MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juillet 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Le Deal du moment :
L’édition Collector de la BD Saint Seiya ...
Voir le deal

 

 L'UMP courtise activement l'électorat musulman

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

L'UMP courtise activement l'électorat musulman Empty
MessageSujet: L'UMP courtise activement l'électorat musulman   L'UMP courtise activement l'électorat musulman Icon_minitimeLun 26 Mar - 11:35

(Il s'agit d'un article sur lemonde.fr publié avant les tueries de Toulouse et Montauban )

Le Canard enchaîné du 14 mars affirme dans un article que des "bus halal", transportant de manière séparée des hommes et des femmes auraient été affrétés à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en direction de Villepinte.

La nouvelle faisait immédiatement réagir le Mouvement des jeunes socialistes qui dénonçait sur son site "les bus de la honte" et "le jeu malsain et dangereux" de l'UMP.

Contacté par le Monde.fr, Patrick Karam, responsable diversité de la campagne Sarkozy, infirmait l'information. "A aucun moment, nous n'avons pratiqué ce type de séparation. Nous avons simplement mis à disposition des bus spécifiques pour certaines associations musulmanes", explique-t-il. M'hammed Henniche confirme: "Il n'y a pas eu de bus séparé". Le secrétaire général de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM93) explique que le bus parti de Montreuil ne comprenant que des femmes avait été réservé par un centre de formation pour femmes. Ses adhérentes étant arrivées en groupe, elles ont occupé un des bus disponibles.

"FAIRE VENIR DES MUSULMANS"

Les deux hommes confirment en revanche l'existence d'une campagne spécifique de l'UMP en direction des musulmans. Un activisme ciblant particulièrement les mosquées et leurs responsables.

M. Karam aurait pris contact en octobre 2011, via l'UAM93, avec un grand nombre d'associations cultuelles, afin de chercher leur appui. En janvier, il a proposé à ce premier cercle de contacts de mobiliser pour le meeting de Villepinte.

M. Henniche en faisait partie mais "sans impliquer l'UAM93". "Faire venir des musulmans à une réunion de l'UMP pour changer son regard, c'est un objectif louable. On les a aidés en leur donnant des numéros de télélphone, en organisant des réunions... Au final, ceux qui y sont allés ont trouvé l'ambiance formidable. S'il n'y avait pas eu les déclarations de Guéant sur le halal, ça aurait vraiment marché", avoue ce responsable musulman qui dit avoir de bonnes relations à droite comme à gauche.

Une vingtaine de bus auraient ainsi été affrétés par l'UMP pour des associations musulmanes, laïques et cultuelles, d'Ile-de-France dont une quinzaine pour le seul 93. Patrick Karam confirme ce travail spécifique en direction des "Français musulmans" et le revendique. "Nous avons 43 comités de soutien de Français musulmans en France. 220 responsables gérant des mosquées soutiennent Nicolas Sarkozy et au Bourget nous avions 800 musulmans venus de la part des mosquées", assure cet inspecteur général de la jeunesse et des sports.

"HOLLANDE VEUT ÉTOUFFER LES RELIGIONS"

A ses yeux, mobiliser "pour la diversité" justifie ces opérations de séduction. "Dans notre campagne, il faut que tous les Français y soient, les musulmans comme les juifs de France. Nous avons trois réseaux musulmans et un comité juif ", certifie M. Karam.

Ainsi, il y a bien eu des argumentaires adressés aux musulmans vantant les "dix bonnes raisons de ne pas voter François Hollande" comme l'évoque Le Canard enchaîné. M. Henniche ajoute que les réseaux ont envoyé des SMS dénonçant François Hollande comme celui qui "veut étouffer les religions", qui "s'oppose à la finance islamique" ou celui qui "me préfère immigré mais pas musulman".

"Le comité juif a fait la même chose. Chaque comité de soutien fait campagne à sa façon via les médias communautaires", justifie M. Karam.

A l'UMP, on dément pourtant fermement toute "démarche spécifique" envers la communauté musulmane. "Je n'ai pas eu connaissance de mise en place de transports particuliers ; l'UMP a mis à disposition des bus pour les fédérations. Le reste n'est pas de notre fait", assure Jérome Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé. Ajoutant cependant: "Si des gens décident de se regrouper par affinité, c'est leur décision".

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

L'UMP courtise activement l'électorat musulman Empty
MessageSujet: Re: L'UMP courtise activement l'électorat musulman   L'UMP courtise activement l'électorat musulman Icon_minitimeMer 2 Mai - 12:19

"J'ai vu que M. Hollande (...) parle beaucoup du Front national. Mais que dit-il, lui, quand Tariq Ramadan ose appeler à voter pour François Hollande ? Tariq Ramadan, l'homme avec qui j'ai débattu, qui proposait un moratoire sur la lapidation de la femme adultère ? C'est monstrueux ! Voilà un homme qui appelle à voter pour François Hollande. Je n'ai pas entendu François Hollande dire que cela le gênait". Ces propos étaient ceux de Nicolas Sarkozy, invité mercredi soir sur TF1.

Nicolas Sarkozy "a cité Tariq Ramadan comme ayant appelé à voter pour moi ce qui est faux (...) Amalgames, mensonges... Comment l'admettre ?", a dénoncé jeudi matin François Hollande sur France Info. "Il n'a jamais cité mon nom, ce Tariq Ramadan, qui ne vote même pas en France, et je n'ai pas à me justifier quand un individu peut dire qu'il n'aime pas le pouvoir sortant".

La veille déjà, son directeur de la communication, Manuel Valls, avait dénoncé les "mensonges éhontés" du président-candidat. "Il s'agit de contre-vérités particulièrement graves. Dans la bouche d'un président de la République et d'un candidat, ces mensonges visent à créer un climat de tension et de haine", avait jugé le député de l'Essonne. Selon lui, "en agissant de la sorte, le candidat sortant montre son affolement, mais surtout la course-poursuite qu'il livre aux idées du FN. C'est indigne et il est temps que tous ceux qui ne supportent plus ces discours de haine et de provocation se rassemblent pour changer de président le 6 mai".

Mais qu'a dit au juste l'intellectuel musulman suisse dont le nom se retrouve ainsi au coeur de la campagne présidentielle ?
Tariq Ramadan, qui a participé le 7 avril dernier à la Rencontre annuelle de l'Union des organisations islamiques de France au Bourget, avait estimé "qu'au lieu de parler de viande halal, de burqa, d'identité nationale et de diviser la France", il fallait "l'unir". Il avait également évoqué "la majorité de Français qui n'est pas satisfaite depuis 5 ans", critiquant en creux le président Sarkozy, mais sans le nommer, pas plus qu'il n'avait nommé François Hollande.

Une polémique sur les soutiens supposés de François Hollande qui rappelle en tout cas beaucoup cette autre, également lancée mercredi : deux députés de l'UMP, Eric Ciotti et Franck Riester, ont dénoncé "un appel" supposé "de 700 mosquées" à voter en faveur de François Hollande. "Avec François Hollande, le vote communautaire est en marche", dénonçait le premier. Quant au second, secrétaire national de l'UMP, il assurait dans un communiqué que "selon le site internet de l'hebdomadaire Marianne 2, repris par le site newsoftunisia.com, des recteurs regroupant 700 mosquées auraient ouvertement appelé leurs fidèles à voter pour François Hollande". Plus prudent sur I-Télé, le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, a usé du conditionnel et dit "s'inquiéter" du vote communautaire au vu de "certaines informations où paraît-il, les recteurs de mosquées appelleraient à voter pour François Hollande".

Mais le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, a déclaré mercredi qu'il ne possédait "aucune information concernant un appel à voter pour un candidat". "Les mosquées et les institutions religieuses doivent observer la stricte neutralité à l'égard des candidats dans le respect des principes de laïcité", a-t-il ajouté. Abdallah Zekri, président de l'observatoire de l'islamophobie, rattaché au CFCM, a affirmé que "200 responsables d'associations culturelles ou cultuelles, dont quelques imams, avaient appelé à voter mais sans désigner de candidat". Le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, avait par ailleurs appelé lundi à ne pas laisser les institutions musulmanes s'immiscer dans l'élection présidentielle.

La semaine précédant le 1er tour, plus d'une vingtaine d'imams avaient engagé leurs fidèles à se rendre massivement aux urnes. Seules positions connues jusqu'ici : le recteur d'une mosquée parisienne avait appelé les musulmans de France à "un vote massif halal", pour "défendre notre dignité contre l'islamophobie et la stigmatisation des membres de notre communauté", tandis que celui de la mosquée de La Défense conseillait le "vote utile", à savoir "François Hollande".

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

L'UMP courtise activement l'électorat musulman Empty
MessageSujet: Re: L'UMP courtise activement l'électorat musulman   L'UMP courtise activement l'électorat musulman Icon_minitimeLun 7 Mai - 22:46

Selon un sondage Harris interactive réalisé pour l'hebdomadaire La Vie, dimanche 6 mai, 79% des catholiques pratiquants réguliers (fidèles allant à la messe au moins une fois par mois) ont voté pour Nicolas Sarkozy.

C'est aussi le cas pour 62% des pratiquants occasionnels (qui se rendent à la messe moins d'une fois par mois). Cette enquête a été réalisée en ligne sur un échantillon de 2597 personnes inscrites sur les listes électorales.

Un sondage publié entre les deux tours pour ce même journal montrait que 47% des catholiques pratiquants s'étaient prononcés pour M.Sarkozy (contre 26,9% pour l'ensemble des Français), que 14% d'entre eux avaient choisi le candidat socialiste et 17% le candidat du Modem, François Bayrou.

Si les catholiques pratiquants réguliers semblent relativement résister au vote pour le Front national en lui accordant 15% de leurs suffrages (contre 18,5% au niveau national), les pratiquants occasionnels lui donnent 21% de leurs voix, marquant une hausse régulière de cette partie de la population pour le vote pour l'extrême-droite.

"Deux points non négociables" et islam

Ce sondage montrait également que les catholiques mettaient au rang de leurs priorités la lutte contre les déficits, l'emploi l'Europe et l'immigration.

Si la doctrine officielle de l'Eglise catholique prône tout à la fois une régulation des migrations et un accueil digne de l'immigré, l'insistance de la droite à assimiler immigration et islam a pu rencontrer un écho chez des catholiques inquiets de la présence croissante de l'islam en France.

Le positionnement des catholiques pratiquants à droite est traditionnel. Mais, dans cette campagne, l'annonce par François Hollande de favoriser le mariage homosexuel et d'assouplir la loi Leonetti sur la fin de vie a renforcé les clivages entre droite et gauche.

Certains évêques, comme celui de Blois, Mgr Maurice de Germiny, ont d'ailleurs, entre les deux tours, clairement attiré l'attention sur ces deux points jugés "non négociables", qualificatifs que récuse pourtant désormais une partie de l'Eglise catholique. "J’estime de mon devoir d’évêque d’appeler, une fois encore, les électeurs à être cohérents avec leur foi et ce sur deux points non négociables : droit des personnes âgées, malades ou dépendantes d’être accompagnées et soignées jusqu’au terme naturel de leur vie, sans acharnement thérapeutique ni euthanasie; droit des enfants d’être conçus et élevés par un père et une mère".

Selon le sondage de La Vie, 40% des catholiques pratiquants réguliers indiquent que ces questions ont pesé quand ils se sont rendus aux urnes, dimanche 6 mai contre un quart de l’ensemble des Français qui ont accordé une importance particulière à ces enjeux.

Dans un entretien à Radio Vatican, lundi 7 mai, le porte-parole de la conférence des évêques de France, Bernard Podvin a regretté que "certaines questions graves n’aient pas été abordées durant cette campagne comme la cohésion sociale, les questions internationales, le respect de la vie ou le rapport au handicap".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé





L'UMP courtise activement l'électorat musulman Empty
MessageSujet: Re: L'UMP courtise activement l'électorat musulman   L'UMP courtise activement l'électorat musulman Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'UMP courtise activement l'électorat musulman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le calendrier controversé musulman
» Un collège privé musulman à Toulouse
» Un chercheur sur le monde musulman en passe d'être sanctionné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Religion.fr-
Sauter vers: