MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Juin 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Le deal à ne pas rater :
Promos Nike : Jusqu’à -50% de réduction !
Voir le deal

 

 Budget 2010 - Privatisation: Une dizaine d’entreprises sur la liste

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Budget 2010 - Privatisation: Une dizaine d’entreprises sur la liste Empty
MessageSujet: Budget 2010 - Privatisation: Une dizaine d’entreprises sur la liste   Budget 2010 - Privatisation: Une dizaine d’entreprises sur la liste Icon_minitimeSam 17 Oct - 16:50

Au total, 10 sociétés sont sur la liste des entreprises à privatiser.

Audit et évaluation bouclé
- La Société des sels de Mohammédia
- La Société chérifienne des sels
- La Cotef,

En cours d’audit
- Sococharbo
- Biopharma
- La Sonacos .

Sur la liste des privatisables l’on retrouve aussi :
- Maroc Telecom, dans laquelle l’Etat détient encore 30% du capital,
- Marsa Maroc.

Généralement, le processus nécessite du temps, car, avant de procéder à toute opération de privatisation certaines procédures sont nécessaires. La première étape à franchir est le pré-transfert durant lequel l’audit et l’évaluation de la société sont menés.

Le schéma de transfert et le prix minimum de cession sont fixés à ce moment. Vient par la suite l’étape du transfert proprement dit. Celui-ci s’opère via un appel d’offres ou via le marché financier à travers une offre publique de vente ou par une attribution directe. Tout dépend de l’entreprise. Dans le cas d’activités sensibles, l’Etat peut choisir de garder le contrôle et ouvrir une partie du capital seulement.

L’opération de privatisation ne s’arrête pas au transfert, un suivi est réalisé sur une durée de 5 à 10 ans. Il permet de contrôler les engagements contractuels de l’acquéreur en matière notamment d’investissements et de sauvegarde de l’emploi.

Sur les 15 dernières années, soit depuis 1993, 47 sociétés et 26 établissements hôteliers ont été transférés au secteur privé et ce, à travers 107 opérations de privatisation. Ce qui a engendré une manne de plus de 87,6 milliards de dirhams.

Le pic est enregistré en 2001 avec 23,3 milliards de dirhams. Ce qui correspond à la cession de 35% de Maroc Telecom à Vivendi Universal. Un deuxième pic est également constaté en 2003 avec des recettes qui ont totalisé 14,1 milliards de dirhams. A l’origine, la cession de 80% du capital de la Régie des Tabacs .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Budget 2010 - Privatisation: Une dizaine d’entreprises sur la liste Empty
MessageSujet: Re: Budget 2010 - Privatisation: Une dizaine d’entreprises sur la liste   Budget 2010 - Privatisation: Une dizaine d’entreprises sur la liste Icon_minitimeJeu 31 Mar - 18:02

L’Etat vient d’annoncer le transfert de la Société de sel de Mohammédia (SSM) du statut d’entreprise publique au secteur privé.

La Société de sel de Mohammédia présenterait un potentiel réel. Elle intéresserait plusieurs investisseurs. Les réserves de sel peuvent être converties en infrastructures de stockage des produits pétroliers.

Concrètement, SSM (dont les audits ont été déjà lancés en 2010) fera l’objet de cession totale de son capital (45,3 millions de DH). Le ministère des Finances cédera ainsi quelque 453.000 actions entièrement détenues par l’Office national des hydrocarbures et des mines (Onym).
Les candidats en lice ont jusqu’au 13 juin prochain pour déposer leur offre technique et financière. L’offre est évaluée à un minimum de 450 millions de DH pour les 453.000 actions émises. Au final, la Société de sel de Mohammédia sera vendue au mieux-disant.

Conformément aux conditions de l’appel d’offres lancé par le département des Finances, tout opérateur soumissionnaire devra opérer dans le secteur des gisements de sel, des marais salants, dans le secteur de l’exploitation minière ou encore le secteur de la chimie et parachimie. L’appel d’offres est également ouvert aux consortiums.

Depuis 2008, aucune opération de privatisation ou d’ouverture de capital n’a été réalisée. Ce qui s’explique en partie par la conjoncture internationale jugée peu propice à ce genre d’opération. Si aujourd’hui la société de sel de Mohammédia est en cours de privatisation, d’autres sont en stand-by.

Sur la liste des privatisables :
CIH,
Maroc Telecom,
Marsa Maroc
La Société commerciale de charbon de bois (Sococharbo).

Depuis les premières privatisations enclenchées en 1993, les opérations de cession des participations de l’Etat dans les entreprises publiques et les licences télécoms ont drainé 101 milliards de dirhams de recettes.

Fiche technique
SSM a été créée en 1974. L’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 120 millions de DH en 2010. La même année, elle a produit quelque 600.000 tonnes de gros sels. Sa marge nette est passée à 55% durant l’exercice écoulé. La moitié du chiffre d’affaires de SSM est réalisée à l’export.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Budget 2010 - Privatisation: Une dizaine d’entreprises sur la liste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Economie et entreprises.ma-
Sauter vers: