MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juillet 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Le Deal du moment : -47%
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants ...
Voir le deal
47.93 €

 

 Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Empty
MessageSujet: Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture    Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Icon_minitimeMar 3 Avr - 12:35

La FNAC se met à l’électroménager

Le distributeur de produits culturels et technologiques Fnac va vendre des appareils électroménagers dans l'un de ses magasins d'Ile-de-France, à côté de son offre traditionnelle de disques, livres et équipements électroniques, rapportent mercredi Les Echos.
 
Cette expérimentation doit débuter dans le nouveau magasin de l'enseigne situé dans le centre commercial Rosny 2, en banlieue parisienne. "C'est une vraie révolution, même si, pour l'heure, il ne s'agit que d'un test d'une envergure limitée: 90 mètres carrés sur 3.150 de surface de vente totale", écrit le quotidien économique.

Depuis le 1er avril, la TVA sur le livre passe de 5,5 % à 7 %.

Cette mesure, décidée à l'automne 2011 par le chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, a été prise dans le plus grand secret, mais aussi dans la plus grande impréparation. Pour ajouter à la pagaille, François Hollande, le candidat socialiste à l'élection présidentielle, a promis de revenir à une taxe de 5,5 % s'il est élu président de la République, car le livre doit être considéré comme "un bien de première nécessité", selon lui.

Que faire ? Répercuter la hausse ou attendre ?

Outre la hausse de la TVA, d’autres difficultés menacent le secteur :
- La progression des ventes en ligne de livres physiques
- Le développement à venir du livre électronique, des liseuses et des tablettes, - A noter les initiatives des librairies Dialogues à Brest et Decitre à Lyon.
- La hausse des charges, notamment les loyers en centre-ville.

De fait, en 5 ans, la situation économique de la librairie s'est détériorée. Le profit a toujours été faible dans cette profession. Mais alors qu'en 2007 la rentabilité moyenne d'une librairie s'établissait à 1,4 % du chiffre d'affaires (2 % pour les plus grandes, 0,6 % pour les plus petites), elle est tombée à 0,3 % en 2011.

Entre 2003 et 2010, les librairies ont vu leur chiffre d'affaires reculer de 5,4 %, alors que le marché du livre progressait sur même période. Un libraire très qualifié ayant 16 années d'ancienneté gagne 1,6 fois le smic, salaire qui permet de vivre dans certaines métropoles régionales mais pas à Paris, Lyon ou Marseille.

Dans ces conditions, la décision d'augmenter de 1,5 % le taux de TVA sur le livre apparaît comme maladroite et inadaptée. Cette mesure ne rapportera qu'environ 60 millions d'euros dans les caisses de l'Etat, somme qui peut être jugée dérisoire par rapport aux coûts en informatique, en temps et en sueur pour les libraires.

Première industrie culturelle, avec 5 milliards d'euros, le livre est un secteur très éclaté. On ne compte pas moins de 8 000 éditeurs. Si l'ensemble des gros ont répercuté la hausse de 1,5 %, à la demande du syndicat de la librairie française - la TVA est un impôt neutre qui touche in fine le consommateur -, la majorité des petits n'ont en revanche rien fait. Et une belle cacophonie est à prévoir.


Dernière édition par Admin le Jeu 4 Juil - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Empty
MessageSujet: Re: Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture    Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Icon_minitimeMar 3 Avr - 12:37

Le 28 avril, 450 libraires se mobiliseront entre les deux tours de l'élection présidentielle pour la fête de la librairie indépendante.

Chaque client qui achètera ce jour-là un livre, se verra remettre un autre livre, édité par l'association Verbes, et une rose. Il ne faut donner aucun caractère politique à ce dernier geste, mais quand saint Georges terrassa le dragon, selon La Légende dorée de Jacques de Voragine, un rosier fleurit dans la plaie ouverte.

La profession en quelques chiffres :
Quelque 4 000 points de vente en France
Nombre d'établissements 3 600 dont 2 170 comptant au moins un salarié.
Chiffre d'affaires 1,6 milliard d'euros (hors taxe).
Effectifs 14 030 actifs, dont 12 430 salariés et environ 1 500 dirigeants non salariés.
Masse salariale 183 millions d'euros.
Rentabilité 0,3 % du chiffre d'affaires en moyenne (1 % pour les plus grandes, entre 0 et 0,1 % pour les plus petites)
Profil type d'une librairieen 2010
- 738 000 euros de chiffre d'affaires hors taxe.
- 6,5 actifs (salariés et non salariés) présents au 31 décembre 2010, dont 6 salariés, sur lesquels on dénombre 4 femmes et 2 hommes, 4 temps pleins et 2 temps partiels, 5 CDI et un CDD.

Source : Syndicat de la librairie française (SLF).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
simo




Nombre de messages : 274
Points : 299
Réputation : 9
Date d'inscription : 07/05/2008

Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Empty
MessageSujet: Re: Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture    Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Icon_minitimeMer 11 Avr - 13:05

Et oui, la culture ne fait plus vivre
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Empty
MessageSujet: Re: Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture    Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Icon_minitimeJeu 31 Jan - 13:10

Et ça continue, Virgin en difficulté en France et un symbole qui tombe en Espagne (et oui les mauvaises nouvelles ne sont pas réservés à la France)

Deux grandes librairies emblématiques de Barcelone ferment leurs portes à partir du 1er février 2013 : la llibreria Catalonia et la librairie Proa Espais.

La première est un symbole de la ville, fondée en 1924, qui a toujours mis à l'honneur la langue catalane et a su jusque-là résister à des décennies tourmentées. A son entrée depuis quelques semaines, on peut lire : "Après avoir survécu à une guerre civile, un incendie dévastateur (en 1979) et à un conflit immobilier, la librairie Catalonia fermera définitivement ses portes", et avec elle, un pan de l'histoire de Barcelone. Car la Catalonia, installée depuis 1931 ronda Sant Pere, à quelques pas de la place de Catalogne, était bien plus qu'une librairie : maison d'édition, imprimerie, lieu d'exposition, maison de la presse... Le poète Federico García Lorca ou le révolutionnaire Andreu Nin y ont donné des conférences mémorables.

Un slogan était d'ailleurs affiché sur la devanture en grandes lettres, résumant l'esprit du lieu : "El món ed governat pels llibres" ("le monde est gouverné par les livres").

Si pendant les années de pouvoir de Franco, la librairie a été obligée d'abandonner son nom catalan pour le plus castillan "La Casa del libro" ("la maison du livre"), elle n'a jamais abandonné son combat pour mettre en avant la littérature catalane et a repris son nom d'origine dès la mort du dictateur.

Elle devrait être remplacée par un fast food. Tout un symbole (on alimente plutot le ventre que l'esprit)

Dans le quartier chic du Passeig de Gracia, une autre librairie n'ouvrira pas ce week-end, la librairie Proa Espais, située carrer del Rossello. Proa Espais appartient au groupe Enciclopèdia Catalana, un éditeur de dictionnaires, encyclopédies et manuels scolaires qui a terminé l'année 2012 avec des pertes de 500 000 euros et un chiffre d'affaires en nette baisse et a lancé, début janvier, un plan de licenciement de 25 % de son personnel.

Plutôt que d'envisager un déménagement de sa librairie qui aurait pu lui permettre de baisser ses charges locatives, le groupe a préféré se séparer des 6 employés de la librairie et se recentrer uniquement sur son activité de production éditoriale. La vente de livres, elle, se poursuivra en ligne.

Ces deux fermetures réduisent un peu plus l'offre de librairies dans la capitale catalane, où une trentaine d'établissements ont déjà disparu depuis quatre ans.

http://espagne.blog.lemonde.fr/2013/01/31/a-barcelone-un-fast-food-remplace-une-librairie-historique/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
simo




Nombre de messages : 274
Points : 299
Réputation : 9
Date d'inscription : 07/05/2008

Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Empty
MessageSujet: Re: Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture    Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Icon_minitimeDim 3 Fév - 12:32

Je pense que la liste des mauvaises nouvelles n'est pas terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Empty
MessageSujet: Re: Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture    Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Icon_minitimeMar 4 Juin - 13:21

La ministre de la culture, Aurélie Filippetti, a accusé le site Amazon de se livrer à du "dumping", indiquant qu'elle réfléchissait à des mesures pour y mettre fin.

Un nouveau plan de soutien aux libraires de 9 millions d'euros a été annoncé dans la foulée, auquel l'Etat contribuera à hauteur de 2 millions d'euros aux côtés des éditeurs.

"Aujourd'hui, tout le monde en a assez d'Amazon qui, par des pratiques de dumping, casse les prix pour ensuite pénétrer sur les marchés pour ensuite faire remonter les prix une fois qu'ils sont en situation de quasi-monopole", a lancé la ministre à Bordeaux, où elle participait à la deuxième édition des Rencontres nationales de la librairie.

"Le secteur du livre et de la lecture est concurrencé par certains sites utilisant toutes les possibilités pour s'introduire sur le marché du livre français et européen. [...] C'est destructeur pour les libraires", a-t-elle ajouté, affirmant réfléchir à l'interdiction de cumuler la gratuité des frais de port et la réduction des 5 % sur le prix des livres.

9 MILLIONS D'EUROS POUR LES LIBRAIRES

Le Syndicat national de l'édition a par ailleurs annoncé un plan d'aide de 7 millions d'euros en faveur des libraires, qui sera notamment financé par la baisse de 5,5 à 5 % de la TVA sur le livre en 2014.

Viendra s'y ajouter une enveloppe de 2 millions d'euros promise lundi par Mme Filippetti pour la "modernisation des librairies" et "la vente en ligne des libraires indépendants français".

Ces 9 millions d'euros viennent s'ajouter à l'enveloppe du même montant annoncée par Mme Filippetti en mars. Cette aide comprenait un fonds d'avance de trésorerie de 5 millions d'euros dédié aux libraires et un renforcement de l'aide à la transmission des commerces de 4 millions.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé





Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Empty
MessageSujet: Re: Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture    Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture   Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour la culture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco)
» Visa Schengen : nouvelles règles en 2010
» De nouvelles normes pour la classification des hôtels au Maroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Spectacle, loisirs, sport et culture.fr-
Sauter vers: