MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juillet 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

 

 L’union européenne a besoin de main d’œuvre

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

L’union européenne a besoin de main d’œuvre  Empty
MessageSujet: L’union européenne a besoin de main d’œuvre    L’union européenne a besoin de main d’œuvre  Icon_minitimeMer 11 Juil - 0:17

Elargir le champ d’intervention à l’international des services publics de recrutement. C’est une des recommandations du premier séminaire du projet Team tenu à Marrakech les 20 et 21 juin 2012.

Lancé en octobre 2011 il s’inscrit dans le cadre du programme «Migration et Asile» mis en place par l’Union européenne. Il se fixe pour objectif d’aider les pays bénéficiaires à développer la capacité d’intervention des services publics d’emploi.

Pour ce faire, Team devrait assurer aux pays bénéficiaires un accompagnement dans la mise en place de programmes institutionnels et opérationnels destinés à faciliter des flux migratoires légaux en matière de travail. 5 pays sont ciblés:
- la Tunisie,
- l’Egypte,
- l’Algérie,
- la Mauritanie
- et le Maroc.


En dépit de la crise qui fragilise la migration de travail vers l’Europe en particulier, le programme Team se projette vers l’avenir pour préparer les services publics de l’emploi à devenir des acteurs incontournables et reconnus dans les processus de migration de travail entre la région du Maghreb et l’Europe.

L’Allemagne pour des raisons démographiques aura besoin de quelque 6 millions de personnes en âge de travailler à l’horizon 2025 : https://mizania.forumdediscussions.com/t3423-lallemagne-terre-d-immigration-pour-les-europeens


Pour le Maroc, le projet Team va s’appuyer sur l’expertise de l’Anapec qui est en même temps membre du consortium menant le projet Team et aussi bénéficiaire de ce programme.

L'immigration sera nécessaire, étant donné notamment l'évolution de la démographie dans la plupart des pays européens. On estime qu'en 2030, sans nouvelle immigration, la population européenne en âge de travailler aura diminué de 12 %. Des chefs d'entreprise confient régulièrement leur difficulté à recruter des gens qualifiés alors même que le chômage est au plus haut.

L'Allemagne manque d'ingénieurs ; d'ici à 2020, le secteur européen de la santé devrait manquer de 2 millions de personnes.

Un rapport de l'OCDE vient de montrer que beaucoup de personnes susceptibles d'émigrer sont moins tentées par l'Europe et davantage par le Brésil, le Canada ou l'Australie, voire l'Angola ou le Mozambique.

La même OCDE montre d'ailleurs que la pression migratoire sur l'Europe s'allège.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

L’union européenne a besoin de main d’œuvre  Empty
MessageSujet: Re: L’union européenne a besoin de main d’œuvre    L’union européenne a besoin de main d’œuvre  Icon_minitimeMer 11 Juil - 0:17

« D'ici 2020, le taux de remplacement [de la population active, ndlr] ne sera plus que de 85% », a annoncé la ministre de belge de l’Emploi, Monica De Coninck, lundi 30 avril 2012, dans Sud Presse.

Conséquence : un appel à l’immigration pour pallier le déficit global généralisé de main d’œuvre.

L’analyse de la ministre belge de l’Emploi est très éloignée de ce sentiment diffus de rejet, elle se base sur un constat récent : depuis 2010, il n'y a plus assez de jeunes travailleurs âgés de 15 à 24 ans qui arrivent sur le marché de l'emploi pour remplacer les plus âgés qui le quittent, car « nous serons de moins en moins nombreux et nous vivrons de plus en plus longtemps », explique la ministre.

Monica De Coninck prévoit donc une baisse du nombre de chômeurs dans un premier temps mais, prévient-elle, « si nous n'y prenons garde, le risque est grand de voir cette évolution se retourner contre les travailleurs », avec des délocalisations d'entreprises qui ne trouvent plus de main-d’œuvre suffisante et l'allongement « sans fin » de la carrière. La ministre voit loin et veut organiser dès à présent la politique qui sera à même de pourvoir, à l’avenir, à cette pénurie.

« C'est un vrai défi pour notre pays. Nous devons attirer des candidats qui seront formés et diplômés, comme le font le Canada ou l'Australie. […] Il faut bien dire que nous attirons pour l'instant surtout des gens à qui on a dit 'non' ailleurs », estime Mme De Coninck. « Il faut une politique d'immigration économique claire, ce qui ne veut pas dire qu'elle est asociale », précise-t-elle.

En 2010 déjà, plus des deux tiers de la croissance de la population totale de l’Union européenne (2,7 pour mille) est réalisée par l’immigration.

Selon une analyse propespective des Nations Unies, la population active devrait décliner dans une grande partie des pays de l’Union européenne, y compris en Belgique. Toutefois une étude Serge Feld , professeur d'économie politique et de démographie à l'Université de Liège, estime que l’offre latente de main-d’œuvre en Belgique (c'est-à-dire toutes les personnes qui pourraient travailler, mais qui ne recherche pas de travail, comme les femmes aux foyers) est telle qu’il est peu probable qu’intervienne une pénurie générale de main-d’œuvre.

Néanmoins, un rapport de la Direction générale des politiques internes du parlement européen, en 2011, souligne que l’une des critiques récurrentes faite à la Belgique, concernant sa politique migratoire, est précisément de se concentrer essentiellement sur le recours aux effectifs nationaux existants pour répondre à la demande de main-d’œuvre, tandis que les migrants économiques sont choisis et employés au cas par cas même en cas de pénuries sont considérables.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
L’union européenne a besoin de main d’œuvre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pénurie de main-d'œuvre à Tanger, les entreprises ont du mal à recruter
» Union européenne : la Serbie va déposer sa candidature
» Neutralité du Net : Définition européenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Union européenne.fr-
Sauter vers: