MIZANIA

MIZANIA

Forum du Consom'acteurs et du contribuable Franco-marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Pour le mois de Janvier 2012 : 33 442 Visites (1079/jour) et 50 994 Pages vues (1645 pages / jour)
Le forum dispose d’un compte sur Facebook : MIZANIA MAROC (79 amis)

Partagez | 
 

 Rapport du département d’Etat américain sur les libertés religieuses dans le monde (été 2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 6566
Points : 14240
Réputation : 135
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Rapport du département d’Etat américain sur les libertés religieuses dans le monde (été 2012)   Sam 4 Mai - 11:29

Le rapport date d’il y a presque un an. Je le sors parce qu’il me semble que le Maroc n’a pas été insensible à son contenu.

Les gestes se multiplient :
- Un prêche de vendredi en présence du souverain insistant sur la liberté de croyance (après une fatwa allant dans le sens contraire)
- L’autorisation des prénoms amazighs

Je vous laisse découvrir le contenu du rapport et certaines actions de l’état marocain

Les éléments positifs :

Rapport annuel du département d’Etat américain sur l’exercice des libertés religieuses dans le monde (été 2012) Actualités 2012 - 2013 au Maroc
les efforts du gouvernement à « encourager la tolérance, le respect et le dialogue Présence remarquée du chef de gouvernement marocain à l’inauguration à Fès, suite à une rénovation d’une synagogue.
les communautés non musulmanes étrangères pratiquent leur foi librement
Durant 2011, les Juifs ont vécu en sécurité dans tout le pays. Les Marocains de confession juive au même titre que les musulmans sunnites malékites « bénéficient d’un « traitement préférentiel ».

Le document cite que « le gouvernement accorde chaque année des fonds pour l’enseignement de l’islam sur tout le territoire national et le judaïsme dans certaines écoles publiques.

Les autorités financent, également, l’étude de la culture juive et de son patrimoine artistique, littéraire et scientifique dans certaines universités.

A Rabat, l’hébreu et les religions comparées sont enseignées dans le département des études islamiques. Dans tout le pays, ils sont environ une douzaine de professeurs qui enseignent l'hébreu », constate le rapport.
Le système judiciaire marocain est le seul dans le monde arabo-musulman où siègent des juges-rabbins.

Les éléments négatifs :

Rapport annuel du département d’Etat américain sur l’exercice des libertés religieuses dans le monde (été 2012) Actualités 2012 - 2013 au Maroc
le gouvernement continue de restreindre la distribution des livres et de produits qui ne sont pas islamiques, notamment les bibles en arabe aux frontières. Une mesure qui frappe également tout produit qui n’est pas conforme au rite sunnite malékite auquel adhère la monarchie.
Plusieurs minorités religieuses pratiquent leur foi avec divers degrés de restriction officielle.

Le gouvernement surveille les activités religieuses de ces groupes et opère des mesures d’interdictions sur les individus et les organisations quand leurs actions dépassent les limités acceptées. Dans ce contexte de surveillance permanent des minorités.
Le document constate l’absence totale de mosquée dédiée exclusivement aux Marocains musulmans chiites. Le Maroc est resté ferme sur le sujet
Concernant les chrétiens, des témoignages déplorent que leurs activités soient soumises au contrôle.

Une mesure qui s’est nettement renforcée notamment au lendemain des incidents de mars 2010, date à laquelle, le ministère de l’Intérieur avait ordonné l’expulsion d’une dizaine d’évangélistes, dont une majorité de ressortissants américains, qui dirigeaient un orphelinat à Ain Leuh (au Moyen-Atlas) accusés de prosélytisme.
Le tribunal administratif de Rabat a condamné l’état marocain à verser 150 millions de dirhams de dommages et intérêts aux évangélistes expulsés du village d’Aïn Leuh en mars 2010.
Une politique de contrôle permanent qui se traduit par la décision des autorités « d’exiger des groupes religieux d’être inscrits avant de pouvoir effectuer des transactions financières ou de créer des associations privées et des entités juridiques ».
Des groupes, pourtant déclarés sunnites malékites, mais ne reconnaissant pas l’autorité spirituelle du roi sont victimes de restrictions de leurs activités, c’est le cas du mouvement de Al Adl wal Ihassane.
Interdictions des prénoms amazighs sous prétexte qu’ils ne sont pas « musulmans ». Les restrictions sur les prénoms amazighs semble être levés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mizania.com
 
Rapport du département d’Etat américain sur les libertés religieuses dans le monde (été 2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question en rapport avec épreuves pré-DEA
» manipulation du marché de l'or/ rapport Chevreux
» Problème avec Rapport de taxes
» Formats impression etat de compte et courriel
» Rapport Liste des comptes avec transactions...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIZANIA :: Maroc :: Forum Maroc :: Religion.ma-
Sauter vers: