MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juillet 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Le Deal du moment : -30%
Ecran PC Gamer Incurvé – VIEWSONIC VX3218 ...
Voir le deal
189 €

 

 Traque aux étiquettes mensongères

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Traque aux étiquettes mensongères  Empty
MessageSujet: Traque aux étiquettes mensongères    Traque aux étiquettes mensongères  Icon_minitimeVen 5 Aoû - 2:24

L’UE se penche sur les étiquettes sur les produits alimentaires. Il est en effet monnaie courante de trouver des allégations du genre :
« Produit amincissant »,
« Réduit le taux de cholestérol »,
« Renforce les os »
« Facilite la circulation du sang »…

Ce qui a sérieusement alerté l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), qui accuse les fabricants de jouer sur des vertus médicales et biologiques infondées pour booster les ventes de leurs produits.

L’EFSA a donc décidé de passer au crible plusieurs produits de consommation susceptibles de contenir ce type d’écrits. Depuis 2008, elle s’est chargée de donner un avis scientifique sur le sujet. Les industriels de chaque pays de l’Union ont fourni à leurs États respectifs, qui les transmettaient à l’EFSA, les informations qu’ils souhaitaient pouvoir utiliser ainsi que la bibliographie scientifique des produits concernés. C’est donc près de 44.000 dossiers qui ont été déposés sur le bureau de l’Autorité européenne, contenant parfois des documents incomplets ou des argumentaires dénués de fondement. Après avoir fait le tri dans ces dossiers, l’EFSA a remis son rapport le jeudi 28 juillet : sur les 2.760 indications nutritionnelles étudiées, 510 seulement se sont avérées scientifiquement prouvées !

John Dalli, le commissaire européen en charge de la santé, a déclaré vouloir «réguler un marché opaque». La liste finale des produits devrait être établie dans quelques mois par les Etats membres, sur proposition de la Commission. Sachant que les industriels auront encore six mois pour s’adapter, la mise en œuvre réelle de la mesure devrait intervenir début 2013.

Pour l’industriel condamné pour « pratiques commerciales trompeuses », l’amende pourrait atteindre les 375.000 euros !

En France, les associations de défense des consommateurs avaient également criées gare quant à la dangerosité de ce phénomène. La justice avait même donné raison à une association, en qualifiant l’étiquette d’une barre énergétique de publicité mensongère. La dite étiquette contenait l’inscription « Booste la mémoire »…Toujours en France, l’association nationale de consommateurs et d’usagers (CLCV), une des plus importantes du genre dans l’Hexagone, est actuellement en procès contre un fabricant de produits laitiers qui fait l’apologie d’un « principe actif révolutionnaire qui vous aide à manger moins pendant le repas suivant »…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Traque aux étiquettes mensongères  Empty
MessageSujet: Re: Traque aux étiquettes mensongères    Traque aux étiquettes mensongères  Icon_minitimeLun 21 Mai - 12:32

Le consommateur est bombardé, de messages vantant les mérites des produits sans toujours être certain de la véracité des bienfaits avancés.

La Commission européenne a en effet adopté, mercredi 16 mai, une liste de 222 allégations de santé.

Ces slogans, passés au filtre de la Commission, sont désormais autorisés sur les étiquettes, les emballages et les publicités pour les produits alimentaires.

L'initiative vise à mettre fin aux affirmations trompeuses et à simplifier la tache des autorités chargées de faire respecter la législation. Elles "pourront désormais s'appuyer sur une liste unique d'allégations, assorties des conditions de leur utilisation", selon la Commission.

C'est notamment à la demande d'associations de consommateurs que l'Union européenne a cherché à mettre de l'ordre dans ce secteur, en répertoriant les allégations "sur la base d'avis scientifiques solides", a indiqué la Commission.

Dans son numéro Hors série d'octobre 2011, Le magazine 60 millions de consommateurs avait ainsi traqué les slogans trompeurs utilisés par les industriels pour vanter leurs produits.

1 600 ALLÉGATIONS DE SANTÉ INTERDITES

La liste établie par la Commission comprend 222 allégations qui seront autorisées dans les 27 pays de l'UE. Les fabricants disposent d'une période de 6 mois pour adapter les étiquetages et les publicités.

"A partir du début du mois de décembre , toutes les allégations qui ne sont pas autorisées ou à l'examen seront interdites", a précisé la Commission.

Le processus de validation a été lancé en 2008. Les Etats membres de l'UE ont soumis une liste de 44 000 allégations de santé, que la Commission a réduit à 4 600. Sur celles-ci, 222 ont reçu le feu vert, plus de 1 600 ont été interdites, tandis que l'examen se poursuit pour 2 200 autres. La liste des allégations autorisées (en anglais) peut être consultée en ligne sur le site de la Commission.

Et il n'y pas que l'alimentaire

Des publicités passant régulièrement sur les chaînes américaines assuraient que faire de l'exercice en Skechers permettait de perdre du poids et d'affermir les muscles fessiers. Un spot diffusé l'an dernier pendant le Super Bowl, la finale du championnat de football américain, mettait en scène la starlette Kim Kardashian chaussant des Skechers pour ses exercices physiques. L'entreprise souligne dans un communiqué qu'elle nie les allégations de "publicité mensongère" et continue de soutenir les vertus de sa ligne Shape-Ups.

"Les consommateurs ne devraient pas être trompés et poussés à payer plus pour des produits qui promettent, faussement, de leur faire perdre du poids, entre autres choses", a réagi la ministre de la justice de l'Etat de Californie, Kamala Harris.

L'an dernier, une autre marque de baskets, Reebok, avait dû faire face à des plaintes similaires. La firme avait alors provisionné 25 millions de dollars pour prendre en charge le remboursement des clients mécontents de ses modèles EasyTone et RunTone, rappelle The Huffington Post.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Traque aux étiquettes mensongères
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hajj 2009 : comment repérer les publicités mensongères ?
» Les étiquettes électroniques dites "RFID" et la vie privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: _Alerte conso.fr-
Sauter vers: