MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juillet 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Le deal à ne pas rater :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : où le précommander ?
9.90 €
Voir le deal

 

 Enseignement supérieur : implantation d’établissements étrangers au Maroc

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Enseignement supérieur : implantation d’établissements étrangers au Maroc Empty
MessageSujet: Enseignement supérieur : implantation d’établissements étrangers au Maroc   Enseignement supérieur : implantation d’établissements étrangers au Maroc Icon_minitimeMar 24 Juil - 12:41

Quelques établissements seront prêts à l’ouverture de l’année 2013/2014. Le foncier nécessaire a été mobilisé à Rabat et Casablanca.

Espagne :
Avec les Espagnols, le ministère de l’enseignement supérieur travaille sur la faculté de médecine de Tanger et une école supérieure de technologies à Sidi Ifni. Ces mêmes espagnols vont restituer un bâtiment à Tétouan qui pourrait se transformer en une école d’architecture.

Russie :
14 universités russes se sont regroupées afin de créer une grande université pluridisciplinaire à Casablanca. Ils auront droit à 20 hectares à Casablanca. Les cours seront dispensés en anglais et en russe.

France :
Entourés de responsables d’universités et de grandes écoles, le ministre recevait jeudi 19/07/2012 une délégation française du ministère de l’Enseignement supérieur pour discuter des modalités d’implantation des universités et des grandes écoles françaises au Maroc.

Après le rendez-vous de Rabat, une commission paritaire sera constituée pour affiner techniquement les dossiers de manière à ce que la décision politique se concrétise lorsque la ministre française de l’Enseignement supérieur arrivera en septembre.

Il est presque certain qu’une école d’architecture française s’installera au Maroc.

D'autre part, Alstom va créer avec l’université de Valenciennes une école de logistique au Maroc.

Voir le dossier étudiants : http://www.mizania.com/content/blogcategory/28/70/

Allemagne :

Il faut profiter des relations historiques avec l’Allemagne pour développer la technologie au Maroc. C’était l’ambition affichée par Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, lors de sa rencontre, le 13 mars 2012, avec Cornelia Pieper, ministre adjointe aux Affaires étrangères de ce pays.

Concrètement, «les deux parties se sont mises d’accord pour la construction d’une université technique maroco-allemande», lance Pieper.

Pas de détail sur le projet, car il faut encore du temps pour l’examiner, selon Daoudi. Outre la qualité et la notoriété de l’enseignement technique allemand, d’autres motivations ont été avancées par le ministre marocain.

«Le budget de l’Etat ne peut pas accorder des bourses à tous les Marocains qui veulent poursuivre leurs études à l’étranger», indique Daoudi. Donc avec la création d’une université maroco-allemande dans notre pays, on va offrir à nos étudiants un enseignement technique de qualité semblable à celui des établissements des pays développés. Une manière de convaincre les étudiants marocains à rester dans leur pays. Cela va se traduire par une diminution du budget réservé aux bourses d’études ainsi que celui des parents.

En 2011, le nombre des étudiants marocains qui poursuivent leurs études en Allemagne avoisinait les 8.000 personnes contre 10 étudiants allemands au Maroc.

Outre le problème des bourses, le Maroc a besoin de l’expertise des entreprises allemandes pour accompagner la réalisation des chantiers de développement lancés par le Maroc notamment dans le domaine des énergies renouvelables. Donc, pour Daoudi, il faut préparer le cadre juridique et également les compétences humaines.

Sur ce volet, il envisage de lancer d’autres projets d’universités en partenariat avec la Corée du Sud et les pays de l’Amérique du Sud comme le Brésil.

Rappelons par ailleurs que la coopération entre les deux pays a connu un saut qualitatif très important en 2011 avec le démarrage effectif du programme conjoint de recherche scientifique (PMARS).

Dans le cadre de ce programme, 19 projets ont été sélectionnés sur 26 déposés par des chercheurs des deux pays. En principe, en 2011, 65 missions de chercheurs allemands sont prévues au Maroc contre 51 missions de chercheurs marocains en Allemagne.

Un deuxième appel à projets a été lancé au titre des années 2012-2014 dans le cadre du PMARS portant sur plusieurs domaines: changement climatique, énergie renouvelable, santé, alimentation, agriculture, gestion de l’eau…

A noter que le nombre des étudiants relevant des départements d’allemand dans les universités marocaines s’élève à 503 étudiants au titre de l’année universitaire 2009-2010 avec le grand lot à la faculté des lettres de Fès avec une part de 296 étudiants dont 11 en master.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Enseignement supérieur : implantation d’établissements étrangers au Maroc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les enseignants au coeur de la réforme du Conseil supérieur de l’enseignement
» Feuille de route du ministre de l’enseignement supérieur
» Opération mains propres au ministère de l’Enseignement supérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Enseignement et formation.ma-
Sauter vers: