MIZANIA
MIZANIA
MIZANIA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Juillet 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
-47%
Le deal à ne pas rater :
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
7.99 € 14.99 €
Voir le deal

 

 Immobilier au Maroc : une loi pour lutter contre le noir

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 6565
Points : 14237
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

Immobilier au Maroc : une loi pour lutter contre le noir  Empty
MessageSujet: Immobilier au Maroc : une loi pour lutter contre le noir    Immobilier au Maroc : une loi pour lutter contre le noir  Icon_minitimeVen 27 Déc - 16:51

L’article 65 du Code général des impôts (CGI) inquiète les promoteurs immobiliers. Il permet à l’administration fiscale de reconstituer le revenu foncier imposable pour contrer la pratique de minoration des valeurs des transactions immobilières.
 
Cet article avait été introduit dans la loi de Finances 2009, co-responsabilise les deux protagonistes.
 
L’acheteur aussi bien que le vendeur sont toujours appelés à payer un supplément d’impôts.
 
Pour astreindre les promoteurs à plus de transparence, le législateur a prévu un mécanisme consistant pour l’acheteur à déclarer le prix réel versé au vendeur. Le bien immobilier est donc redressé fiscalement sur la base de cette déclaration à l’encontre du vendeur.
 
Les promoteurs immobiliers ont toujours réclamé la suppression pure et simple de cet article.
 
 
 Ce que dit la loi
 
L’article 65  du Code général des impôts, concernant la base de détermination du revenu foncier imposable, dispose notamment:
 
- «En  cas  de  cession  d’un  bien  immeuble  ou  d’un  droit  réel  immobilier  dont  le  prix d’acquisition  ou  le  prix  de  revient  en  cas  de  livraison  à  soi-même a  été  redressé  par l’administration, soit  en  matière  de  droits d’enregistrement,  soit  en  matière de  taxe sur la valeur ajoutée, le prix d’acquisition à considérer est celui qui a été redressé par l’administration et sur lequel le contribuable a acquitté les droits dus».
 
 
La nouveauté consiste à créer dans chaque commune une commission chargée d’élaborer des prix de référence des constructions et des terrains non bâtis pour chaque quartier. Cette grille sera annuellement mise à jour et diffusée, notamment auprès des notaires. Ils serviront de base de calcul aussi bien pour la détermination de la valeur des biens immeubles ou fonciers.
 
La commission sera composée par des représentants de l’administration fiscale, de la conservation foncière, des autorités locales, des promoteurs immobiliers ainsi qu’un résident du quartier concerné. Sa présidence et son secrétariat reviendront respectivement aux représentants de la commune et de l’administration fiscale.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Immobilier au Maroc : une loi pour lutter contre le noir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'habitat compte lutter contre les «façades indignes»
» Immobilier au Maroc : tout le monde veut se servir
» Le ralentissement du marché de l’immobilier fait baisser la part du noir à verser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Logement et habitations.ma-
Sauter vers: