamnés. L’un des savants écartés est parmi les plus célèbres lecteurs du Coran dans le monde, qui a systématiquement refusé de s’impliquer en politique. Cette confusion fait le jeu du populisme propre au Front National et à une partie de l’UMP (et, somme toute, du Parti Socialiste). Ces décisions entretiennent ledit populisme et, en sus, normalisent l’atmosphère délétère qui s’installe de plus en plus en France où il ne fait plus bon être un musulman, ou accessoirement un Arabe « apparemment musulman ».

De surcroît, les deux Ministres regrettent ma présence au prétexte que je défendrais des valeurs qui sont opposées à celles de la République. Outre que j’aimerais savoir quand et où j’ai pu tenir des propos antirépublicains, je tiens à questionner MM. Juppé et Guéant sur leur propre fidélité aux principes de la République qu’ils disent défendre. L’esprit des Lumières et de la République n’est-il pas celui de la parole libre et critique ? N’est-il pas celui de l’égalité des citoyens et de la dignité également respectée de chacun ? Pourquoi donc, M. Juppé, vous êtes-vous rendu en Israël et non au Maroc aux cérémonies funéraires de vos concitoyens tués à Montauban et à Toulouse ? Au nom de quelle logique républicaine égalitaire ? Comment se fait-il M. Guéant, que vos services de renseignements interviennent systématiquement pour m’interdire de parler dans le « pays des droits de l’homme ». Les pressions de vos services sur les mairies et les propriétaires de salle sont un rituel connu et efficace. Jusqu'à la tentative de ce jour de m’empêcher de m’exprimer le samedi 31 mars à Bagnolet. Au nom de quelle conception de la République ?

Ces démarches politiciennes ne sont pas dignes de la République Française. A quelques semaines des élections, nous sommes dans la surenchère, et ce dans la droite ligne des dérapages contrôlés auxquels nous a habitués le Ministre de l’Intérieur depuis plusieurs mois. Si la réélection de M. Nicolas Sarkozy est à ce prix – draguer les électeurs du Front National de façon aussi grossière – alors la victoire espérée serait entachée d’une indigne et choquante dérive verbale. C’est inquiétant.

La classe politique a appelé à la dignité après les tueries de Montauban et de Toulouse. On nous parle maintenant d’un troisième homme, et il est à espérer qu’aucun drame ne s’ajoute aux horreurs de ces dernières semaines. Dans cette atmosphère fragile, il serait bon que les politiques fassent montre de dignité non pas uniquement dans le deuil, mais à la veille des élections présidentielles. On comprend qu’ils y jouent leur avenir personnel, mais il serait bon qu’ils maîtrisent leur ego politique et pensent davantage à l’avenir de la France plurielle qui a besoin de bien d’autres choses que ces gesticulations et déclarations politiciennes.

Je déteste la surenchère malsaine : j’essaie d’apprendre tous les jours à rester digne et constructif, même dans la critique. Je n’ai eu de cesse, depuis vingt-cinq ans, d’appeler les Français de confession musulmane à aimer et à servir la France, même s’il y a parfois de quoi perdre espoir avec certains de ses intellectuels et de ses politiciens.

C’est un engagement citoyen de tous les jours face à des politiques qui brandissent les idéaux républicains et qui chaque jour les trahissent.


Tariq RAMADAN
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

29ème rencontre des musulmans de France Empty
MessageSujet: Re: 29ème rencontre des musulmans de France   29ème rencontre des musulmans de France Icon_minitimeMer 11 Avr - 11:16

Qui des trois a changé ? Nicolas Sarkozy, l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) ou le "contexte" ? En moins de dix ans, la " confiance" qui unissait les "amis" d'antan s'est muée en défiance et incompréhension. En faisant savoir publiquement, mardi 3 avril, qu'il avait prévenu le président de l'UOIF, Ahmed Jaballah, de son "extrême vigilance face à d'éventuels débordements qui pourraient se produire" lors du congrès de l'organisation prévu du 6 au 9 avril, au Bourget M. Sarkozy a officialisé la rupture.

Alors que le gouvernement a interdit l'entrée sur le territoire français à quatre prédicateurs, devant participer à la 29e édition de ce rassemblement annuel, M. Sarkozy s'est fait insistant : " Je ne tolérerai pas que puissent s'exprimer au cours d'une manifestation publique organisée sur le sol français les porteurs de messages d'appels à la violence, à la haine, à l'antisémitisme, qui constituent des attaques insupportables contre la dignité humaine et les principes républicains", a-t-il prévenu dans un courrier à M. Jaballah.

"ISLAM PLUS ÉPICÉ"

Retour sur une relation faite d'opportunisme politique et d'ambiguïtés calculées. Lorsqu'en 2003, le ministre de l'intérieur, M. Sarkozy, créé aux forceps le Conseil français du culte musulman (CFCM), il y impose la présence de l'UOIF. Ces "partisans d'un islam plus épicé", comme il définit alors les membres de cette organisation proche des Frères musulmans, doivent avoir leur place dans "l'islam de France".

En dépit d'une base réticente, l'UOIF va jouer le jeu. En 2003, son président, Lhaj Thami Breze, accueille M. Sarkozy au rassemblement du Bourget en ces termes : "Nous recevons un ami que nous avons découvert et qui nous a découverts." En 2004, son secrétaire général, Fouad Alaoui, va jouer les bons offices pour la libération des journalistes otages en Irak.

La loi de 2004 interdisant le port du voile à l'école et contre laquelle l'UOIF s'est battue, aurait pu nuire durablement aux rapports entre les deux parties. Pourtant, en 2005, tout à sa coopération avec les pouvoirs publics, l'UOIF publie une fatwa (avis religieux) appelant les musulmans au calme lors des émeutes en banlieue. Ce geste fait passer l'UOIF pour "un auxiliaire sécuritaire du ministère de l'intérieur" aux yeux de nombreux musulmans, selon un texte rageur publié sur le site communautaire Oumma.com. Durant ces années, l'UOIF, influente dans plusieurs dizaines de mosquées, contribuera aussi à contenir le salafisme, honni par les Frères musulmans. Mais le fossé va se creuser entre un ministre, devenu président, moins intéressé par la gestion de l'islam et une organisation qui prend davantage en compte les critiques lui reprochant sa proximité avec le pouvoir.

Dictée par un contexte particulier (affaire Merah et élections), l'attaque de M. Sarkozy contre son ancien allié survient à un moment paradoxal où l'UOIF est, en France, en perte de vitesse. Dans le même temps, le mouvement salafiste, qui, à la marge, peut mener à l'islam le plus violent, continue de recruter parmi les plus jeunes des musulmans de France.

www.lemonde.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé





29ème rencontre des musulmans de France Empty
MessageSujet: Re: 29ème rencontre des musulmans de France   29ème rencontre des musulmans de France Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
29ème rencontre des musulmans de France
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne stigmatisons pas les musulmans !
» Les musulmans doivent t ils se cacher pendant les élections ?
» ISESCO invite les pays musulmans à se rapprocher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Religion.fr-
Sauter vers: