MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juin 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ ...
Voir le deal
71.99 €

 

 La complexité juridique à l'échelle internationale des cas d'enlèvement d'enfant par l'un des parents

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

La complexité juridique à l'échelle internationale des cas d'enlèvement d'enfant par l'un des parents Empty
MessageSujet: La complexité juridique à l'échelle internationale des cas d'enlèvement d'enfant par l'un des parents   La complexité juridique à l'échelle internationale des cas d'enlèvement d'enfant par l'un des parents Icon_minitimeLun 23 Mar - 23:05

Même dans des cas avérés d'enlèvement, le retour de l'enfant dans son pays de résidence peut nécessiter des mois, voire des années de procédures. La rapidité du processus dépend de l'existence de conventions internationales entre le pays d'origine de l'enfant et le pays où il a été emmené.

• Si une convention a été signée entre les deux pays

La plupart des pays ont signé des conventions comme celle de La Haye : http://www.hcch.net/index_fr.php?act=conventions.text&cid=24 , ratifiée par 58 Etats. Dans ce cadre, la justice du pays où l'enfant a été emmené n'a pas autorité pour juger le fond de l'affaire d'enlèvement. L'autorité judiciaire doit vérifier dans les 6 semaines qui suivent la demande si le retour de l'enfant ne présente pas un danger pour lui, et si le parent qui demande le retour bénéficiait bien du droit de garde.
D'autres conventions existent, par exemple entre la France et les pays du Maghreb, qui fonctionnent sur les mêmes principes. Mais même dans le cas où une convention existe entre les deux pays, la procédure dure en général plusieurs mois.

• Si aucune convention n'existe

Certains pays, comme la Russie ou le Japon, ne sont signataires d'aucune convention sur ce sujet. La seule solution est alors diplomatique, par le biais des ministères des affaires étrangères, mais le retour de l'enfant n'est pas garanti et les procédures peuvent durer des années.
Un parent qui a la garde d'un enfant enlevé dispose alors de deux possibilités pour tenter d'écourter les délais. Il peut recourir à la médiation familiale : en France, les tentatives de médiation sont gérées par le ministère des affaires étrangères, via la sous-direction des Français à l'étranger. Il peut également lancer une action en justice directement dans le pays où l'enfant a été emmené. Dans certains cas, c'est la seule solution pour obtenir un droit de visite, et le seul moyen pour le parent de rester en contact avec l'enfant durant la procédure diplomatique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
La complexité juridique à l'échelle internationale des cas d'enlèvement d'enfant par l'un des parents
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Université internationale de Rabat (UIR)
» Proposition de ma musique internationale
» Le Centre d’assistance juridique anti-corruption (CAJAC)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Vos droits.fr-
Sauter vers: