MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)
Derniers sujets
Sujets similaires
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Stop à la surconsommation d' antibiotiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Stop à la surconsommation d' antibiotiques    Ven 12 Aoû - 12:03

Que nous consommions trop d'antibiotiques ne fait plus de doute. Que ce soit pour les humains ou pour les animaux.

Le risque : plus nous consommons d'antibiotiques et plus les bactéries résistent.

Cela n'avait pas beaucoup d'importance tant que nous disposions de façon régulière de nouveaux médicaments toujours plus efficaces et plus puissants. Malheureusement, il n'y a plus de nouveaux antibiotiques

En médecine humaine, le professionnel qui prescrit des antibiotiques, souvent à la demande pressante des patients, cède à la facilité.

Dans les élevages, la surconsommation d'antibiotiques compense un sous-investissement dans l'hygiène de la ferme, dans l'équilibre alimentaire et dans le bien-être animal. Elle est encouragée par une pratique commerciale perverse. Ceux qui prescrivent le plus d'antibiotiques gagnent plus. En dépit de sa surconsommation d'antibiotiques, l'élevage français réussit moins que l'élevage allemand, qui en consomme beaucoup moins.

Il est urgent d'obtenir une réduction de l'utilisation des antibiotiques quand elle n'est pas indispensable. Il s'agit, par exemple, en médecine humaine, de faire justifier par les médecins la prescription d'antibiotiques et de restreindre aux services hospitaliers spécialisés la prescription des nouvelles générations d'antibiotiques afin de retarder l'apparition de nouvelles antibiorésistances.

En médecine animale, mettre fin au conflit d'intérêts des vétérinaires en séparant la prescription des antibiotiques de leur délivrance devrait réduire de moitié (100 millions d'euros) la consommation.

Le consensus existe pour évaluer les dangers croissants de l'antibiorésistance : en Europe, quelque 25 000 décès sont attribués chaque année à des germes devenus résistants aux antibiotiques. Ces derniers jours, une nouvelle alerte a été lancée à propos de la salmonelle Kentucky, qui devient résistante aux antibiotiques de dernier recours...

L’appel en entier : http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/08/11/halte-a-la-surconsommation-d-antibiotiques_1558489_3232.html


Dernière édition par Admin le Jeu 28 Aoû - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Stop à la surconsommation d' antibiotiques    Ven 2 Mai - 12:13

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'alarme d'une « grave menace pour la santé publique » après la publication du premier rapport pointant l'inefficacité d'antibiotiques contre certaines bactéries. Selon l'organisme, celle-ci « n'est plus une prévision, mais bien une réalité dans chaque région du monde ».

Pour l'OMS, l'usage inapproprié des antimicrobiens est une des principales causes de résistance aux antibiotiques : dans les pays pauvres, les doses administrées sont trop faibles et, dans les pays riches, leur utilisation est au contraire excessive. L'organisme dénonce aussi le manque de surveillance de l'usage des antibiotiques chez les animaux destinés à la consommation.

« Si nous ne prenons pas des mesures significatives pour mieux prévenir les infections, mais aussi pour modifier la façon dont nous produisons, prescrivons et utilisons les antibiotiques, nous allons perdre petit à petit ces biens pour la santé publique mondiale, et les conséquences seront dévastatrices », prévient le Dr Keiji Fukuda, sous-directeur général de l'OMS pour la sécurité sanitaire.

DES INFECTIONS COURANTES POURRAIENT À NOUVEAU TUER

Le rapport se penche notamment par la résistance développée par sept bactéries responsables de maladies graves courantes, telles que les infections hématologiques (septicémie), les diarrhées, les pneumonies, les infections des voies urinaires et la gonorrhée, une infection sexuellement transmissible.

Conséquence de cette résistance aux antimicrobiens, « les patients sont malades plus longtemps et le risque de décès augmente », pointe l'OMS.

« A moins que les nombreux acteurs concernés agissent d'urgence, de manière coordonnée, le monde s'achemine vers une ère postantibiotiques, où des infections courantes et des blessures mineures qui ont été soignées depuis des décennies pourraient à nouveau tuer », s'inquiète M. Fukuda.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Stop à la surconsommation d' antibiotiques    Mer 21 Sep - 18:07

Près de 10 millions de personnes pourraient décédées d’ici 2050 des suites d’une maladie, parfois banale, mais impossible à soigner. Voilà les estimations d’une récente étude britannique. En cause, l’émergence des super-bactéries qui font de la résistance aux antibiotiques. Le problème n’est pas nouveau – il a déjà été soulevé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais c’est ce mercredi que les grands dirigeants de ce monde vont tenter de trouver des solutions, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU.


A l’issue de cette réunion, ils devraient notamment s’engager à renforcer l’encadrement des antibiotiques, à mieux diffuser la connaissance sur ce phénomène et encourager les traitements alternatifs. De son côté , l’Organisation mondiale de la Santé (OMS, l'agence spécialisée de l'Onu sur la question) attend des décisions concrètes, comme le déclenchement d’investissements publics et privés. L’autorité sanitaire, qui recense déjà 700.000 morts liées à la résistance aux antimicrobiens, redoute le fléau mondial.  


Voici un tour d’horizon des principales choses à savoir sur l’antibiorésistance.

Qu’est-ce que c’est ?

A l’origine de certaines maladies comme les infections urinaires ou la pneumonie, il y a des bactéries. Pour les tuer et soigner les patients, la solution la plus évidente est de recourir aux antibiotiques. Mais voilà, depuis quelques années, les bactéries deviennent de plus en plus résistantes à ces médicaments. Conséquence : les infections bactériennes sont plus compliquées à traiter. Pire encore, en tuant les autres bactéries, les antibiotiques laissent plus de place aux superbactéries pour se développer. Ce qui peut aggraver l’infection initiale.

Quelles sont les maladies concernées ?

Récemment, l’OMS alertait sur la hausse des cas de résistance aux antibiotiques utilisés pour traiter les infections sexuellement transmissibles. Ainsi la chlamydiose, la gonorrhée ou encore la syphilis sont de plus en plus difficiles à soigner en raison d’"une mauvaise utilisation" des médicaments. En mai dernier, une Américaine souffrant d’une infection urinaire n’a également pas pu être soignée à cause d’une nouvelle souche résistante à la colistine, un antibiotique pourtant utilisé en dernier recours. La pneumonie, la septicémie ou encore la tuberculose sont aussi concernées par l’antibiorésistance.

Quelles sont les solutions ?

La résistance aux antibiotiques peut frapper n’importe qui, n’importe quand et dans tous les pays. Cependant, elle se manifeste davantage dans les pays où les antibiotiques sont délivrés sans ordonnance ou lorsqu’ils font l’objet de prescriptions abusives.


Malgré ce constat plus qu’alarmant, l’autorité sanitaire a élaboré une liste de mesures préventives :


- Respecter les principes d’hygiène élémentaire. Cela passe par se laver régulièrement les mains et éviter les contacts étroits avec une personne malade.

- Une bonne hygiène alimentaire. La santé passe par l’assiette : manger varié et équilibré ne sera que bénéfique pour les bactéries de la flore intestinale, celles qui vous veulent du bien.

- Etre à jour dans ses vaccinations.

- Ne recourir aux antibiotiques que s’ils ont été prescrits par un professionnel de santé.

- Suivre son traitement jusqu’au bout pour tuer toutes les bactéries responsables de l’infection.

- Ne jamais utiliser des antibiotiques restant d’une prescription précédente.

- Ne jamais partager ses antibiotiques avec d’autres personnes.



Des recommandations à mettre en application dès aujourd’hui. Comme le rappelle l’OMS, "même si nous parvenons à mettre au point de nouveaux médicaments, l’antibiorésistance demeurera une grave menace tant que nos comportements n’auront pas évolué." Bref, le slogan "les antibiotiques, c‘est pas automatique" est toujours au goût du jour.  

Source : lci.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stop à la surconsommation d' antibiotiques    Aujourd'hui à 1:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Stop à la surconsommation d' antibiotiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STOP signalisation horizontale et/ou verticale
» Passage au point mort avant l''arret
» Etes - vous pour ou contre les stops ?
» WPF errors
» L'obj "miracle" : le freinage degressif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: France :: Forum France :: Santé.fr-
Sauter vers: