MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juin 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
-38%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
19.91 € 31.99 €
Voir le deal

 

 Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Empty
MessageSujet: Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ?   Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Icon_minitimeSam 13 Nov - 1:48

L’accord avec l’Union européenne signé en 1996 et entré en vigueur en 2000, les transactions commerciales (des biens) qui ont été effectuées dans le cadre de l’accord d’association ont été largement bénéfiques à notre principal partenaire. De 2007 à 2009, ses exportations vers le Maroc réalisées sous le régime préférentiel ont bondi de 20%, passant de 55 à 66 milliards de DH. Leur croissance a été plus soutenue que celle des exportations totales vers le Maroc tous régimes confondus qui sont passées de 138 à 139 milliards de DH sur la même période. De la même manière, le poids des exportations bénéficiant des droits préférentiels prévus par l’accord de libre-échange dans les exportations totales s’est considérablement renforcé, passant de 40% en 2007 à 47% en 2009.

Résultat : depuis l’entrée en vigueur dudit accord, le déficit de la balance commerciale avec l’UE s’est aggravé. Alors qu’il était de 23,3 milliards de DH en 2004, il est passé à 65,6 milliards en 2009.

A l’inverse des importations, nos exportations vers l’UE ont, en général, dégringolé, passant de 90,3 milliards de DH en 2007 à 73,4 milliards en 2009. Plus inquiétant, les ventes réalisées sur ce marché sous le régime préférentiel ont suivi la même tendance, passant de 8,3 à 7,8 milliards de DH.

En 2012 il y aura démantèlement douanier total.

L’accord avec les Etats-Unis d’Amérique qui, depuis son entrée en vigueur en 2006, ont triplé leurs exportations vers le Royaume : 18,8 milliards de DH en 2009 contre 6,1 milliards en 2005. Les ventes réalisées sous le régime préférentiel ont totalisé 11 milliards de DH. Ce sont des produits agricoles comme le maïs, les graines et fruits oléagineux et les huiles végétales brutes qui ont largement bénéficié des dispositions de l’accord.

Dans le même temps, les exportations marocaines vers les Etats-Unis ont progressé mais de manière timide. Elles sont passées de 2,5 milliards de DH en 2005 à 3,6 milliards (dont 2,4 milliards DH réalisées dans le cadre préférentiel de l’accord) en 2009. Fait notable: seules les phosphates (sous régime préférentiel) ont tiré vers le haut nos ventes sur le marché américain avec 2,2 milliards de DH.

L'accord d'Agadir avec la Tunisie, l'Egypte et la Jordanie en 2004, et entré en vigueur depuis mars 2007. Les importations du Maroc effectuées dans le cadre de cet accord sont passées de 560 MDH la première année à 2,8 milliards de DH en 2009, sachant que les importations totales en provenance de ces pays ont atteint près de 5 milliards DH en 2009 (contre 4,5 milliards de DH en 2007). Huiles végétales, papiers finis et ouvrages en papiers, barres, tôles, feuilles et tubes en aluminium, réfrigérateurs domestiques et fils, barres, palplanches, profilés en fer et acier constituent les principaux produits exportés vers le Maroc.

Pendant ce temps-là, les exportations marocaines vers ces pays ont certes progressé mais timidement là aussi, passant de 1,28 en 2007 à 1,84 milliard de DH en 2009. Elles restent donc largement au-dessous du niveau des importations d’autant que nos ventes sous régime préférentiel n’ont porté que sur une valeur de 543 MDH, dont une grande partie revient à la Logan.

L'accord avec la Turquie en 2004 et entré en vigueur en 2006 n’a pas dérogé à la règle. L’évolution des échanges depuis s’est faite également en faveur de notre partenaire qui, malgré une baisse de ses exportations vers le marché marocain, garde une avance confortable. Ses professionnels opérant dans les secteurs des demi-produits, des produits finis de consommation et des produits finis d’équipement industriel ont permis aux exportations turques de réaliser quelque 5,7 milliards de DH en 2009 dont 3,5 milliards dans le cadre de l’accord de libre- échange. Tandis que nos exportations vers ce pays n’ont rapporté que 1,4 milliard de DH dont 514 millions effectués sous le régime préférentiel.

Parole à la défense

Le ministre du commerce extérieur met en garde contre une lecture strictement comptable des accords de libre-échange. Pour avoir une idée plus globale, plus réelle sur l'impact des accords, Abdellatif Maazouz insiste sur l'importance des services dans l'évaluation du commerce extérieur d'autant que le Maroc y réalise des performances.

Par ailleurs, «le solde déficitaire n'est pas toujours lié à la mise en œuvre de l'accord», tient-il à préciser. Pour preuve, il avance l'exemple de la Chine dont les exportations vers le Maroc ont explosé malgré l'absence de régime préférentiel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Empty
MessageSujet: Re: Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ?   Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Icon_minitimeMer 29 Juin - 18:09

Les accords internationaux engagent aussi. Ce que je trouve bien parce qu’ils engagent à plus de transparence.

Voir cet extrait
Conformément à l’accord de libre-échange avec les Etats-Unis, le gouvernement marocain est tenu de mettre à disposition du public les textes législatifs et réglementaires en rapport avec le commerce et les services, les mesures commerciales, les marchés publics…

Une procédure qui permet ainsi à toutes les parties prenantes de formuler leurs commentaires y compris bien sûr les opérateurs, les diplomates et les investisseurs étrangers…


Dernière édition par Admin le Mer 11 Avr - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Empty
MessageSujet: Re: Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ?   Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Icon_minitimeMer 11 Avr - 11:23

Après l’Union européenne, les Etats-Unis, la Turquie, et quelques pays arabes, le Maroc s’intéresse désormais à la libéralisation des échanges avec le Canada. Un accord de libre-échange est en discussion depuis janvier 2009.

Un 2ème round des négociations a été organisé à Rabat. Il s’agit de la 2ème réunion des experts techniques après la rencontre d’Ottawa en octobre 2011.

En tout et pour tout, 13 groupes de travail participeront au cycle de Rabat sur des thématiques aussi stratégiques que diversifiées:
- propriété intellectuelle,
- règlement des différends,
- douanes,
- règles d’origine,
- marchés publics,
- agriculture,
- coopération financière, etc.

Un travail de fond attend les négociateurs qui devront faire preuve de la plus grande vigilance au regard de la sensibilité et la technicité de ces traités. «Surtout que les derniers accords avec les Etats-Unis et la Turquie, entrés en vigueur en 2006, ne se sont pas avérés très concluants vis-à-vis de la balance commerciale», rappelle Jawad El Kerdoudi, président de l’Institut marocain des relations internationales.

Pourtant, «le projet d’ALE Maroc-Canada devrait se rapprocher de ce qui a été fait avec les Etats-Unis», explique Zahra Maafili, directrice de la politique des échanges commerciaux au ministère de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies. Dans la forme, du moins, vu qu’il s’agira d’un accord global (portant aussi bien sur les produits industriels que les produits miniers et agricoles), à caractère asymétrique (du fait des écarts de développement entre les deux pays) et prévoyant un démantèlement graduel des droits d’importation, tenant compte de la sensibilité du tissu économique marocain. A ce titre, les négociateurs rassurent, «le secteur privé a été intégré dans tout le processus de préparation et les opérateurs marocains sont aujourd’hui bien entraînés pour ce genre d’exercice», souligne Maafili.

Néanmoins, le doute subsiste quant à la pertinence d’un tel accord au regard du déficit structurel de la balance commerciale marocaine. Pour les négociateurs de l’accord, celui-ci devrait offrir des opportunités importantes pour le secteur privé marocain.

Le Canada est le 13e importateur mondial, tous biens confondus, et fait partie auprès des Etats-Unis et du Mexique de l’Alena, l’une des zones de libre-échange les plus dynamiques au monde. «Il existe donc des marges importantes pour les produits marocains, notamment les agrumes, frais ou séchés, les articles textiles, les chaussures, caoutchouc et articles en cuir constituant le principal de nos exportations à destination du Canada».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Empty
MessageSujet: Re: Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ?   Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Icon_minitimeDim 19 Mai - 19:59

Autre le fait de se demander si on négocie bien ou mal nos accords, une autre question légitime peut se poser.

Est ce qu'on les reins solides pour résister aux américains qui n'aiment pas les normes et les précautions : OGM, hormones ... ? Voici une liste d'exemple de pressions américaines pour faire accepter un certain nombre de produits à l'Europe. Ils ont réussi pour certains et ne désespèrent pas pour d'autres.

- La Commission européenne a autorisé -à la demande des USA- l’utilisation de l’acide lactique pour réduire la contamination bactérienne des carcasses de bovins.
Dans les abattoirs européens, seule l’utilisation d’eau potable était à ce jour autorisée pour réduire la présence de bactéries telles qu’Escherichia coli et les salmonelles. De même, interdiction d’importer de la viande traitée de cette manière, mesure ressentie par les Etats-Unis, qui recourent largement à cette technique, comme un protectionnisme déguisé.

- 11 ans après l'interdiction des poulets javellisés, la question de leur importation en Europe est examinée à Bruxelles. La Commission européenne a proposé d'autoriser l'importation de ces poulets, produits aux Etats-Unis, trempés dans un bain à base de chlore, un procédé utilisé pour réduire les substances pathogènes.

- L'Union européenne a interdit en 1988, pour des raisons sanitaires, les importations de viande bovine issue d'animaux traités aux hormones de croissance. Les américains ne désespèrent pas les faire changer d'avis.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé





Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Empty
MessageSujet: Re: Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ?   Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Maroc négocie t il mal ses accords de libre échange ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» zone de libre échange arabe (Zale).
» Les automates bancaires pour le libre-service financier font leur entrée au Maroc
» Promo libre de Carrefour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Commerce et industrie.ma-
Sauter vers: