MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juin 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ ...
Voir le deal
71.99 €

 

 Les actions anti-sécheresse au Maroc

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Les actions anti-sécheresse au Maroc  Empty
MessageSujet: Les actions anti-sécheresse au Maroc    Les actions anti-sécheresse au Maroc  Icon_minitimeMar 24 Avr - 15:44

La conjoncture est difficile : Le gel, la sécheresse… les agriculteurs sont confrontés durement depuis plusieurs semaines aux aléas climatiques. Et aucune région au Maroc n’est malheureusement épargnée.


Les autorités de tutelle ont mis au point un plan anti-sécheresse mais ce n’est pas suffisant. L’accompagnement des petits producteurs est nécessaire, sinon le monde rural serait confronté à des problèmes sociaux.

La production céréalière du Maroc devrait chuter de près de moitié pour l'année 2012-2013 par rapport à la récolte précédente en raison de la sécheresse, a déclaré mardi le ministre de l'agriculture Abdelaziz Akhennouch.

La production devrait atteindre de 48 millions de quintaux contre 88 millions de quintaux au cours de la campagne 2010-2011, a-t-il dit dans un discours à l'ouverture des assises annuelles de l'agriculture qui se tiennent à Meknes (centre).

Le ministre a qualifié l'actuelle saison agricole de particulière en raison du déficit pluviométrique enrégistré entre les mois de janvier et mars 2012.

Pour soutenir les agriculteurs marocains, l'Etat a débloqué une enveloppe budgétaire de 1,35 milliard de dirham (123 millions d'euros) dont une grande partie a été réservée à la préservation du cheptel, a ajouté le ministre.

L'agriculture représente environ 15% du PIB du Maroc, un pays de quelque 33 millions d'habitants, et emploie près d'un marocain sur deux.

L'agriculture marocaine, notamment les céréales dont le royaume est un grand consommateur, dépend grandement des pluies qui ont été très faibles cet hiver, à l'exception des dernières semaines.

Ce déficit va obliger l'Etat à importer de grandes quantités de blé, aggravant encore plus le déficit de la balance commerciale du pays et qui importe déjà la quasi-totalité de son pétrole.

M. Akhennouch a assuré toutefois que la production des autres filières agricoles, en particulier les arbres fruitiers et les légumineuses, sont en progression notable.

A cet effet, des mesures complémentaires proposées par le crédit agricole (CAM) ont été examinées avec la tutelle et seront déployées en même temps avec le plan anti-sécheresse.

La banque cible outre l’élevage, le lancement de certaines cultures de soudure et les soins à l’arboriculture. Au total, un montant de 1 milliard de DH sera affecté à ces actions. Ce financement s’adosse sur les subventions de l’Etat.

Dans le détail, il s’agit de crédits annuels visant 3 axes :

1- Les cultures de printemps. Dénommé «Filaha Rabiya», le produit est destiné au financement des légumineuses, du tournesol, des pommes de terre, du melon et autres maraîchages. Il s’adresse à tous les petits producteurs. Bien évidemment, ceux qui ont bénéficié de crédits de campagne et ayant été affectés par les aléas climatiques mais aussi les agriculteurs qui veulent adhérer au programme des cultures de printemps. Pour le moment, l’enveloppe dédiée à ce programme a été arrêtée à 400 millions de DH. Le taux d’intérêt qui sera appliqué, 5% est celui appliqué au meilleur client de la banque car il ne comporte pas la prime de risque. Mais, c’est aussi le taux minimum accepté par Bank Al Maghreb.

2- La sauvegarde de l’élevage : Baptisé «Laksiba», le produit est destiné au cheptel d’embouche et de production laitière. L’objectif est de permettre aux éleveurs de faire face aux besoins en aliments de bétail, en cultures fourragères et en soins vétérinaires. C’est aussi des actions qui se greffent sur les subventions de l’Etat dédiées au cheptel. Actions, auxquelles seront réservés 300 millions de DH

3- Les frais d’entretien des plantations. Ce dernier axe appelé «Ghars» se taille le reste soit 300 millions de DH.

Le CAM promet par ailleurs des procédures simplifiées, la célérité dans le traitement des dossiers et l’exonération des frais de dossier.


Dernière édition par Admin le Mer 25 Avr - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Les actions anti-sécheresse au Maroc  Empty
MessageSujet: Re: Les actions anti-sécheresse au Maroc    Les actions anti-sécheresse au Maroc  Icon_minitimeMar 24 Avr - 15:48

Pour le CAM, les 3 milliards de DH programmés au titre de l’année 2012 seront engagés.

Ce financement se fera selon la segmentation de la clientèle adoptée par le groupe suite à la restructuration de la banque et à la mise à niveau financière des petits et moyens agriculteurs.

Le Maroc compte près de 1,5 million d’exploitations agricoles, le CAM intervient de manière différenciée.

Pour les exploitations bancales (10%) ils sont éligibles au crédit bancaire. 14 milliards de DH sont mis à leur disposition.


Pour les micro-exploitations agricoles (40%), dont l’essentiel des revenus, ne provient pas de l’agriculture, la formule est le micro-crédit via la fondation Ardi. 1 milliard de dirhams est destiné à la micro-finance.

Pour les exploitations situées entre les deux catégories (50%) et qui ne répondent ni à l’approche bancaire classique ni à la micro-finance, le CAM a créé la Société de financement du développement agricole, plus connue sous la dénomination Tamwil El Fellah. La masse des petits agriculteurs couverte par Tamwil El Fellah se voit attribuer 5 milliards de DH A travers ces 3 systèmes de
financement le CAM s’est engagé à mobiliser 20 milliards de DH sur la période 2009-2013.

Le CAM va lancer une grande opération de bancarisation des agriculteurs et des ruraux. Hissab El Fellah, c’est le nom du nouveau produit offre un ensemble de services bancaires à des coûts jugés avantageux. Pour drainer le maximum de clients, c’est la banque qui
va à leur rencontre. La formule est de monter de mini-agences dans les principaux souks ruraux. Au total, il est prévu de s’installer dans 100 points de vente à travers le Maroc. L’objectif est d’ouvrir à terme 100.000 comptes bancaires.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Les actions anti-sécheresse au Maroc  Empty
MessageSujet: Re: Les actions anti-sécheresse au Maroc    Les actions anti-sécheresse au Maroc  Icon_minitimeMar 26 Juin - 23:12

La Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurances (MAMDA) a donné le 11 juin à Agadir le coup d’envoi de l’opération d’indemnisation des agriculteurs sinistrés ayant souscrit à l’assurance multirisque climatique.

Pour l’heure des chèques ont été remis à une vingtaine d’agriculteurs du Souss Massa Draa. Ce processus démarre simultanément dans la région et celle de Guelmim-Smara.

10.000 agriculteurs sont concernés dans la zone.

Les représentants de l’assureur expliquent pour leur part que l’évaluation de la perte engendrée dans les parcelles assurées a été accomplie au préalable par des experts spécialisés dans l’assurance agricole. Et ce, suite à la déclaration communale de sinistre par l’Etat et à la convention de partenariat signée, en août 2011, entre ce dernier et la MAMDA pour la commercialisation de l’assurance multirisque climatique.

Une des mesures engagées dans le cadre du Plan Maroc Vert pour réduire la vulnérabilité des petits agriculteurs face aux aléas climatiques.

Pour les autres régions, les expertises sont quasiment finalisées et les indemnisations seront effectuées au cours de ce mois de juin.

L’objectif est de permettre aux agriculteurs d’entamer dans de bonnes conditions la campagne agricole 2012-2013, soulignent les responsables.

A noter que l’assurance multirisque climatique bénéficie d’une subvention à la prime de l’Etat comprise entre 53 et 90%, en fonction du niveau de garantie retenu. Ainsi, le petit agriculteur peut bénéficier d’un capital garanti à hauteur de 1.450 DH pour une cotisation de 26 DH/ha. Pour les niveaux de garantie supérieurs, les montants de cotisation se situeront entre 183 et 368 DH/hectare.

La convention signée prévoit une superficie assurée de 300.000 ha pour cette campagne 2011-2012, avec un objectif prévisionnel de un million d’hectares à l’horizon 2015.

Selon les chiffres de la MAMDA, le produit a connu un engouement auprès des agriculteurs. Les souscriptions pour cette première campagne ont vu l’objectif de 300.000 ha dépassé, avec plus de 20.000 agriculteurs assurés.

Les cultures concernées étant majoritairement céréalières. La MAMDA compte étoffer son offre d’ici 2013 en lançant des produits pour l’arboriculture et le maraîchage.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé





Les actions anti-sécheresse au Maroc  Empty
MessageSujet: Re: Les actions anti-sécheresse au Maroc    Les actions anti-sécheresse au Maroc  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les actions anti-sécheresse au Maroc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pro et anti TGV au Maroc : la guerre des chiffres
» Actions de solidarité ramadan 2012
» Yves Rocher lance 2 actions en faveur de l’environnemt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Administation et services de l'état.ma-
Sauter vers: