MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juin 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
-47%
Le deal à ne pas rater :
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
7.99 € 14.99 €
Voir le deal

 

 Peut on être puissant et honnête

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Peut on être puissant et honnête  Empty
MessageSujet: Peut on être puissant et honnête    Peut on être puissant et honnête  Icon_minitimeLun 16 Jan - 18:28

et peut on être pauvre et honnête ?

Je liste une certains nombres de cas pour comprendre mon interrogation :

- Un MRE sexagénaire de Perpignan est décédé en décembre 2011, quelques heures après avoir découvert que son terrain à Fès lui avait été volé par un escroc qui y a ensuite construit un immeuble de deux étages.

- L’autre fois en parlant à un proche au Maroc, il se précipitait à vendre un terrain parce qu’il a été rattrapé par les constructions et que les gens se faisaient la course qui va construire le premier une parcelle pour en faire la mienne.

- Les habitants des bidonvilles qui ont accepté de quitter leur berraqua pour un logement en contractant un crédit Fogarim refusent de payer leurs traites. Ils considèrent que les logements octroyés sont un cadeau de l’Etat en contrepartie de leur acceptation de quitter le bidonville.

- Sans parler des situations des bidons villes où lors du recensement la famille triple d’effectif pour avoir un maximum de terrain. Et une fois les terrains proposés les vautours de l’immobilier les rachète à ces personnes et leur indiquent ou s’installer pour profiter une deuxième fois du programme.

- Que dire de ces délits d’initiés à répétition où les grands commis de l’état une fois qu’ils ont connaissance d’un grand projet se présentent et achètent les propriétés de leurs habitants pour deux fois rien pour les revendre plus tard à l’état pour les besoin du projet en réalisant des milliards de différence

- Ces situations sont l’œuvre de puissants qui ne se rassasient pas d’argent ou de gens pauvres qui trouvent là une occasion à ne pas rater pour améliorer leur situation.

Dans le premier cas, les autorités vont vous conseiller d’abandonner parce que ces gens là sont protégés et peuvent vous faire très mal, dans le second, ils vont invoquer la précarité des occupants.

Alors que faire si on est n’est puissant ni pauvre : Mourir de fe9ssa ?

L’état conseille de passer par un notaire. Par exemple, explique-t-il, il vaut mieux payer dès le départ 5000 ou 10 000 DH à un notaire pour protéger sa propriété que de se retrouver dans une bataille judiciaire pour revendiquer son bien. Une bataille, qui au final sera non seulement beaucoup plus coûteuse, mais aussi interminable et douloureuse.


Dernière édition par Admin le Sam 14 Déc - 1:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
simo




Nombre de messages : 274
Points : 299
Réputation : 9
Date d'inscription : 07/05/2008

Peut on être puissant et honnête  Empty
MessageSujet: Re: Peut on être puissant et honnête    Peut on être puissant et honnête  Icon_minitimeSam 21 Jan - 13:50

Un point commun entre ces situations c'est la terre. Il faut bien chercher les explications de ce lien qu'on avec la terre.

Car dés qu'il s'agit de terre, c'est la cata : des familles déchirées, des gens en costumes cravate avec un comportement de truands, tous les repères disparaissent.

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Peut on être puissant et honnête  Empty
MessageSujet: Re: Peut on être puissant et honnête    Peut on être puissant et honnête  Icon_minitimeJeu 26 Jan - 14:04

Puisque tu parlais de rapport avec la terre, un projet de loi qui ambitionne de mettre de l'ordre :

Après l’entrée en vigueur de la loi 14-07 relative à la conservation foncière qui a codifié la réglementation en matière de procédure d’immatriculations de biens immeubles, une autre loi tout aussi déterminante en matière de droit foncier est entrée en vigueur ces dernières semaines. Il s’agit de la loi 39-08 portant code des droits réels qui a été publiée au Bulletin officiel du 24 novembre 2011. Celle-ci ne devrait en fait pleinement entrer en vigueur que 6 mois après sa parution au BO (soit le 24 mai 2012). Un délai qui semble avoir été dicté par la nécessité de laisser aux intéressés une marge de temps pour s’acclimater à la nouvelle loi.

Il faut dire que celle-ci, immobilisée dans les tiroirs du ministère de la justice depuis plus de 12 ans, a introduit à travers ses 334 articles une multitude de nouveautés en matière de législation des droits détenus sur des biens immeubles (droit de propriété, usufruit…).

Le premier apport de taille réside dans la codification pour la première fois des règles régissant les biens non immatriculés. Car, «s’il existait jusqu’à présent des textes de loi régissant les droits réels sur les biens immeubles immatriculés, les biens non immatriculés ne bénéficiaient pas jusqu’ici d’un cadre légal ou du moins d’une législation bien délimitée et unifiée », explique-t-on auprès des concepteurs de la nouvelle loi. Un grave vide juridique surtout lorsqu’on sait qu’entre les zones dépendant d’organismes étatiques mais ne disposant pas de titre foncier et le milieu rural où des terres ont pour seul titre de reconnaissance un acte adoulaire, les biens non immatriculés représentent à ce jour plus de 70% du sol national, selon des estimations récurrentes.

En fait, dans la pratique, les droits réels ont jusqu’à présent été régis par une multitude de référentiels, constitués par les préceptes du rite malékite, la jurisprudence des jurisconsultes, le dahir des obligations et contrats (DOC) ou encore les us et coutumes. «Cette multitude de sources, et du fait du fort pouvoir discrétionnaire qu’elle octroyait aux juges, aboutissait à des traitements non similaires, voire contradictoires, des cas qui se posent à la justice», justifie-t-on auprès des concepteurs de la nouvelle loi. A présent, un référentiel unique est déterminé pour les biens non immatriculés afin que les juges puissent se référer à un code unique dans leurs jugements.

Même pour les biens immatriculés, la nouvelle loi apporte des compléments sans toutefois modifier les grands principes de base des textes préexistants. A titre d’exemple, le droit d’emphytéose (qui confère à son titulaire la jouissance d’un bien immeuble qui appartient à une autre personne contre le paiement d’une redevance annuelle, en argent ou en nature) était défini comme étant un bail de longue durée de plus de 18 ans et de moins de 99 ans dans les anciens textes encadrant les biens immatriculés. A présent, avec la nouvelle loi, la durée de ce droit est établie entre 10 ans et 40 ans et, grande nouveauté, il est à présent possible de céder ou d’hypothéquer ce droit lorsqu’il est inscrit à la conservation foncière.

En somme, le nouveau code devient le premier du genre à instaurer une législation unifiée s’appliquant autant aux biens immeubles immatriculés qu’à ceux non immatriculés. Plus en détail, dans son contenu, il dresse d’abord une liste des droits réels usuels. Citons à titre d’exemple, en plus du droit de propriété, l’usufruit (droit de se servir d’un bien immeuble ou d’en percevoir les revenus sans s’en dessaisir) ou encore le droit de superficie (droit de propriété qu’a une personne sur les plantations et/ou constructions d’une autre qui demeure propriétaire du sol).

Plus que cela, dans un souci d’exhaustivité, le nouveau code inclut les droits coutumiers islamiques tels que le droit des Habous et le droit de «Zina», le droit de «Hawa» et de surélévation, et même «tous les droits coutumiers constitués de manière légale» avant l’adoption de la nouvelle loi, incluant l’ensemble de ces droits pour la première fois dans un cadre légal unifié. Le nouveau code dresse les caractéristiques de tous ces droits répertoriés ainsi que leurs modalités de constitution et d’extinction en prévoyant des traitements différenciés selon la nature des biens immeubles et selon qu’ils soient immatriculés ou pas.

Sur un registre non moins important, la nouvelle loi codifie la donation et la donation aumônière pour laquelle aucun référentiel juridique n’existait jusqu’à présent s’agissant autant de biens immatriculés que non immatriculés. Elle introduit également de nouvelles dispositions s’agissant de partages de biens en indivision lesquels n’étaient régis jusqu’à présent que par le DOC.


Maroc - Terrains non immatriculés : Les actes authentiques désormais obligatoires

C’est l’une des nouveautés les plus déterminantes du nouveau code des droits réels : l’obligation d’établir des actes authentiques lors de toutes les opérations portant sur les droits réels, qu’il s’agisse de biens immatriculés ou pas, alors qu’un acte sous seing privé était suffisant auparavant.

Ainsi, toute constitution de ces droits, leur cession, modification ou extinction ne peut désormais se faire qu’en vertu d’un acte authentique. Dans le même souci de sécurisation des droits réels, le nouveau code introduit des possibilités de passerelles afin de faire passer les biens non enregistrés dans le domaine immatriculé et profiter de la protection et des avantages que celui-ci procure.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé





Peut on être puissant et honnête  Empty
MessageSujet: Re: Peut on être puissant et honnête    Peut on être puissant et honnête  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Peut on être puissant et honnête
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une règle peut être injuste
» Pour votre santé : Accepteriez-vous une puce pareille ?
» Les allumettes : à ranger dans les musées peut être

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Argent.ma-
Sauter vers: